Taxo d'Avall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Taxo d'Avall
Taxo d'Avall
Taxo d'Avall.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Céret
Canton La Côte Vermeille
Commune Argelès-sur-Mer
Géographie
Coordonnées 42° 34′ 08″ nord, 3° 00′ 00″ est
Historique
Date de dissolution 1790
Commune(s) d’intégration Argelès
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Taxo d'Avall

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Taxo d'Avall

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Taxo d'Avall

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Taxo d'Avall

Taxo d'Avall Écouter ou Tatzo d'Avall est un hameau et une ancienne paroisse aujourd'hui rattachée à la commune d'Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le hameau de Taxo d'Avall est situé dans la partie nord-ouest du territoire d'Argelès-sur-Mer, à la limite du territoire de Saint-André, où se situe Taxo-d'Amont, un peu plus à l'ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En catalan, le nom du village est Tatzó d’Avall[1]. Cette forme est reprise, conjointement avec Taxo d'Avall, sur les cartes de l'IGN.

Taxo d'Avall est mentionnée en 1789 sous le nom de Taxo de Vall[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Taxo d'Avall est documenté depuis le IXe siècle. Le château, dont subsistent encore quelques vestiges et une chapelle romane, était la résidence des vicomtes de Tatzo[3]. Guillem Adalbert I est le premier vicomte de Tatzo. En 1121, Bernat Berenguer de Llupia épouse Jordana, la fille et héritière de Hug, vicomte de Tatzo[4].

L'ensemble du comté de Roussillon passant vers 1172 dans le domaine du roi d'Aragon, la vicomté redevient une simple seigneurie, laquelle passe par mariage en 1344 aux Despuig[5], puis de la même façon aux Oms (seigneurs de Calmella) au début du XIVe siècle.

La seigneurie de Taxo d'Avall est concédée en 1668 au baron de Montclar, Joseph de Pons.

À la création des communes en 1790, Taxo d'Avall est intégrée au territoire d'Argelès, tandis que Taxo-d'Amont est rattachée au territoire de Saint-André[2].

Vicomtes et seigneurs de Tatzo[modifier | modifier le code]

La liste connue des vicomtes et seigneurs de Tatzo est la suivante[6] :

  • 1013-1052 : Guillem Adalbert I ;
  • 1052-1087 : Udalgar I, sans doute le fils du précédent ;
  • 1087-1102 : Ramon-Udalgar I, fils du précédent ;
  • 1102-1106 : Hug I, frère du précédent ;
  • 1106-1145 : Jordana, fille de Hug I, héritière du titre ;
  • 1145-1156 : Hug II, fils de Jordana et de Bernat de Llupia ;
  • 1156-1176 : Ramon II (dernier vicomte) ;
  • 1176-1251 : Ramon III (premier seigneur).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie ancienne[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1365 1378 1515 1553
73 f60 f1 f1 f
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Note : en 1774 la population de Taxo d'Avall est déjà recensée avec celle d'Argelès.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du hameau de Taxo d'Avall est inscrit aux monuments historiques[7] : église et vestiges du château et de l'enceinte fortifiée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  2. a et b Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  3. Jean Sagnes (dir.), Le pays catalan, t. 2, Pau, Société nouvelle d'éditions régionales, , 579-1133 p. (ISBN 2904610014)
  4. Collectif, Historia dels Llupia (1088-1771), Canet-en-Roussillon, Trabucaire, , 349 p. (ISBN 978-2-849-74-045-3), Page 32
  5. Bernard Lloansi, « Des vicomtes de Tatzo aux Despuig, seigneurs de Tatzo et mercaders de Collioure et Perpignan », Nissaga. Bulletin de l'Association catalane de généalogie N°58,‎ , p. 8-15
  6. Vicomtes de Tatzo sur le site bislyjp.com
  7. « Hameau du Taxo d'Avall », notice no PA00103959, base Mérimée, ministère français de la Culture