Terres-du-midi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Terres-du-midi
Image illustrative de l’article Terres-du-midi
Vignoble d'Adissan dans l'Hérault

Désignation(s) Terres-du-midi
Type d'appellation(s) Indication géographique protégée
Région parente Languedoc-Roussillon
Localisation Gard, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales, Lozère
Cépages dominants Terret, Grenache, Carignan, Cinsault et Marselan
Vins produits Rouge, rosé, blanc
Production 1 500 000 hectolitres par an
Rendement moyen à l'hectare 120 hectolitres/hectare

Terres-du-midi est une indication géographique protégée régionale concernant le vin produit dans le vignoble du Languedoc-Roussillon. Le comité national des indications géographiques relatives aux vins et aux cidres de l'Institut national de l'origine et de la qualité propose ce classement le et l'arrêté d'approbation du cahier des charges est publié le [1]. L’indication géographique protégée est réservée aux vins tranquilles, rouges, rosés et blancs. Les mentions primeur ou nouveau sont réservées aux vins tranquilles rouges, rosés et blancs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Midi Viticole prend en charge sa destinée, dès 1907, grâce à la force que représente la Confédération générale des vignerons du Midi
Slogan à la gloire des vins du Midi
Article détaillé : Vignoble du Languedoc-Roussillon.

La notion de "Midi Viticole" est officialisé en 1907[2] avec la reconnaissance de la Confédération générale des vignerons du Midi. Les nombreuses caves coopératives, complétées par des caves particulières, ont favorisé le développement d’un savoir faire pour la production de vins d’assemblage.

Terres-du-midi se dote d’un syndicat des producteurs en 2017, présidé par Ludovic Roux[3]. La volonté est de fusionner trois IGP départementales pays-d'hérault, gard et aude en une seule IGP régionale, tandis que la mention pyrénées-orientales est abandonnée par l’IGP côtes-catalanes. La finalité est, grâce à un cahier des charges commun, d'améliorer la production et de vin d'entrée de gamme et de lutter plus efficacement contre la conurrence[4].

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le périmètre concerné englobe l’ensemble des communes des départements de l'Aude, de l’Hérault, du Gard et des Pyrénées-Orientales ainsi que, dans le département de la Lozère, les communes Gorges du Tarn Causses, Ispagnac, La Malène, Massegros Causses Gorges pour le seul territoire de la commune déléguée Les Vignes.

Géologie et orographie[modifier | modifier le code]

L'aire géographqiue présente une grande variété de situations pédologiques, avec pour les plus représentatives, les schistes acides de hauts de coteaux, les sols calcaires des plateaux et plaines viticoles ainsi que les terrasses alluviales caillouteuses. Depuis les montagnes des Cévennes, de la Montagne Noire et des contreforts pyrénéens, jusqu’au littoral lagunaire, cette zone est parcourue par leuves et rivières que sont l’Aude, l’Orb, l’Hérault, le Vidourle et le Gardon.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat du Languedoc-Roussillon est méditerranéen : il se caractérise par des hivers doux, des étés chauds et secs et des précipitations rares et concentrées sur la période hivernale. Les vents dominants sont la tramontane, vent sec et froid qui chasse les nuages, et le marin, vent humide qui au contraire amène les nuages. Il peut parfois être très violent.

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour l'année 2007 :

Mois J F M A M J J A S O N D Année
Températures moyennes maximales (°C) 11 11 14 16 20 25 26 26 23 19 14 12 17,6
Températures moyennes minimales (°C) 7 7 10 11 14 19 20 21 18 15 10 8 13,3
Températures moyennes (°C) 9 9 12 13,5 17 22 23 23,5 21,5 17 12 10 15,6
Précipitations (hauteur moyenne en mm) 60 105 10 15 90 0 3 10 29 144 21 72 659
Source: MSN météo[5]

Vignoble[modifier | modifier le code]

Cépages[modifier | modifier le code]

Les cépages traditionnels de la région sont les Terret, Grenache, Carignan, Cinsault et Marselan mais les vins peuvent être produits à partir de nombreux autres cépages, énumérés à l'article 5 du cahier des charges[6].

Rendement[modifier | modifier le code]

Rendement maximum de production est de 120 hectolitres. Les lies, les bourbes, les éventuels produits non vinifiés, le vin destiné à la distillation ou à tout autre usage industriel, ne peuvent excéder 10 hectolitres par hectare au-delà de ce rendement.

Production et commercialisation[modifier | modifier le code]

Cuves inox pour le stockage des vins

Les vins rouges sont majoritaire (55 % de la commercialisation), viennent ensuite les vins rosés (35%) les vins blancs. Les vins produits sont marqués par des arômes fruités, dont l’intensité et leur nature varient selon les cépages et les technologies utilisées. L’IGP « Terres-du-midi» commercialise environ 1 500 000 hectolitres par an sur l’ensemble de son territoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 2 août 2018 homologuant le cahier des charges de l'indication géographique protégée « Terres-du-midi » JORF n°0182 du 9 août 2018 texte n° 22 NOR: AGRT1819720A
  2. « Reconnaissance de l'IGP Terres-du-midi », sur inao.gouv.fr,
  3. Idelette Fritsch, « L’IGP Terres-du-midi se dote d’un syndicat des producteurs », Terrres de vins,‎ (lire en ligne)
  4. Catherine Vingtrinier, « L'appellation Terres-du-midi vise un marché en entrée de gamme », La Marseillaise,‎ (lire en ligne)
  5. MSN météo Température mensuelle moyenne à Béziers (Languedoc).
  6. Alicante Henri Bouschet N, Alphonse lavallée N, Altesse B, Alvarinho B, Aramon blanc B, Aramon gris G, Aramon N, Aranel B, Arinarnoa N, Arvine B, Aubun N, Auxerrois B, Baco blanc B, Bourboulenc B, Cabernet franc N, Cabernet-Sauvignon N, Cabestrel N, Caladoc N, Cardinal Rg, Carignan blanc B, Carignan N, Carmenère N, Chardonnay B, Chasan B, Chasselas B, Chasselas rose Rs, Chambourcin N, Chenanson N, Chenin B, Cinsaut N, Clairette B, Clairette rose Rs, Clarin B, Colombard B, Couderc noir N, Cot N, Counoise N, Danlas B, Egiodola N, Fer N, Gamay N, Gamay de Chaudenay N, Gewurztraminer Rs, Grenache blanc B, Grenache gris G, Grenache N, Gros Manseng B, Jurançon blanc B, Landal N, Listan B, Lival N, Lledoner pelut N, Macabeu B, Maréchal Foch N , Marsanne B, Marselan N, Mauzac B, Meunier N, Merlot N, Mondeuse N, Morrastel N, Mourvèdre N, Müller-Thurgau B, Muscadelle B, Muscardin N, Muscat à petits grains blancs B, Muscat à petits grains rouges Rg, Muscat à petits grains Rosés Rs, Muscat d'Alexandrie B, Muscat de Hambourg N, Négrette N, Nielluccio N, Petit Manseng B, Petit Verdot N, Picardan B, Pinot noir N, Pinot gris G, Parellada B, Plant droit N, Portan N, Ravat blanc b, Rayon d’or B, Riesling B, Rivairenc blanc B, Rivairenc N, Roussanne B, Rubilande Rs, Savagnin Rose Rs, Sauvignon blanc B, Sauvignon gris G, Sciaccarello N, Semillon B, Servant B, Seyval, B, Sylvaner B, Syrah N, Tannat N, Tempranillo N, Terret blanc B, Terret gris G, Terret noir N, Ugni blanc B, Valérien B, Vermentino B, Villard blanc B, Villard noir N, Viognier B, Verdelho B.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :