Peter von Goëss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Peter Goe͏̈ß
Peter Goess Litho.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Peter von GoëssVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinctions

Johann Peter II, comte de Goëss, baron de Karlsberg et de Moosburg, né le à Florence et mort le à Vienne, est un fonctionnaire autrichien, juriste, conseiller privé et trésorier. Il fut président de l'administration provinciale (Gubernium) de la Dalmatie et de Styrie-Carinthie, puis gouverneur de la Galicie (1809-1815) et maréchal de la cour de la Basse-Autriche (1825-1834).

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter von Goëss est le fils du major général Johann Karl Anton Goëss (1728–1798) et de la comtesse Maria Anna Christalnigg von und zu Gillitzstein (1751–1809). Il a étudié le droit à l'université de Vienne, puis a rejoint la fonction publique.

À partir de 1803, il fut chef du gouvernement de la Dalmatie, une province qui les Autrichiens ont acquis après la chute de la république de Venise par le traité de Campo-Formio en 1797. Il se distingua par ses contributions en aidant à combattre une famine. Prudent, ingénieux et actif, il a également cherché à améliorer la situation économique de la région par des mesures de secours et de création d'emplois (construction de routes). À partir de 1804, il dirige les états provinciaux en Carinthie, puis, en 1806, il fut président du gouvernement provincial de Styrie-Carinthie.

En 1809, le comte Goëss est entré dans l'histoire parce qu'il a soutenu la rébellion des Tyroliens au nom de l'archiduc Jean-Baptiste d'Autriche. Le leader de l'insurrection, Andreas Hofer, était, pour ainsi dire, « sa création ». Parce que, au cours de la guerre de la Cinquième Coalition, la Carinthie a été coupée de Vienne par les troupes françaises, il pouvait risquer d'armer les gens, ce qui n'était pas bien vu à la cour impérial. Il a également construit la forteresse de Malborgeth et a organisé la défense du pays de Carinthie.

Goëss a été arrêté à plusieurs reprises par les Français pendant les guerres napoléoniennes. Sa mission fut récompensée par le titre de maréchal de la cour impériale et par le lucratif poste du gouverneur à Venise. À partir de 1809, il fut gouverneur de la province de Galice et en 1815 des provinces vénitiennes. Il est nommé en 1825 maréchal de la cour de Basse-Autriche et 1834 Grand maréchal du palais. Il a été président de la Société philharmonique de Vienne et l'un des fondateurs de la Première banque d'épargne autrichienne.

Le comte von Goëss a occupé à partir de 1819 des fonctions et des postes honorifiques les plus importants, dans diverses Commissions impériales, président de la Société agricole impériale à Vienne, conservateur supérieur de l'institution générale la caisse d'épargne et membre honoraire de l'académie des beaux-arts de Vienne, l'académie impériale des beaux-arts de Venise, la société impériale pour la promotion de l' agriculture, de la nature et de la géographie de la Moravie et la Silésie autrichienne, des sociétés agricoles de Styrie, de Carinthie et de Carniole.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]