Liste des souverains de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Hongrie
Cet article est une ébauche concernant la Hongrie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Voici une liste des souverains depuis la création de la Hongrie et l'apparition d'Árpád dans la plaine de ce pays vers 896 : principauté, puis Royaume de Hongrie à compter de l'an mil.

Dynastie des Árpád (jusqu'en 1301)[modifier | modifier le code]

Article principal : Árpád.

Grands-princes[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
Álmos Álmos
(vers 820 – vers 895)
vers
850
vers
895
Premier souverain unique des tribus magyares. Il aurait été assassiné en Transylvanie avant que son peuple ne franchisse les Carpates.
Árpád Árpád
(vers 845 – vers 907)
vers
895
vers
907
Fils d'Álmos, il est considéré comme le fondateur de la nation hongroise pour son rôle dans la conquête de la plaine de Pannonie. Il donne son nom à la dynastie des Árpád.
Zolta Zolta
(vers 880 / 903 ? – vers 950)
vers
907
vers
950
Fils d'Árpád, il n'a peut-être jamais régné, voire jamais existé.
Fausz Fausz vers
950
vers
955
Fils de Jutotzas, le troisième fils d'Árpád, il n'est connu que par le De Administrando Imperio de Constantin VII Porphyrogénète.
Taksony Taksony
(vers 931 – vers 972)
vers
955
vers
972
Fils de Zolta.
Géza Géza
(vers 940 – 997)
vers
972
997 Fils de Taksony. Il reçoit le baptême, mais continue à pratiquer la religion païenne.
Étienne Ier Étienne
(vers 975 – 15 août 1038)
(István)
vers
997
1001 Fils de Géza. Nommé Vajk à sa naissance, il reçoit le prénom chrétien d'Étienne à son baptême.

Rois[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
Étienne Ier Étienne Ier
(vers 975 – 15 août 1038)
(I. István)
1001 15 août
1038
Sacré roi le 25 décembre 1000 ou le 1er janvier 1001, avec le consentement de l'empereur Otton III du Saint-Empire et une couronne envoyée par le pape Sylvestre II. Canonisé en 1083 par le pape Grégoire VII.
Pierre Pierre « le Vénitien »
(1010/1011 – 1046 ?)
(Velencei Péter)
15 août
1038
septembre
1041
Fils du doge de Venise Ottone Orseolo et petit-fils par sa mère de Géza, son oncle Étienne Ier le choisit comme héritier après la mort de son fils Émeric en 1031. Il est déposé par un soulèvement de la noblesse hongroise et s'enfuit en Autriche.
Samuel Aba Samuel Aba
(avant 990 / vers 1009 – 5 juillet 1044)
(Aba Sámuel)
septembre
1041
5 juillet
1044
Beau-frère ou neveu par sa mère d'Étienne Ier, il est élu par la noblesse hongroise pour succéder à Pierre. Ce dernier envahit la Hongrie en 1044 avec l'aide de l'empereur Henri II et écrase l'armée de Samuel à Ménfő. Le roi est tué peu après la bataille.
Pierre Pierre « le Vénitien »
(1010/1011 – 1046 ?)
(Velencei Péter)
5 juillet
1044
septembre
1046
Après avoir retrouvé le pouvoir, il semble avoir reconnu la suzeraineté de l'empereur Henri II. Il perd une nouvelle fois le pouvoir en 1046, à la suite d'un soulèvement païen. Capturé et aveuglé par les partisans de son rival André, il meurt à une date inconnue.
André Ier André Ier « le Blanc » ou « le Catholique »
(vers 1015 – 1060)
(I. Fehér / Katolikus András)
septembre
1046
décembre
1060
Fils de Vazul, fils de Michel, fils de Taksony, lui et ses frères sont exilés par Étienne Ier. Il utilise la révolte païenne de 1046 pour s'emparer du pouvoir, puis déclare les rites païens illégaux. Il meurt après une défaite contre son frère cadet Béla.
Béla Ier Béla Ier « le Champion » ou « le Bison »
(avant 1020 – 11 septembre 1063)
(I. Bajnok / Bölény Béla)
6 décembre
1060
11 septembre
1063
Frère cadet d'André Ier, il refuse que son fils Salomon lui succède et se soulève contre lui. Son frère, vaincu, meurt peu après, et Béla est sacré le 6 décembre 1060.
Salomon Salomon
(1053 – 1087)
(Salamon)
11 septembre
1063
14 mars
1074
Fils aîné d'André Ier, il est sacré roi du vivant de son père, en 1057 ou 1058. Contraint de fuir le royaume après l'avènement de son oncle Béla Ier, il revient à sa mort et se fait reconnaître roi par les fils de Béla. L'aîné, Géza, se révolte contre lui et le bat à Mogyoród le 14 mars 1074, après quoi Salomon ne contrôle plus que quelques villes de l'Ouest du royaume. Il abdique formellement en 1080 ou 1081.
Géza Ier Géza Ier
(vers 1040 – 25 avril 1077)
(I. Géza)
14 mars
1074
25 avril
1077
Fils aîné de Béla Ier, il arrache le trône à son cousin Salomon après la bataille de Mogyoród.
Ladislas Ier Ladislas Ier
(vers 1040 – 29 juillet 1095)
(I. László)
25 avril
1077
29 juillet
1095
Deuxième fils de Béla Ier, il succède à son frère aîné Géza Ier, dont les fils sont encore trop jeunes pour régner. Canonisé en 1192.
Coloman Coloman « le Bibliophile »
(vers 1070 – 3 février 1116)
(Könyves Kálmán)
1095 3 février
1116
Fils aîné de Géza Ier, il succède à son oncle Ladislas Ier, mort sans laisser de fils. Également roi de Croatie à partir de 1097 (sacré en 1102).
Étienne II Étienne II
(1101 – 1er mars 1131)
(II. István)
1116 1er mars
1131
Fils de Coloman. Également roi de Croatie.
Béla II Béla II « l'Aveugle »
(vers 1109 – 13 février 1141)
(II. Vak Béla)
28 avril
1131
13 février
1141
Fils d'Álmos, fils cadet de Géza Ier. Lui et son père sont aveuglés sur ordre du roi Coloman entre 1112 et 1115. Il succède à son cousin Étienne II, mort sans laisser de fils. Également roi de Croatie.
Géza II Géza II
(1130 – 31 mai 1162)
(II. Géza)
16 février
1141
31 mai
1162
Fils aîné de Béla II. Également roi de Croatie.
Étienne III Étienne III
(1147 – 1er mars 1172)
(III. István)
31 mai
1162
mi-juillet
1162
Fils de Géza II. Premier règne
Ladislas II Ladislas II
(1131 – 14 janvier 1163)
(II. László)
mi-juillet
1162
14 janvier
1163
Fils de Béla II « l'Aveugle ».
Étienne IV Étienne IV
(v. 1133 – 11 avril 1165)
(IV. István)
14 janvier
1163
19 juin
1163
Son frère.
Étienne III Étienne III
(1147 – 1er mars 1172)
(III. István)
19 juin
1163
1er mars
1172
Fils de Géza II. Deuxième règne
Béla III Béla III
(1148/1149 – 24 avril 1196)
(III. Béla)
1er mars
1172
24 avril
1196
Fils de Géza II.
Imre ou Emeric Imre ou Emeric
(30 septembre 1174 – 30 novembre 1204)
(Imre)
24 avril
1196
30 novembre
1204
Son fils
Ladislas III l'Enfant Ladislas III l'Enfant
(1200 – 7 mai 1205)
(III. László)
30 novembre
1204
7 mai
1205
Son fils
André II le Hiérosolomitain André II le Hiérosolomitain
(v. 1177 – 21 septembre 1235)
(II. András)
7 mai
1205
21 septembre
1235
Fils de Béla III
Béla IV Béla IV
(29 novembre 1206 – 3 mai 1270)
(IV. Béla)
21 septembre
1235
3 mai
1270
Fils d'André II
Béla IV Étienne V
(18 octobre 1239 – 6 août 1272)
(V. István)
3 mai
1270
6 août
1272
Fils de Béla IV
Ladislas IV le Couman Ladislas IV le Couman
(1262 – 10 juillet 1290)
(IV. László)
6 août
1272
10 juillet
1290
Fils d'Étienne V
André III le Vénitien André III le Vénitien
(v. 1265 – 14 janvier 1301)
(III. András)
10 juillet
1290
14 janvier
1301
Petit-fils d'André II, il est le dernier représentant de la lignée des Árpád


Dynastie d'Anjou[modifier | modifier le code]

Article principal : maison capétienne d'Anjou-Sicile.
Armoiries du royaume : fascé de gueules et d'argent

Dynastie de Luxembourg[modifier | modifier le code]

Dynastie des Habsbourg[modifier | modifier le code]

Article principal : Habsbourg.

Dynastie des Jagellon[modifier | modifier le code]

Article principal : Jagellon.

Dynastie des Habsbourg[modifier | modifier le code]

Ladislas étant mineur, des régences eurent lieu :

Dynastie de Hunyadi[modifier | modifier le code]

Dynastie des Jagellon[modifier | modifier le code]

Après la mort de Louis II à la bataille de Mohács, la Hongrie est divisée en trois :

Dynastie des Habsbourg-Autriche[modifier | modifier le code]

Dynastie des Habsbourg-Lorraine[modifier | modifier le code]

Article principal : Habsbourg-Lorraine.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]