Rivesaltes (VDN)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Rivesaltes
Rivesaltes (VDN)
Image illustrative de l'article Rivesaltes (VDN)
Vignoble du rivesaltes, vu depuis l'entrée de la grotte de la Caune de l'Arago, à Tautavel.

Désignation(s) Rivesaltes (VDN)
Appellation(s) principale(s) rivesaltes[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1972
Pays Drapeau de la France France
Région parente Languedoc-Roussillon
Sous-région(s) Roussillon (Fenouillèdes, plaine du Roussillon, Bas-Conflent, Aspres et Ribéral)
Localisation Pyrénées-Orientales et Aude
Saison Hivers doux (quatre jours de gelées par an), étés souvent chauds et secs. La tramontane amène une certaine fraîcheur en période estivale.
Climat tempéré méditerranéen
Ensoleillement
(moyenne annuelle)
300 jours/an
Sol pauvre et sec
Superficie plantée 15 600 hectares
Nombre de domaines viticoles 1 787 déclarants de récolte et 174 caves
Cépages dominants grenache N, grenache gris G, grenache blanc B, macabéo B et tourbat (ou malvoisie du Roussillon) B[2]
Vins produits vins doux naturels rouges ou blancs
Production 350 000 hectolitres
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds par hectare
Rendement moyen à l'hectare maximum 30 à 40 hectolitres par hectare[3]

Le rivesaltes[1] est un vin doux naturel (VDN) d'appellation d'origine contrôlée (AOC) produit près de Rivesaltes sur une vaste partie des Pyrénées-Orientales et une plus petite de l'Aude. Cette AOC est protégée par l'INAO depuis 1972.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Les vendanges 1906 avaient été désastreuses dans tout le Roussillon. Ce qui n'empêchaient pas la chute des cours u vin. Des familles vigneronnes se heurtaient à des difficultés financières telles qu'elles ne pouvaient plus payer l'impôt. Informé, le gouvernement donna ordre de faire intervenir les huissiers. La village de Baixas fut le premier à se révolter au début de l'année 1907[4].

Le 18 février, il reçut le soutien de Marcelin Albert, qui envoya un télégramme à Georges Clemenceau. Quant à Joseph Tarrius, viticulteur et pharmacien à Baixas, il fait parvenir au gouvernement une pétition signée des habitants du village. Il y est précisé que le seul impôt que les contribuables puissent encore payer est celui du sang. Alors que les défilés de protestations s'étaient multipliés dans les villes et villages, préfectures et sous-préfectures accueillirent les manifestations viticoles. Le 19 mai, à Perpignan 170 à 200 000 personnes défilent dans la ville. La manifestation se déroule sans incidents graves[5],[4].

Dans les départements du Gard, de l'Hérault, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, les conseils municipaux démissionnent collectivement - il y en aura jusqu'à 600 - certains appellent à la grève de l'impôt. La situation devient de plus en plus tendues, les viticulteurs furieux attaquent perceptions, préfectures et sous-préfectures[6]. Le 20 juin, la tension monte encore. A Perpignan, la préfecture est pillée et incendiée. Le préfet David Dautresme doit se réfugier sur le toit[5].

Étymologie[modifier | modifier le code]

La forme la plus ancienne est Ribesalta, attestée en 1103. Ce toponyme provient de deux mots latins ripa (rive) et alta (haute)[7].

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Orographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Climatologie[modifier | modifier le code]

Coucher de Soleil sur le vignoble de Saint-Genis-des-Fontaines

Le climat est de type méditerranéen de zone 10. Les hivers y sont doux (quatre jours de gelées par an), les étés sont souvent chauds et secs. La tramontane (Tramuntana) souffle fréquemment (un jour sur quatre, moins depuis quelques années) et amène une certaine fraîcheur en période estivale. La température moyenne annuelle est de 15,9 °C. La température des mois les plus chauds atteint plus de 30 °C.

Le Roussillon est l'une des régions les plus chaudes de France. Les précipitations annuelles atteignent 572 mm, soit l'une des moyennes les plus faibles. Il y a près de 300 jours de Soleil par an, en partie en raison du vent.

  • Température record la plus froide : −11,0 °C ()
  • Température record la plus chaude : 40,5 °C ()
  • Hauteur quotidienne de précipitations la plus élevée : 222 mm ()
Relevé des températures, période 1971-2000
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 4,4 5,1 7 8,9 12,4 16,1 18,8 18,8 15,6 11,9 7,6 5,3 11
Température maximale moyenne (°C) 12,3 13,4 15,7 17,6 21,3 25,3 28,8 28,4 25,1 20,4 15,6 13,2 19,8
Record de froid (°C) −8,2 −11 −5,9 0,2 2,4 7,4 11,2 10,4 5 −1,2 −5,7 −6,3 −11
Record de chaleur (°C) 25 26,5 28 32,4 34,4 36,8 40,5 38,7 36,8 34,2 28,1 26,7 40,5
Source : Météo France


Nuvola apps kweather.png  'Relevés des précipitations et heures d'ensoleillement de Perpignan 1961-1990 [8]
Mois Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Total année
Heures moyennes d'ensoleillement 147,5 153,2 206,2 214,2 240,1 270,6 313,9 270,7 217,7 182,3 147,7 141,9 2 506
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 50,6 44,8 43,5 55,9 50,1 28,3 17,1 32,0 47,3 89,8 58,6 54,4 572,4
Nombre de jours de pluie >=1 mm 5,2 4,7 4,5 5,9 5,5 4,1 3,0 3,9 4,2 5,1 5,1 5,3 56,5
Nuvola apps kweather.png  'Relevés des phénomènes météorologiques : Perpignan 1961-1990 [9].
Mois Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Total année
Nombre de jours de brouillard 1,2 0,9 0,9 0,8 1,1 0,6 0,6 0,9 2,4 2,0 1,3 1,4 14,1
Nombre de jours d'orage 0,4 0,2 0,5 1,2 2,8 4,3 4,6 5,2 3,2 2,3 0,7 0,5 23,7
Nombre de jours de neige 0,9 0,6 0,4 - - - - - - - 0,2 0,4 2,6
Nombre de jours de gel 4,9 2,8 1,1 0 0 0 0 0 0 0 0,9 3,8 13,5
Nombre de jours de vent >=57,6 km/h 14,4 11,5 15,6 12,9 8,1 7,0 9,0 7,3 6,8 9,4 11,6 13,4 127
Nombre de jours de vent >=100,8 km/h 2,0 1,2 2,1 0,6 0,5 0,2 0,2 - 0,1 0,4 0,7 2,7 10,7

Vignoble[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Vignoble à Argelès-sur-Mer
Vignoble de Montner au printemps
Vignoble de Tautavel dans la vallée de Verdouble
Vignes de Trouillas, sur la route de Villemolaque
Vignes de Paziols au pied du Mont Tauch

Le vignoble s'étend sur 86 communes des Pyrénées-Orientales et 9 communes de l'Aude.

Département des Pyrénées-Orientales[modifier | modifier le code]

Arrondissement de Céret 
Arrondissement de Perpignan
Arrondissement de Prades 

Département de l'Aude[modifier | modifier le code]

Arrondissement de Narbonne 

(= même aire dans l'Aude que l'AOC Fitou)

Encépagement[modifier | modifier le code]

Ces vins sont élaborés avec cinq cépages principaux : grenache blanc B, grenache gris G, grenache N, macabeu B, tourbat B, dénommé localement malvoisie du Roussillon, et deux cépages accessoires : Muscat blanc à petits grains et Muscat d'Alexandrie, dénommé localement muscat romain[10].

Méthodes culturales et réglementation[modifier | modifier le code]

En fonction de son encépagement, le terroir viticole de Rivesaltes (VDN) peut produire des vins rouges et blancs qui se déclinent ensuite pour chacun en différentes catégories. Mais tous ces vins doivent subir un arrêt de leur fermentation par mutage à l'alcool neutre à 96° dans une proportion variant entre 5 et 10 %[10].

Caves Byrrh à Thuir, structure réalisée par les ateliers de Gustave Eiffel

Vinification et élevage[modifier | modifier le code]

Ce vin doux naturel doit titrer entre 15° et 21°. La production moyenne annuelle est de 350 000 hl. La vinification est faite essentiellement en blanc mais une production de rouges par macération existe aussi. Le vin est élevé en cuve ou dans le bois. Ce vin est caractérisé par une robe ambrée pour les blancs et les rosés (arômes de fruits secs et torréfaction) et pourpre pour les rouges avec des arômes de fruits rouges.

L'appellation Rivesaltes regroupe depuis 1972, les anciennes AOC Rivesaltes (vin doux naturel), côtes d'Agly et côtes de Haut Roussillon telles qu'elles étaient définies dans le décret de 1936[11]Ses cuvées rouges sont élaborées comme le Banyuls, par macération au contact des peaux, et en milieu oxydatif. L'élevage peut ne pas excéder un an, mais est déterminant pour la qualité du vin : cuve et bois développent des bouquets bien différents[10].

Mentions traditionnelles[modifier | modifier le code]

Les vins de l'appellation d'origine contrôlée Rivesaltes peuvent faire usage des mentions traditionnelles protégées « Ambré » et « Tuilé »[12].

  • « Ambré » désigne un vin blanc élevé à la propriété en milieu oxydatif jusqu'au 1er septembre de la deuxième année suivant celle de la récolte.
  • « Tuilé » désigne un vin rouge élevé dans les mêmes conditions.

Terroir et vins[modifier | modifier le code]

Les sols sont pauvres et secs.

Structure des exploitations[modifier | modifier le code]

Type de vins et gastronomie[modifier | modifier le code]

Rivesaltes tuilé et dessert

Le rivesaltes blanc se présente dans des robes très variées, allant du blanc pâle, avec des arômes floraux, aux vieux rancios en passant par les ambrés qui sont marqués par des notes de miel et de fruits secs[13]. Selon les prescriptions de l'INAO le rivesaltes ambré est obtenu par la fermentation des moûts séparés de la pulpe avant le début de la fermentation du vin blanc élevé en milieu oxydatif. Ce vin subit un élevage de deux ans[14], quant au rivesaltes ambré hors d'âge, élaboré avec la même méthode, il doit, quant à lui, être vieilli cinq ans en cave[15]. Le rancio provient toujours d'un terroir favorable à l'obtention du goût « Rancio », il acquiert ses qualités tant par l'élevage que par son vieillissement[16].

Le rivesaltes rouge dégage des notes de cerises et de fruits confits tandis que les tuilés sont marqués par notes grillées et de fruits secs[17]. Toujours selon les normes de l'INAO, le rivesaltes grenat doit être obtenu par macération du moût durant toute ou partie de la fermentation d'une vendange rouge comprenant 75 % de grenache noir. Depuis le décret ministériel du ce vin doit être issu exclusivement du cépage grenache N[10]. Il doit être élevé en milieu réducteur pendant un an et rester au moins trois mois en bouteille[18]. Le rivesaltes tuilé s'élabore à partir d'une vendange rouge, dans laquelle la proportion de grenache noir atteint 50 %. Ce vin est élevé pendant deux ans en milieu oxydatif[19], le qualificatif de hors d'âge s'obtient après un élevage en cave de cinq ans[20].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

La commercialisation, sur le marché intérieur, se fait à partir des cafés, hôtels, restaurants, cavistes, grande distribution, salons pour les particuliers et les professionnels.

À l'exportation, les plus importants marchés se trouvent en Europe, en Amérique du Nord et dans l'Asie du Sud-Est.[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Pomerol, sous la direction de, Terroirs et vins de France. Itinéraires œnologiques et géologiques, Éd. du BRGM, Orléans, 1990 (ISBN 2715901062)
  • Alain Laborieux, Muscats, des vins, des terroirs, une histoire, Éd. Sud Espace, Montpellier, 1997 (ISBN 2-906334-55-3).

Liens externes[modifier | modifier le code]