Le Nouveau Quotidien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Nouveau Quotidien
Image illustrative de l'article Le Nouveau Quotidien

Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Langue français
Périodicité quotidienne (lu-sa)
Format berlinois
Genre généraliste
Fondateur Jacques Pilet
Date de fondation 24 septembre 1991
Date du dernier numéro 28 février 1998
Ville d’édition Lausanne

Propriétaire Edipresse (80 %)
Ringier (20 %)

Le Nouveau Quotidien, sous-titré « Journal suisse et européen », est un quotidien suisse fondé par Jacques Pilet et édité à Lausanne, qui parut de 1991 au 28 février 1998[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1991, création du journal par Jacques Pilet. Les actionnaires sont les groupes de presse Edipresse (80 %) et Ringier (20 %). Le siège et la rédaction sont à Lausanne.
  • 1997, création du supplément V Magazine.
  • 1997, Jacques Pilet quitte le journal et cède la rédaction en chef à Alain Campiotti.
  • 1998, fusion du Journal de Genève et du Nouveau Quotidien pour aboutir à la création du quotidien Le Temps, dont le siège et la rédaction sont installés à Genève.

Les journalistes suivants ont participé à l'aventure du Nouveau Quotidien :

Daniel Audétat, Claude Ayer, Michel Beuret, Corinne Bloch, Stéphane Bonvin,Véronique Botteron, Jean-Philippe Ceppi, Isabelle Cerboneschi, Sandrine Cohen, Anne Crisinel, Michel Danthe, Luc Debraine, Gérard Delaloye, Florence Duarte, Étienne Dubuis, Serge Enderlin, Sylvie Fischer, Bertil Galland, Pierre Grosjean, Isabelle Guisan, Eric Hoesli, Alain Jeannet, Thierry Jordan, Olivier Kohler, Joëlle Kuntz, Élisabeth Lévy, Anna Lietti, Marie-Claude Martin, Michel Masserey, Maria Pia Mascaro, Denis Masmejan, Patrick Lamarche, Antoine Menusier, Guy Mettan, Myriam Meuwly, Roberto Casoni, Thierry Meyer, Serge Michel, Isabelle Musy, Christophe Passer, Jean-Claude Péclet, Xavier Pellegrini, Florence Perret, Jacques Pilet, Ludovic Rocchi, Roland Rossier, Henri Roth, Mercedes Garcia, Jean-Jacques Roth, Christine Salvadé, Gabriel Sigrist, Thierry Sartoretti, Yves Terrani, Dorothée Zarjevski, Véronique Zbinden, Michel Zendali, Sonia Zoran, Jean-Michel Zufferey.

En juin 1997, la fusion du Nouveau Quotidien avec le Journal de Genève est annoncée par leurs éditeurs respectifs. Elle aboutira, en avril 1998, à la création du quotidien Le Temps. Cette fusion était contestée, en grande partie par la rédaction du Journal de Genève qui a entrepris un mouvement de « grève des signatures ». La plupart des opposants ont quitté la rédaction avant la naissance du Temps, ou peu après.

En collaboration avec les éditeurs, la Bibliothèque nationale suisse a entrepris la numérisation des archives du Nouveau Quotidien[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]