Pierre Aylagas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre Aylagas
Illustration.
Pierre Aylagas, en juin 2012.
Fonctions
Président de la communauté de communes des Albères et de la Côte Vermeille
En fonction depuis le
(12 ans, 10 mois et 10 jours)
Prédécesseur Création de la communauté de communes
Député de la 4e circonscription des Pyrénées-Orientales

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe
Groupe politique SRC (2012-2016)
SER (2016-2017)
Prédécesseur Jacqueline Irles
Successeur Sébastien Cazenove
Maire d'Argelès-sur-Mer

(15 ans et 3 jours)
Réélection 9 mars 2008
Prédécesseur Jean Carrère
Successeur Antoine Parra
Conseiller général des Pyrénées-Orientales
élu dans le canton d'Argelès-sur-Mer

(14 ans, 7 mois et 19 jours)
Prédécesseur Jacques Bordaneil
Successeur Martine Rolland
Président de la communauté de communes des Albères
Prédécesseur Création de la communauté de communes
Successeur Suppression de la communauté de communes
Biographie
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Professeur de mathématiques

Pierre Aylagas, né le à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un homme politique et une personnalité du monde du rugby français. Il est député de la 4e circonscription des Pyrénées-Orientales de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

L'homme de rugby[modifier | modifier le code]

Professeur de mathématiques de 1963 à 2000, Pierre Aylagas est par ailleurs conseiller technique rugby de 1976 à 2000 et ancien joueur puis entraîneur de l'Étoile sportive catalane argelèsienne. Il devient également entraîneur des sélections du Roussillon, puis de l'équipe de France universitaire, championne du monde en 2000.

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

L'homme politique[modifier | modifier le code]

Conseiller général depuis 1998 et maire d'Argelès-sur-Mer depuis 2001, il est toujours réélu. Aux élections municipales de 2008, sa liste a obtenu près de 69 % des suffrages exprimés dès le premier tour.

Pierre Aylagas s'est présenté aux élections législatives de juin 2007 dans la quatrième circonscription des Pyrénées-Orientales, devançant le candidat investi par le parti socialiste, Olivier Ferrand, au premier tour avec 17,92 % des suffrages exprimés et échouant de peu au second tour avec 49,75 % des voix. À nouveau candidat en 2012, il se qualifie pour le second tour contre la députée sortante Jacqueline Irles, obtenant 35,98 % des suffrages. Il siège désormais à la commission des Affaires sociales.

Pierre Aylagas est l'un des 500 élus ayant parrainé la candidature de Ségolène Royal à l'élection présidentielle de 2007[1].

Lors de la cérémonie des vœux en maire le 8 janvier 2016, il annonce sa démission de la tête de la mairie d'Argelès-sur-Mer. Il reste néanmoins conseiller municipal, président de la communauté de communes des Albères et député de la 4éme circonscription des Pyrénées-Orientales. [1]

Il décide de ne pas se représente lors des élections législatives de 2017 en déclarant: "Cette mandature ne m'a pas enthousiasmé parce que le mon parti, le PS, était majoritaire partout... et quand on a pas de réelle opposition, le débat n'est pas démocratique comme il devrait l'être"[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Fonctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République
  2. « Argelès : Pierre Aylagas quitte son mandat de maire », La Semaine du Roussillon,‎ (lire en ligne, consulté le 16 novembre 2018)
  3. Liste des élus au conseil général des Pyrénées-Orientales.
  4. Véronique Parayre, « Argelès: le socialiste Antoine Parra, élu maire à la majorité, succède à Pierre Aylagas », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2016)
  5. Les commissions du conseil général des Pyrénées-Orientales.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]