Ordre de la Couronne de fer (Autriche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de la Couronne, Couronne de Fer et Ordre de la Couronne de fer.
Ordre impérial
de la Couronne de fer
(it) Ordine Imperial
della Corona Ferrea
(de) Kaiserliche Orden
der Eisernen Krone
image illustrative de l’article Ordre de la Couronne de fer (Autriche)
Insigne de l'ordre autrichien (type 2)

Type Ordre honorifique comportant 3 grades :
- Chevalier de 1re classe
(ou chevalier de la Grand-croix),
- Chevalier de 2e classe
(ou Commandeur),
- Chevalier de 3e classe
(ou Chevalier)
Statut plus décerné
Chiffres
Date de création (Restauré le)
Milan
Dernière attribution 1918
Importance

image illustrative de l’article Ordre de la Couronne de fer (Autriche)
Ruban de l'ordre autrichien.

L'ordre autrichien de la Couronne de fer est un « héritier » direct de l'ordre de la Couronne de fer créé par Napoléon Ier.

En 1816, avec la fin de l'ère napoléonienne, l'Empire d'Autriche revint « dans les affaires italiennes » par la création du Royaume lombard-vénitien dont la couronne est octroyée à François Ier (1768-1835), empereur d'Autriche.

L'empereur, appréciant les heureux effets de l'institution, déclara que l'ordre de la Couronne de fer ferait désormais partie des ordres de sa maison. Il lui donna de nouveaux statuts et en annexa à perpétuité la grande maîtrise à la maison d'Autriche.

François Ier, empereur d'Autriche, ici portant la robe cérémoniale de l'ordre de la Toison d'or, Friederich von Amerling, 1832.

L'ordre qu'il institua, plus prestigieux encore que l'ordre napoléonien (son contingent étant beaucoup plus limité), était divisé en trois classes :

  • la première ne pouvait compter pas plus de 20 chevaliers ;
  • la seconde, dont le nombre était limité à 30 ;
  • et la troisième à laquelle il n'était affecté pas plus de 50 personnes.

Jusqu'au , les chevaliers de Ire classe étaient admis comme conseiller intime, ceux de IIe classe étaient créés barons, alors que les récipiendaires de 3e classe recevaient le titre de chevalier.

Par un décret du 12 février 1860, il fut établi une distinction dite « de Guerre » sous la forme d'une couronne de laurier autour de l'insigne[1], tandis qu'en 1917 fut introduit une décoration pour récompenser les actes d'héroïsme contre l'ennemi : 2 épées croisées[2].

L'Ordre ne fut plus attribué après 1918 avec la disparition de l'Empire d'Autriche-Hongrie.

Insigne et ruban[modifier | modifier le code]

L'Autriche maintint dans un premier temps les caractéristiques de l'ordre créé par Napoléon, en remplaçant simplement le portrait de Bonaparte par une aigle bicéphale d'or. Par la suite, François Ier décida de changer radicalement les caractéristiques de la médaille de l'ordre, de le remplacer par la deuxième version.

Cette 2e version constituait en l'antique Couronne de fer surmontée de l'aigle bicéphale tenant dans ses serres les regalia de l'Empire (savoir à senestre un « monde » ou globe, et à dextre une épée), chargée sur la poitrine d'un bouclier d'émail bleu, portant à l'avers le monogramme « F » (pour « François Ier ») et au revers la date 1815.

Le nouvelle devise de l'ordre (présente sur la plaque) était : « Avicta et aucta ».

Les couleurs du ruban furent elles aussi modifiées pour devenir d'or liseré de bleu.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Il était décidé que :

  • Les chevaliers de Ire classe porteraient la décoration, en or, au cou et en baudrier de l'épaule droite à la hanche gauche, ainsi que d'une étoile à huit pointes à prendre sur la poitrine gauche ;
  • Les chevaliers de IIe portaient la médaille autour du cou avec un ruban ;
  • Les chevaliers de IIIe portaient l'insigne à la poitrine.
Divisa.Ord.Imp.CoronaFerrea.png
Ruban
Ordine imperiale della corona di ferro, austria.png
Chevalier de IIIe
Ord.CoronaFerrea - COM.png
Chevalier de IIe
Ord.CoronaFerrea - GC.png
Chevalier de Ire

Grands-maîtres de l'Ordre[modifier | modifier le code]

  1. 18161838 : François Ier, empereur d'Autriche ;
  2. 18381848 : Ferdinand Ier, empereur d'Autriche ;
  3. 18481916 : François-Joseph Ier, empereur d'Autriche-Hongrie ;
  4. 19161918 : Charles Ier, empereur d'Autriche-Hongrie ;

Membres[modifier | modifier le code]

Chevaliers de 1re classe[modifier | modifier le code]

Chevaliers de 2e classe[modifier | modifier le code]

Chevaliers de 3e classe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. it« www.cnicg.net », Cavaliere di II classe con Distintivo di Guerra (consulté le 21 février 2011)
  2. (it) « www.cnicg.net », Cavaliere di I classe con Distintivo di Guerra e Spade (consulté le 21 février 2011)
  3. Capitaine Koechlin, Les ordres de la couronne de fer et de la couronne d'Italie : (1805-1905), Plon-Nourrit et Cie, , 122 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]