Moutier-d'Ahun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Moutier-d'Ahun
Moutier-d'Ahun
Le pont médiéval en mai 2005.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Intercommunalité Communauté de communes Creuse Sud-Ouest
Maire
Mandat
Isabelle Depeige
2020-2026
Code postal 23150
Code commune 23138
Démographie
Gentilé Moutiérots
Population
municipale
184 hab. (2017 en augmentation de 19,48 % par rapport à 2012)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 05′ 27″ nord, 2° 03′ 15″ est
Altitude 362 m
Min. 340 m
Max. 456 m
Superficie 9,91 km2
Élections
Départementales Canton d'Ahun
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Moutier-d'Ahun
Géolocalisation sur la carte : Creuse
Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Moutier-d'Ahun
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moutier-d'Ahun
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moutier-d'Ahun

Moutier-d'Ahun est une commune française située dans le département de la Creuse, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 2 km d'Ahun en descendant vers la Creuse. Le territoire communal est arrosé par la rivière Creuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

À l'époque gallo-romaine, le site se trouvait sur le territoire d'Acitodunum, et était un important noeud de communication vers lequel convergeaient plusieurs voies romaines afin de franchir la Creuse sur un pont. Ce dernier fut plusieurs fois restauré, puis entièrement rebâti au XIe siècle, mais est toujours nommé "pont romain" [1].

Moyen-âge[modifier | modifier le code]

Boson II, comte de la Marche, fonde en 997 le monastère de Moutier-d'Ahun, consacré à sainte Marie [2]. Des moines bénédictins y vivront jusqu'à la Révolution [3].

Au XIIe siècle le bourg se nommait Monasterium Agedunense, et ne comportait que quelques maisons en plus du centre religieux. Monasterium, ultérieurement francisé en « moustier », puis « moutier », donnera son nom à la commune en 1790, Moutier d'Ahun, puis en 1801 Moutier-d'Ahun.

Les moines eurent à souffrir lors de la Guerre de Cent Ans, les obligeant à reconstruire l'abbatiale en partie détruite [4].

de la Renaissance à 1789[modifier | modifier le code]

En 1591 lors des Guerres de Religion, des Ligueurs se retranchent dans les bâtiments et subissent un siège qui ruine le site. Privés d'abri, les moines se dispersent dans les maisons du bourg ou ailleurs, et ne réintègrent les lieux conventuels qu'en 1610, après leur reconstruction [5].

De 1630 à 1788, l'établissement est rattaché à l'abbaye de Cluny. À une date indéterminée, il est pillé par des compagnies du régiment d'Enghien de passage dans la région [6].

L'abbatiale conserve des parties de différentes époques : porche gothique ; chœur roman dans lequel se trouvent des boiseries exceptionnelles (1673-1681), sculptées par Simon Bouer [7], donnant vie à des animaux ou personnages fantastiques. Le village a conservé des traces de la nef aujourd'hui manquante : de nombreux réemplois en jalonnent les maisons.

de 1789 à Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Vingt enfants de la municipalité sont tombés au Champ-d'Honneur lors de la Première Guerre mondiale, aucun lors de la seconde.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 En cours Jean-Claude Trunde PS Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2017, la commune comptait 184 habitants[Note 1], en augmentation de 19,48 % par rapport à 2012 (Creuse : -2,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
541585496482476601494493507
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
509513555565572568582587616
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612597552508505431421384326
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
312274244234195193181157176
2017 - - - - - - - -
184--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet www.ciate.net __"Le Moutier-d'Ahun".
  2. Cartulaire de l'abbaye d'Uzerche.
  3. Il semble qu'à ce moment le monastère n'est plus habité que par cinq moines.
  4. Site internet francearchives.fr __"Le Moutier-d'Ahun..."
  5. https://francearchives.fr
  6. Archives départementales de la Creuse __"Abbaye du Moutier-d'Ahun", page 7.
  7. Souvent à tort écrit Bauer.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Eglise de l'Assomption », notice no PA00100114, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Vieux pont dit Pont Romain », notice no PA00100115, base Mérimée, ministère français de la Culture.<

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Bern, Le village préféré des français, 44 trésors incontournables, Paris, Albin Michel, , 256 p. (ISBN 978-2-226-25920-2)
    Ce livre est tiré de l'émission Le village préféré des français, diffusée par France Télévisions, conçue et produite par Morgane Production : Moutier-d'Hahun, pages 156 à 161
    • I - De la baie de Somme au littoral charentais en passant par la Bretagne,
    • II – Des Flandres au Jura en passant par l'Alsace,
    • III – De l' Île-de-France aux monts d'Auvergne en passant par la Bourgogne,
    • IV – Du littoral atlantique aux Alpes en passant par la Méditerranée.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]