Nous les dieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nous les dieux
Auteur Bernard Werber
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Albin Michel
Lieu de parution Paris
Date de parution 2004
Série Cycle des dieux
Chronologie

Nous les dieux est premier volet du Cycle des dieux de Bernard Werber publié en . Il est suivi par Le Souffle des dieux (paru en ) et Le Mystère des dieux (paru en ). Un autre titre avait été un temps envisagé – L'Île des sortilèges – avant d'être abandonné.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le héros de l'histoire est toujours Michael Pinson qui après avoir été un être humain (Les Thanatonautes) puis un ange (L'Empire des anges) est finalement devenu un « élève dieu ». Il est maintenant quelque part dans l'Univers, sur l'île d'Aeden.

Chaque jour, un dieu différent (issu de la mythologie grecque) enseigne à ces nouveaux élèves comment façonner un monde afin de pouvoir un jour devenir un dieu à leur tour. La compétition est rude dans ce monde. Ainsi, chaque jour, les derniers de la classe sont éliminés, emportés par des centaures.

Les élèves sont aussi confrontés à un mystérieux « déicide », un tueur de dieux faisant des ravages parmi les 144 élèves de cette nouvelle promotion d'apprentis dieux. Certains élèves essaient en plus de gravir la montagne de l'île, croyant qu'au sommet règne le maître de tous les dieux...

Peuples et dieux[modifier | modifier le code]

Parmi la promotion des 144 élèves-dieux et leurs peuples (correspondant aux peuples terriens), on distingue :

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc., peuvent être inopportunes dans les articles (février 2013).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Cronos, roi des Titans, est ici confondu/mélangé avec Chronos.
  • Le nom de Raoul Razorbak est maintenant orthographié Raoul Razorback (ce qui en fait un nom de langue anglaise).
  • La ville de Naples est située par erreur au bord de l'Adriatique alors qu'en réalité elle est baignée par la mer Thyrénéenne (citation de la fictive "encyclopédie du savoir relatif et absolu")

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Le roman devait être adapté en un jeu vidéo de simulation[1],[2] mais le projet semble abandonné[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]