Norbert Moret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moret.
Norbert Moret

Norbert Moret, né le à Ménières et mort le à Fribourg, est un compositeur suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'agriculteurs de la Broye, Norbert Moret étudie le piano, l'orgue, le chant grégorien et la composition au conservatoire de Fribourg où il obtient le baccalauréat au Collège Saint-Michel. Entre 1948 et 1950, il séjourne à ParisArthur Honegger, René Leibowitz et surtout Olivier Messiaen exercent sur lui une influence déterminante et durable. L'année suivante, il fait un stage à l'Orchestre et à la Bibliothèque de la Philharmonie de Vienne sous la direction de Wilhelm Furtwängler. Puis il regagne Fribourg et se consacre à la direction chorale ainsi qu'à l'enseignement de la musique, à l'école secondaire d'abord, à l'école normale cantonale ensuite de 1965 à 1982.

Ce n'est qu'en 1974 qu'il remporte un grand succès lors de la Fête de l'Association des Musiciens Suisses avec Germes en éveil, une composition de musique de chambre avec laquelle il trouve un langage qui lui est propre. En 1983, cette même association lui décerne son prix de composition, prix très prestigieux et convoité.

Norbert Moret ne cesse de composer jusqu'à sa mort.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Norbert Moret, compositeur - Témoignages, Roger Pittet (éd.), Lausanne, 1997.
  • Louis-Marc Suter et al., Norbert Moret, compositeur : études et témoignages : catalogue des œuvres, Lausanne, Suisse, Editions d'en bas, (ISBN 978-2-8290-0196-3).
  • Louis-Marc Suter, "En rêve. Concerto pour violon et orchestre de Norbert Moret", in Revue musicale de Suisse romande, 3 (1990), p. 151-170.
  • Jean-Noël von der Weid, La musique du XXe siècle, Paris, Fayard, coll. Pluriel, 2010, p. 175-176.

Liens externes[modifier | modifier le code]