Neuville-sur-Brenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Neuville-sur-Brenne
Neuville-sur-Brenne
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Intercommunalité Communauté de communes du Castelrenaudais
Maire
Mandat
Gino Gommé
2020-2026
Code postal 37110
Code commune 37169
Démographie
Gentilé Neuvillois
Population
municipale
899 hab. (2017 en augmentation de 2,74 % par rapport à 2012)
Densité 130 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 12″ nord, 0° 54′ 33″ est
Altitude Min. 87 m
Max. 146 m
Superficie 6,89 km2
Élections
Départementales Canton de Château-Renault
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Neuville-sur-Brenne
Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire
Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Neuville-sur-Brenne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Brenne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Brenne
Liens
Site web neuville-sur-brenne.com/

Neuville-sur-Brenne est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Neuville-sur-Brenne est une commune située au nord-est du département entre Château-Renault (37) et Authon (41).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique de Neuville-sur-Brenne.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 6,16 km, comprend deux cours d'eau notables, la Brenne (3,148 km) et le Rondy (0,414 km), et un petit cours d'eau[1],[2].

La Brenne, d'une longueur totale de 54,2 km, prend sa source à 127 mètres d'altitude près du lieu-dit Le Moulin à Vent sur la commune de Pray[3] et se jette dans la Cisse à Vernou-sur-Brenne, à 50 mètres d'altitude, à l'est de Vouvray[4]. La station hydrométrique de Villedômer [Bas Villaumay Amont] permet de caractériser les paramètres hydrométriques de la Brenne. Le débit mensuel moyen (calculé sur 51 ans pour cette station) varie de 0,39 m3/s au mois d'août à 2,83 m3/s au mois de février. Le débit instantané maximal observé sur cette station est de 72,6 m3/s le , la hauteur maximale relevée a été de 2,08 m ce même jour[5],[6]. Sur le plan piscicole, la Brenne est classée en première catégorie piscicole. Le groupe biologique dominant est constitué essentiellement de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon)[7].

Le Rondy, d'une longueur totale de 11,4 km, prend sa source dans la commune de Monthodon et se jette dans la Brenne à l'ouest du territoire communal, aux abords du hameau du Moulin de Préchêne, après avoir traversé 3 communes[8]. Ce cours d'eau est classé dans la liste 1[Note 1] au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Du fait de ce classement, aucune autorisation ou concession ne peut être accordée pour la construction de nouveaux ouvrages s'ils constituent un obstacle à la continuité écologique et le renouvellement de la concession ou de l'autorisation des ouvrages existants est subordonné à des prescriptions permettant de maintenir le très bon état écologique des eaux[9]. Sur le plan piscicole, le Rondy est également classé en deuxième catégorie piscicole[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1995 Henri Adrast SE Fonctionnaire
1995 1998 Eric Pelletier SE Notaire
1998 En cours Gino Gommé DVD Retraité

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué une fleur à la commune au Concours des villes et villages fleuris[10].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2017, la commune comptait 899 habitants[Note 2], en augmentation de 2,74 % par rapport à 2012 (Indre-et-Loire : +1,6 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
256272239205235243254262232
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
239230266251247245283304293
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
287262271245239258257259247
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
214231250368516623683694875
2017 - - - - - - - -
899--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Neuville-sur-Brenne se situe dans l'Académie d'Orléans-Tours (Zone B) et dans la circonscription d'Amboise.

L'école primaire Dutrochet accueille les élèves de la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

• L'église Notre-Dame, du XIIe siècle[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le classement en liste 1 au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement est réservé aux cours d'eau qui sont en très bon état écologique, ou identifiés par les SDAGE des eaux comme jouant le rôle de réservoir biologique nécessaire au maintien ou à l'atteinte du bon état écologique des cours d'eau d'un bassin versant, ou dans lesquels une protection complète des poissons migrateurs est nécessaire.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 3 février 2019)
  2. « Carte hydrologique de Neuville-sur-Brenne », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 24 janvier 2018)
  4. « Fiche Sandre - la Brenne », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  5. « Référentiel hydrométrique », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  6. « Station hydrométrique K4873120, la Brenne à Villedômer [Bas Villaumay Amont] », sur le site de la banque Hydro (consulté le 3 février 2019)
  7. a et b (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  8. « Fiche Sandre - le Rondy », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  9. « Arrêté du 10 juillet 2012 portant sur la liste 1 des cours d'eau, tronçons de cours d'eau ou canaux classés au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement du bassin Loire-Bretagne », sur http://www.legifrance.gouv.fr (consulté le 3 février 2019)
  10. Site des villes et villages fleuris, consulté le 23 décembre 2016.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. https://patrimoine.regioncentre.fr/gertrude-diffusion/dossier/neuville-sur-brenne-eglise-paroissiale-notre-dame/ea4842ff-6e0f-48ea-856d-f1b2bfa21b32