Nils Tavernier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tavernier.
Nils Tavernier
Description de cette image, également commentée ci-après

Nils Tavernier en 2014, lors d'une avant-première
de son film De toutes nos forces

Naissance (52 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur et réalisateur
Films notables Tout près des étoiles
Les Danseurs de l'Opéra de Paris

Nils Tavernier est un acteur et réalisateur français né le à Paris.

En tant que réalisateur, il se consacre essentiellement au film documentaire. On soulignera le film Tout près des étoiles sur les étoiles et les danseurs du ballet de l'Opéra de Paris, sorti en 2001.

Nils Tavernier a également signé deux longs métrages de fiction pour le cinéma : Aurore en 2006 et De toutes nos forces en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 1er septembre 1965, Nils Tavernier est le fils de Bertrand Tavernier et Colo Tavernier-O'Hagan. Sa mère, férue de littérature, le prénomme Nils en référence au "Voyage de Nils Olgerson", un conte scandinave qui narre les aventures d'un petit garçon paresseux entreprenant un long voyage sur le dos d'une oie sauvage[1].

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

Nils Tavernier fait sa première apparition au cinéma dans un film de Bertrand Tavernier, Des enfants gâtés en 1977 alors qu'il est encore adolescent. Il apparaît également en 1982 dans Coup de foudre de Diane Kurys. Suivent ensuite des apparitions dans les longs métrages La Passion Béatrice en 1987, L.627 en 1991 et La Fille de d'Artagnan en 1993 de Bertrand Tavernier. Il joue aussi des seconds rôles dans Une affaire de femmes de Claude Chabrol et Valmont de Miloš Forman en 1988, puis Post coïtum animal triste de Brigitte Rouan en 1996 et Un frère de Sylvie Verheyde en 1997.

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Nils Tavernier s'est fait connaître en réalisant d'abord des courts métrages puis des documentaires. Au cinéma, en 2001, il fait partager sa passion de la danse avec Tout près des étoiles et coréalise, avec Bertrand Tavernier, le film documentaire Histoires de vies brisées : les "double peine" de Lyon.

En 2009, il réalise le documentaire Le Mystère des jumeaux.

En 2012, il réalise avec Gil Rabier un film documentaire sur l'erreur médicale Que reste-t-il de nos erreurs ?. Ce film est soutenu par le Ministère français de la santé et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

En 2013, il revient sur les thèmes de l'enfance, du handicap et de la volonté avec le film De toutes nos forces.

À la télévision[modifier | modifier le code]

Il travaille également pour la télévision et signe deux documentaires : Désirs et sexualités en 2004, dans lequel il s'interroge sur la sexualité des Français et L'Odyssée de la vie en 2006, qui suit une femme tout au long de sa grossesse et dans son affirmation en tant que maman au sein du couple.

Publication[modifier | modifier le code]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 Jours n°1512, semaine du 20 au 26 mai 1989, page 54, article de Michel Alexandre intitulé "La dynastie des Tavernier".
  2. « Infrarouge - « Et si on faisait un bébé... ? » », sur France2 (consulté le 29 avril 2017)
  3. « Jacques Gamblin, dans quels films vous verra-t-on bientôt à l'écran ? - 01/03/2016 - La Nouvelle République Indre », sur www.lanouvellerepublique.fr (consulté le 17 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :