Patricia Barbizet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patricia Barbizet
Description de cette image, également commentée ci-après

Patricia Barbizet en 2013.

Naissance
Nationalité Drapeau de la France France
Diplôme

Patricia Barbizet, née Dussart le (61 ans), est une personnalité française du monde des affaires. Elle est directrice générale d’Artémis depuis 1992, présidente-directrice générale de Christie’s depuis 2014 et vice-présidente du conseil d'administration de Kering[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Patricia Barbizet suit une scolarité à Saint-Cloud et à Notre-Dame des Oiseaux à Paris, puis est diplômée d’ESCP Europe[2] (sup de co Paris) en 1976.

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Elle débute chez Renault[3], en tant qu’attachée de direction en 1977, et occupe ensuite les postes de trésorière internationale (de 1979 à 1982) puis de « trésorier groupe » de RVI (Renault véhicules industriels, devenu Renault Trucks) jusqu’en 1984, et enfin directrice financière de Renault crédit international et directrice de Renault acceptance BV de 1984 à 1989.

PPR (Kering)[modifier | modifier le code]

En 1989, elle rejoint Pinault SA en tant que directrice financière, puis directrice générale adjointe chargée des finances et de la communication de Pinault-CFAO (1990). En 1992, elle devient directrice générale d'Artémis, la holding patrimoniale de la famille Pinault, créée la même année[4],[5].

À ce titre, elle est vice-présidente du conseil d’administration de Kering (ex-PPR), second groupe mondial du luxe, Chairman de Christie’s International PLC depuis 2002, et directrice générale de la société en commandite Financière Pinault aux côtés de ses gérants, François-Henri Pinault et son père, François Pinault. Elle entretient des relations étroites[3],[6] avec François Pinault, qualifiées par Alain Minc comme « un duo complet et complexe »[5], puisqu'elle est, entre autres, son exécutrice testamentaire[4].

Le , elle est nommée par le président de la République à la tête du comité d'investissement du fonds stratégique d'investissement[7] (filiale de la caisse des dépôts et consignations) doté de 20 milliards d’euros.

En , elle est annoncée en remplacement de Steven Murphy comme future PDG de Christie's, tout en conservant son rôle de présidente de la maison de vente[8].

Elle est considérée comme l'une « des femmes d'affaires les plus puissantes du monde »[9],[10],[11][2].

Elle est, depuis le 1er janvier 2017, présidente du club Le Siècle[12].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

  • Membre du Comité de Surveillance PSA Peugeot-Citroën (jusqu'en février 2016[12])
  • Membre du conseil d’administration d'Air France-KLM (2003-2013)
  • Membre du Conseil d’administration de Bouygues - TF1 (jusqu'en 2013)
  • Présidente du Comité d'investissement du Fonds Stratégique d'Investissement (FSI) de 2008 à 2013.
  • Présidente (1980-82) de l'Association française des trésoriers d'entreprise (Afte),
  • Ancien président-directeur général de Séfimeg
  • Membre du conseil des marchés financiers (CMF) (1996-2002)

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la légion d'honneur en 1998, elle est promue officier en 2006[14] puis commandeur le 5 avril 2015.
  • Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres le 9 juillet 2013
  • Commandeur de l'ordre national du Mérite[15]

Vie privée[modifier | modifier le code]

C'est la fille du producteur de films Philippe Dussart et de l'artiste peintre Monique Cartier.

Mélomane avertie[3],[4], elle est présidente du Conseil d'Administration de la Philharmonie de Paris[16] et est membre du conseil d’administration de l’Opéra de Paris[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.kering.com/fr/groupe/biographies/patricia_barbizet
  2. Elle est dans les années 2000 présidente de l’association des anciens ESCP Europe, et aujourd’hui[Quand ?] présidente de la fondation européenne ESCP Europe.
  3. a, b et c Patrick Bonazza, « Patricia Barbizet, Gardienne du temple Pinault », Économie, sur lepoint.fr, Le Point,‎ (consulté le 11 septembre 2012)
  4. a, b et c « Patricia Barbizet, la femme de confiance », Challenges, no 287,‎ , p. 52 à 54 (ISSN 0751-4417, lire en ligne)
  5. a et b Marie-Dominique Lelièvre, « Au bonheur des Dianes. », Portraits, sur liberation.fr, Libération,‎ (consulté le 11 septembre 2012)
  6. Olivier Jay, « Patricia Barbizet, femme d'influence », Société, sur lejdd.fr, Le JDD,‎ (consulté le 11 septembre 2012)
  7. [1]
  8. Valérie Sasportas, « Patricia Barbizet prend la tête de Christie's », lefigaro.fr, 3 décembre 2014.
  9. Karine Tuil, « Patricia Barbizet, directrice générale d'Artémis, par Karine Tuil. », Management, sur lesechos.fr, Les Échos,‎ (consulté le 11 septembre 2012)
  10. (en) Fortune, « 50 most powerful women 2015 », sur http://fortune.com/,‎
  11. « Patricia Barbizet, numéro 2 de PPR : les confidences d'une femme d'influence », sur lavoixeco.com, La Voix du Nord,‎ (consulté le 11 septembre 2012)
  12. Dans les coulisses du Siècle, lieu de pouvoir et d’influence dans Les Échos, 3 février 2017
  13. Admin Suite, « Annuaire des Young Leaders - French-American Foundation France » (consulté le 4 juin 2015)
  14. « JORF n°162 du 14 juillet 2006 page 10578 », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 11 septembre 2012)
  15. Décret du 14 mai 2010 portant promotion et nomination
  16. Décret du 25 mars 2016 portant nomination de la présidente du conseil d'administration de l'Etablissement public de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris - Mme BARBIZET (Patricia) (lire en ligne)
  17. Décret du 10 juillet 2014 portant nomination au conseil d'administration de l'Opéra national de Paris (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Interviews[modifier | modifier le code]