Muscat-de-frontignan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Muscat de Frontignan)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le cépage, voir muscat blanc à petits grains.

Muscat de Frontignan
Image illustrative de l’article Muscat-de-frontignan
Muscat de Frontignan.

Désignation(s) Muscat de Frontignan
Appellation(s) principale(s) muscat de frontignan
ou frontignan
ou vin de Frontignan
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1935
Pays Drapeau de la France France
Région parente Languedoc-Roussillon
Sous-région(s) plaine du Languedoc
Localisation Hérault
Climat tempéré méditerranéen
Superficie plantée 790 hectares
Cépages dominants muscat blanc à petits grains B[1]
Vins produits vin de liqueur et VDN blancs
Production 24 080 hectolitres
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds par hectare
Rendement moyen à l'hectare maximum 30 à 40 hectolitres par hectare[2]

Le muscat de Frontignan, ou frontignan[3] ou vin de Frontignan, est un vin doux naturel d'appellation d'origine contrôlée produit sur les deux communes de Frontignan et de Vic-la-Gardiole, dans le département français de l'Hérault en région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'appellation est initialement définie par le jugement du tribunal de Montpellier du et reconnue par le décret du .

Article détaillé : légende du muscat de Frontignan.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Géologie et orographie[modifier | modifier le code]

Climatologie[modifier | modifier le code]

Vignoble[modifier | modifier le code]

Vignoble de Frontignan
Muscat de Frontignan Premier

Encépagement[modifier | modifier le code]

Les vins sont issus du seul cépage muscat à petits grains blancs B.

Rendements[modifier | modifier le code]

Le rendement est fixé à 30 hectolitres de moût par hectare. Le rendement butoir est fixé à 40 hectolitres de moût par hectare. Le rendement maximum de production à la parcelle est fixé à 40 hectolitres de moût par hectare.

Les vins doux naturels sont issus de moûts présentant une richesse naturelle minimale en sucres de 252 grammes par litre. Les vins de liqueur sont issus de moûts présentant une richesse naturelle minimale en sucres de 234 grammes par litre.

Vinification et élevage[modifier | modifier le code]

Les vins doux naturels sont obtenus par mutage du moût en cours de fermentation. Ce mutage est réalisé par apport d'alcool neutre vinique titrant au minimum 96 % vol., dans la limite, évaluée en alcool pur, de 5 % minimum et 10 % maximum du volume du moût mis en œuvre.

Les vins de liqueur sont obtenus avant toute fermentation. Le mutage est réalisé par apport d'alcool neutre vinique titrant au minimum 96 % vol., dans la limite, évaluée en alcool pur, de 15 % maximum du moût mis en œuvre.

Type de vins et gastronomie[modifier | modifier le code]

Affiche publicitaire d'un Muscat de Frontignan
Affiche publicitaire d'un Muscat de Frontignan

La sauce au vin muscat est l'une des nombreuses déclinaisons culinaires de ce vin doux naturel. Ses arômes muscaté et de raisin frais le font aussi intervenir dans la préparation de cocktails, amuse-gueules, potages, entrées, poissons et crustacés, volailles et viandes, légumes et desserts[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  2. Décret du 13 octobre 2009.
  3. Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  4. Marie Christian, Ma cuisine au muscat

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Chappotin, Le Muscat de Frontignan à travers l'histoire, 1928.
  • Céline Laurens, Contribution à l'histoire du muscat de Frontignan, 1995.
  • André Cablat, René Michel et Jean Valette, Noms de lieux de la ville de Frontignan et terroir de l'appellation d'origine contrôlée « muscat de Frontignan », 2004.
  • Francis Campestre, Hercule chez Frontinius (récit burlesque), 1991.


Article connexe[modifier | modifier le code]