Mollans-sur-Ouvèze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mollans.
Mollans-sur-Ouvèze
Le fort supérieur dominant le bourg.
Le fort supérieur dominant le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Buis-les-Baronnies
Intercommunalité Communauté de communes Pays Vaison Ventoux
Maire
Mandat
Frédéric Roux
2014-2020
Code postal 26170
Code commune 26188
Démographie
Gentilé Mollanais, Mollanaises
Population
municipale
1 066 hab. (2012)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 14′ 14″ N 5° 11′ 29″ E / 44.2372222222, 5.1913888888944° 14′ 14″ Nord 5° 11′ 29″ Est / 44.2372222222, 5.19138888889  
Altitude Min. 252 m – Max. 1 007 m
Superficie 19,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Mollans-sur-Ouvèze

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Mollans-sur-Ouvèze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mollans-sur-Ouvèze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mollans-sur-Ouvèze

Mollans-sur-Ouvèze est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Rhône-Alpes, à la frontière entre le Dauphiné et le Comtat Venaissin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue sur le village.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Porte des Baronnies, cette petite ville joua longtemps le rôle de ville frontière, entre Drôme et Vaucluse. La commune est située à 10 km au sud-ouest de Buis-les-Baronnies qui est le chef-lieu de canton et à 20 km au sud de Nyons. Vaison-la-Romaine, dans le Vaucluse, n'est qu'à 13 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mollans-sur-Ouvèze
Mérindol-les-Oliviers Mérindol-les-Oliviers, Propiac Propiac
Faucon, Entrechaux Mollans-sur-Ouvèze Pierrelongue, La Penne-sur-l'Ouvèze
Hameau de Veaux (Malaucène) Hameau de Veaux (Malaucène) Saint-Léger-du-Ventoux

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Mollans-sur-Ouvèze est arrosée par l'Ouvèze, affluent du Rhône de 93,3 km, circulant entre Drôme et Vaucluse. C'est entre Mollans-sur-Ouvèze et Entrechaux que le Toulourenc et l'Aygemarse se jettent dans l'Ouvèze.

Plusieurs canaux prélevant l'eau dans l'Ouvèze ou le Toulourenc assurent l'irrigation des cultures.

Relief[modifier | modifier le code]

Mollans-sur-Ouvèze est bâtie sur un rocher au pied de la colline de Chatelard à l'entrée d'une gorge considérée autrefois comme la clef des Baronnies. Occupant le centre d'un hémicycle couvert d'oliviers, elle forme le fond d'une riche et fertile vallée.

Climat[modifier | modifier le code]

Blasonnement ou Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la commune de Mollans-sur-Ouvèze
Blason de la commune
Article détaillé : Armorial des communes de la Drôme.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue générale du vieux village
Monument aux morts de Mollans.

D’origine très ancienne [Quand ?], Mollans fit partie de la baronnie de Mévouillon. Le baron Raymond V céda la seigneurie, le 7 novembre 1293, à Albert de Médicis dont la famille devait par la suite jouer un rôle considérable en France. Plus tard, la seigneurie fut divisée en deux parties ; de là, le fort supérieur et le fort inférieur dont les ruines, encore imposantes, dominent le bourg.

Aux XIIe et XIIIe siècles, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possédait un prieuré et trois églises, dont l’église paroissiale, et percevait tous les revenus attachés à ces établissements[1].

En 1560, Montbrun y fut battu par le comte de Suze et dut s’enfuir à Genève. Occupé alternativement par les catholiques et les huguenots, Mollans fut prise par Lesdiguières le 18 février 1589.

Mollans fut, sous l’Ancien Régime, le siège de l’officialité en Dauphiné de l’évêque de Vaison.

Article détaillé : Maquis Ventoux.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Yves Roux    
2014 en cours
(au 14 novembre 2014)
Frédéric Roux[2]    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 066 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
946 1 065 1 086 1 150 1 178 1 158 1 219 1 240 1 222
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 194 1 186 1 167 1 135 1 066 1 017 946 870 877
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
875 1 153 873 758 762 771 711 705 614
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
612 615 615 690 782 840 950 968 1 051
2012 - - - - - - - -
1 066 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : coteaux-des-baronnies.

Industrie[modifier | modifier le code]

Commerces et artisanat[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Vie Locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Mollans-sur-Ouvèze dépend de l'Académie de Grenoble. L'école de la commune accueille les élèves pour la maternelle (36 enfants) et les classes primaires (53 enfants), dans quatre classes[5]. Le collège le plus proche est à Buis-les-Baronnies[6]. Le lycée le plus proche se trouve à Nyons[7].

Santé[modifier | modifier le code]

Un médecin est installé sur la commune. L’hôpital le plus proche se situé à Buis-les-Baronnies.

Services, équipements[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique de Mollans sur Ouvèze dépend du diocèse de Valence, doyenné de Buis-les-Baronnies[8].

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Dans la chapelle du cimetière, existe une Gloire que l’on attribue à Bernus.
  • La plus grande curiosité du pays est la grotte des Anges, grande excavation au fond de laquelle est le gouffre, immense réservoir aux eaux d’une limpidité parfaite.
  • Enceintes d'un castrum avec tour, vestiges de trois portes et beffroi.
  • Vestiges de deux châteaux le supérieur étant mieux conservé que l'inférieur sur le sommet du rocher dominant le village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Barruol, Michèle Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne et Élizabeth Sauze, « Liste des établissements religieux relevant de l’abbaye Saint-André du Xe au XIIIe siècle », dans Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain Gérard (dir.), L’abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, histoire, archéologie, rayonnement - Actes du colloque interrégional tenu en 1999 à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, Mane, Éd. Alpes de Lumières, Cahiers de Salagon no 4,‎ 2001, 448 p. (ISBN 2-906162-54-X, ISSN 1254-9371), p. 222.
  2. Mollans-sur-Ouvèze sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 14 novembre 2014).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012
  5. école primaire de Mollans sur Ouvèze
  6. collège de Buis les Baronnies
  7. lycée de Nyons
  8. paroisse de Mollans-sur-Ouvèze