Stefan Stec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stefan Stec
Stefan Stec

Naissance
Lwów, Autriche-Hongrie
auj. Ukraine
Décès (à 24 ans)
Varsovie, Pologne
Origine Polonais
Allégeance Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie (1914-1918)
Drapeau de la Pologne Pologne (1918-1921)
Arme Cross-Pattee-Heraldry.svg Armée de l'air impériale et royale
Roundel of Poland (1918-1921).svg - Force aérienne de la République polonaise
Grade commandant
Années de service 1914-1921
Commandement Fliegerkompagnie 9
(Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie)
6e escadrille
7e escadrille (Drapeau de la Pologne Pologne)
Conflits Première Guerre mondiale, guerre polono-ukrainienne
Faits d'armes 5 victoires homologuées
Distinctions Ordre militaire de Virtuti Militari, croix de la Valeur polonaise, ordre de la Couronne de fer, médaille pour la Bravoure (Autriche-Hongrie), croix de fer
Autres fonctions ingénieur
Le damier utilisé par l'armée de l'air polonaise entre 1918-1921.

Stefan Stanisław Stec (né le à Lwów - mort le à Varsovie)[1] est un pilote de chasse polonais et austro-hongrois, as de l'aviation, titulaire de 5 victoires homologuées, l'auteur de la marque d'identification des aéronefs de l'Armée de l'air polonaise, le damier polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Stefan Stec est né le à Lwów, il est le fils de Stefan et Anna née Słonecka, il est diplômé de l'École polytechnique de Lwów.

Le il est appelé dans l'Armée austro-hongroise. Après avoir terminé l'école des officiers de réserve, il sert dans le 10e Régiment de Pionniers. En novembre 1915 il est transféré dans l'Armée de l'air impériale et royale pour suivre l'entraînement d'observateur aérien à Wiener Neustadt[1]. Le il est affecté à la Fliegerkompagnie 3 au sein de laquelle il combat en tant qu'observateur sur le front de l'est. Le il remporte sa première victoire, volant sur Hansa-Brandenburg C.I avec le pilote K.Heran, Stec abat son premier avion, un Nieuport, non loin de Monastyryska[2]. Le il est promu au grade de lieutenant (Oberleutnant).

En février 1918 il passe son brevet de pilote, puis il suit une formation de pilote de chasse. Le , après être devenu chasseur, il revient à son escadrille où il pilote des Albatros D.III sur le front austro-italien. Le il prend le commandement par intérim de la Fliegerkompagnie 9 et assume cette fonction jusqu'au . Le il descend un Hanriot HD 1 italien près du lac de Garde. Le 10 août il remporte sa troisième et dernière victoire de la Grande Guerre.

Au service de la Pologne[modifier | modifier le code]

Membre de l'Organisation militaire polonaise (Polska Organizacja Wojskowa) Stec arrive en octobre 1918 à Lwów. Début novembre, lorsque le front de la guerre polono-ukrainienne atteint la ville, il prend part aux combats. Le il gagne l'aérodrome de Lewandówka conquis par les Polonais, puis il rejoint l'aviation polonaise tout juste formée. Le lendemain il effectue sa première mission aux couleurs polonaises qui consiste à bombarder les positions ukrainiennes.

Pendant la Grande Guerre, Stec au service de l'Armée de l'air impériale et royale, arbore le damier en tant que son emblème personnel, apposé sur son avion. Le par ordre de l'état-major de l'Armée polonaise cet emblème devient la marque d'identification des aéronefs de l'Armée de l'air polonaise.

En janvier 1919 il est envoyé à Vienne dans le but d'acheter des avions. Le il revient sur le front où il rejoint son unité, devenue entre-temps la 6e escadrille. En avril il prend le commandement de la 7e escadrille. Le , aux commandes d'un Fokker E.V il descend un chasseur ukrainien, Nieuport 11 « Bébé » et le il remporte sa 5e victoire en abattant un ballon d'observation[3] ce qui lui donne le titre d'as de l'aviation. En octobre 1919 il part en France pour compléter ses études à l'École supérieure d’aéronautique.

De son retour en Pologne, en 1920 il s'engage dans le démarrage de la production aéronautique nationale et devient chef de section de fabrication du département de l'aéronautique au Ministère des affaires militaires.

Stefan Stec périt dans une catastrophe aérienne à Varsovie le .

Tableau de chasse[modifier | modifier le code]

Date Appareil(s) abattu(s)
02/09/1917 Nieuport
16/07/1918 Hanriot HD 1
10/08/1918 avion ennemi
29/04/1919 Nieuport 11 « Bébé »
10/05/1919 ballon d'observation

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tomasz. Goworek, Pierwsze samoloty myśliwskie lotnictwa polskiego, Varsovie, Wydawn. Czasopism i Książek Technicznych SIGMA-NOT, (ISBN 83-85001-46-8)
  • (pl) Marian Romeyko, Ku Czci Poległych Lotników Księga Pamiątkowa, Varsovie, Wydawnictwo Komitetu Budowy Pomnika Poległych Lotników,
  • Stefan Stec – Historia Lotnictwa
  • Przemysław Skulski, Asy wojny 1914 – 1918 / Przemysław Skulski ; Wojciech Sankowski, Wrocław, ACE PUBLICATION, (ISBN 83-86153-10-5)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marian Romeyko (red.) "Ku czci poległych lotników", Varsovie 1933
  2. Tomasz Goworek, Pierwsze samoloty myśliwskie lotnictwa polskiego, Varsovie 1991, (ISBN 83-85001-46-8)
  3. Tarkowski, Krzysztof: Lotnictwo polskie w wojnie z Rosją Sowiecką 1919-1920, Varsovie, 1991, (ISBN 83-206-0985-2), p. 38