Planet Asia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Planet Asia
Description de cette image, également commentée ci-après

Planet Asia à Calgary en 2005.

Informations générales
Surnom King Medallions
Nom de naissance Jason Green
Naissance (39 ans)
Fresno, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground, rap West Coast[1]
Années actives Depuis 1995
Labels Interscope Records, Avatar Records, Gold Chain Music, Wandering Worx

Planet Asia, de son vrai nom Jason Green, né le à Fresno en Californie, est un rappeur américain. Il est également membre du groupe Cali Agents avec Rasco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Green est né et a grandi à Fresno en Californie[1]. Durant les années 1990, à l'âge de 22 ans, Green quitte Fresno pour San Francisco afin de lancer sa carrière de rappeur. Là-bas, il y fait la rencontre du producteur Fanatik[1]. Ensemble, ils participent à la compilation Rules of the Game publiée par le label Tripek Records, aux côtés des Living Legends et The Coup, créant ainsi un buzz national[1],[2]. Entre 1997 et 2001, Green publie plusieurs singles, parmi lesquels Definition of ILL et Place of Birth, dans différents labels tels que Stones Throw Records ou ABB Records. En 1998, Green se popularise pour ses rîmes intenses, son contenu lyrique versatile, et sa productivité[1].

Le , Planet Asia publie son deuxième EP, The Last Stand[3]. Le talent de Planet Asia est ensuite reconnu en 2001 lorsque le magazine The Source lui décerne le titre de « meilleur album indépendant de l'année » pour How the West Was One, opus enregistré avec Rasco sous le nom de Cali Agents. Ce succès lui vaut également la signature d'un contrat chez Interscope Records. En 2002, il est nommé aux Grammy Awards pour la chanson W interprétée par Mystic[4]. À cette époque, Planet Asia collabore avec des artistes tels que Linkin Park, Bun B, Talib Kweli, Tupac Shakur et Ghostface Killah. Malheureusement, Interscope ne met pas en avant Planet Asia autant que ses autres artistes plus célèbres comme Eminem ou 50 Cent, et en 2003, il quitte la maison de disques sans avoir publié un seul album. La même année, Avatar Records lui fait signer un contrat mondial exclusif et, en 2004, son premier album, The Grand Opening, est publié recueillant des critiques positives. Pour cet opus, il reçoit une nouvelle fois titre de « meilleur album indépendant de l'année » décerné par The Source. Avatar publie également les 12" Summertime in the City b/w G's and Soldiers, produit par J. Wells avec un featuring de Kurupt, Its All Big b/w Right or Wrong et Real Niggaz avec Ghostface Killah en featuring.

Son titre G's and Soldiers est repris dans la bande originale de Be Cool en 2005. Planet Asia quitte Avatar et crée, avec Walt Liquor, son propre label, Gold Chain Music. L'album suivant, The Medicine, est publié le au label ABB Records[5]. L'album est entièrement produit par Evidence des Dilated Peoples, avec des coproductions signées The Alchemist, Nucleus et Bravo[6]. En juin 2007 sort The Jewelry Box Sessions: The Album chez Gold Chain Music. Un single, Havin' Things, est extrait de l'album.

En 2010, Planet Asia collabore avec la chanteuse malaisienne Mizz Nina sur un titre intitulé Hope. En 2011, Planet Asia devient juge dans l'émission de télévision Ultimate MC aux côtés de Royce da 5'9", Sean Price, Organik et Pharoahe Monch[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Still in Training
  • 2004 : The Grand Opening
  • 2006 : The Medicine
  • 2007 : Jewelry Box Sessions: The Album
  • 2010 : Crack Belt Theatre
  • 2011 : The Bar Mitzvah (uniquement en téléchargement)
  • 2012 : Black Belt Theatre

EPs[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Planet Asia
  • 2000 : The Last Stand
  • 2014 : Zapco Exp

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Pain Language (avec DJ Muggs)
  • 2010 : Chain of Command (avec Gold Chain Military Crew)
  • 2011 : Camouflage Jackets (avec G-Force)
  • 2011 : Cracks in the Vinyl (EP) (avec Madlib)
  • 2013 : Abrasions (avec Gensu Dean)
  • 2013 : The 2nd Coming (avec Bronze Nazareth, Cappadonna, M-Eighty, Nino Grave et Canibus, sous le nom The Almighty)
  • 2013 : High End Cloths (EP) (av ec DirtyDiggs)
  • 2014 : Via Satellite (avec TzariZM)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Luke Forrest, « Planet Asia Biography », sur AllMusic (consulté le 23 décembre 2015).
  2. (en) Robert Gabriel, « Rules of the Game Overview », sur AllMusic (consulté le 23 décembre 2015).
  3. (en) Luke Forrest, « Planet Asia - The Last Stand Overview », sur AllMusic (consulté le 23 décembre 2015).
  4. (en) « Hip-Hop at the Grammys », sur 411online (consulté le 23 décembre 2015).
  5. (en) « Planet Asia - The Medicine Overview », sur AllMusic (consulté le 23 décembre 2015).
  6. (en) « Planet Asia The Medicine », sur Discogs (consulté le 12 août 2012).
  7. (en) « Sean Price, Rapper, Died at 43 », sur Daed Famous (consulté le 23 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]