Mercedes-Benz Classe SL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mercedes-Benz SL)

La Classe SL est un coupé/cabriolet sportif du constructeur automobile allemand Mercedes-Benz qui devient un coupé cabriolet à toit rigide en 2001. La dénomination SL provient de Sport Leicht (sport léger en allemand). Née en 1952 avec la 300 SL, la Classe SL s'est illustrée en compétition, en remportant notamment la course Panamericana, et ses succès ont contribué à la notoriété du modèle.

Résumé des SL[modifier | modifier le code]

W 198 W 121 B2 W 113 R 107 R 129 R 230 R 231
300 SL 190 SL 230 SL 280 SL 280 SL SL 280 SL 350 BlueEFFICIENCY
250 SL 350 SL 300 SL SL 300 SL 500 BlueEFFICIENCY
280 SL 450 SL 300 SL-24 SL 350 SL 63 AMG
380 SL 320 SL SL 500 SL 65 AMG
500 SL 500 SL SL 55 AMG
560 SL 600 SL SL 600
300 SL SL 73 AMG SL 63 AMG
420 SL SL 65 AMG
SL 65 AMG Black Series

Mercedes-Benz Classe SL W194 (1952)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (W194)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1952
Production 11 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
Transmission Propulsion
Chronologie des modèles

Mercedes-Benz Classe SL W198 (1954-1963)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (W198)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1954 - 1963
Production 1 400 coupés et 1 858 cabriolets soit 3 258 exemplaire(s)
Classe Sportive de prestige
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne à ACT
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 093 kg
Vitesse maximale 235 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10 s
Consommation mixte 15 L/100 km L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster 2 portes coupé/cabriolet
Dimensions
Longueur 4 520 mm
Largeur 1 790 mm
Hauteur 1 300 mm
Chronologie des modèles

La Mercedes-Benz W198, plus connu sous le nom de "300 SL", est un modèle d'automobiles à deux places coupé et cabriolet du constructeur allemand.

Dessinée par Friedrich Geiger, elle est considérée par beaucoup d'amateurs comme la plus belle voiture de l'histoire.

Mercedes-Benz Classe SL W121 BII ou R121 (1955-1963)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (W121 BII sur chassis R121)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1955 - 1963
Production 25 881 exemplaires exemplaire(s)
Classe Sportive de prestige
Moteur et transmission
Moteur(s) 1,9 L
Puissance maximale 105 ch
Couple maximal à 3 200 tr/min : 145 N m
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 150 kg
Vitesse maximale 175 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 14,5 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster 2 places coupé/cabriolet
Dimensions
Longueur 4 290 mm
Largeur 1 740 mm
Hauteur 1 320 mm
Chronologie des modèles

La Mercedes 190 SL est une automobile Mercedes-Benz à deux places coupé et cabriolet construite parallèlement à la Mercedes 300SL de 1955 à 1963.

Mercedes-Benz Classe SL W113 (1963-1971)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (W113)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1963 - 1971
Classe Sportive de prestige
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne 12 soupapes
Puissance maximale 150 ch
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 295 kg
Vitesse maximale 200 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster 2 portes coupé/cabriolet
Dimensions
Longueur 4 280 mm
Largeur 1 760 mm
Hauteur 1 290 mm
Chronologie des modèles

Les Mercedes-Benz SL « Pagode », présentées dans les années 60 et dessinées par le Français Paul Bracq, alors à l'œuvre dans les bureaux de design de Stuttgart, possédaient encore un zeste de sportivité. Avec son six en ligne de 2,8 litres, le 280 SL affichait des performances et comportement presque sportif et affichait surtout un remarquable compromis entre le confort et le sport.

Gammes[modifier | modifier le code]

  • 230 SL
  • 250 SL
  • 280 SL
  • Pagode SLX

Mercedes-Benz Classe SL R107 (1971-1987)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (R107)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1971 - 1989
Phase 1 : 1971 - 1985
Phase 2 : 1985 - 1989
Production 237 287 exemplaire(s)
Classe Sportive de prestige
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Sindelfingen, Allemagne
Moteur et transmission
Moteur(s) 2.8 à 5.6
Puissance maximale 177 à 245 ch
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 500 à 1 730 kg
Vitesse maximale 195 à 225 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 7.3 à 10.1 s
Consommation mixte 10.9 à 14.9 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster 2 portes 2 ou 2+2 places
SLC : Coupé
Châssis Monocoque avec carrosserie autoporteuse en acier
Dimensions
Longueur 4 390 à 4 630 mm
Largeur 1 790 mm
Hauteur 1 290 (avec hard-top) mm / 1 300 (avec capote) mm
Empattement 2 460 mm
Chronologie des modèles

En 1971, Mercedes-Benz lance le SL type R107. Fini le toit Pagode, mais le SL possède toujours son hard-top, véritable marque de fabrique des SL.

Le SL type R107 est produit à Sindelfingen, en Allemagne[1].

La plate-forme du SL type R107 est inédite, mais ses suspensions proviennent de la berline W114. Le design de ce SL a été réalisé par le centre de style Mercedes-Benz dirigé par Friedrich Geiger[1].

Plusieurs acteurs s'affichent dans les films ou les séries TV au volant d'un SL type R107 : Bobby Ewing dans Dallas, Richard Gere dans American Gigolo, Jonathan Hart dans Pour l'amour du risque, et même Eddie Murphy, dans le premier opus du Flic de Beverly Hills[2].

350SLC coupe

Durant ses 18 années de carrière, le SL type R107 se sera vendu à près de 240 000 exemplaires, dont près de 60 % aux États-Unis[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz lance le SL type R107 en avril 1971, avec la version nommée 350SL. La même année, une version coupé, le SLC, sera également lancée ; elle recevra la même motorisation que le SL. Jusqu'à sa fin de production, en 1981, le SLC recevra les mêmes modifications que le SL.

En mars 1973, au salon de Genève, une nouvelle version, nommée 450SL, est présentée puis entre en production.

Une nouvelle version, la 280SL, est commercialisée à partir de juillet 1974.

Le SL type R107 reçoit une injection mécanique Bosch K-Jetronic au lieu de l'injection électronique en 1976.

La gamme du SL est remaniée en 1980, avec le remplacement du 350SL par le 380SL, et du 450SL par le 500SL.

Au début des années 1980, le SL type R107 reçoit des équipements alors considérés comme étant « à la pointe » : l'ABS et l'airbag.

En septembre 1981, le SL reçoit de nouvelles améliorations avec la modification des moteurs et des transmissions. Cela a pour but de réduire la consommation du véhicule. La même année, la production de la version coupé SLC est stoppée.

Après 14 années de carrière, le SL type R107 est restylé à l'occasion du salon de Francfort, en septembre 1985. En Europe, le 280SL est remplacé par le 300SL et le 380SL par le 420SL. Les modèles 380SL nord-américains, japonais et australiens sont aussi remplacés, mais par un modèle différent, le 560SL. Ce restylage permet au SL d'arborer un nouveau spoiler à l'avant, ainsi que de nouvelles roues de 15 pouces.

La production du SL type R107 s'arrête en août 1989[1],[3].

Mercedes-Benz Classe SL R129 (1989-2001)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (R129)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1989 - 2001
Classe Grand Tourisme
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence,L6 12/24s (V6 dès 1997) ,V8 32s (24s, 1999) et V12 48s
Puissance maximale 180 à 394 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses BVA 4 ou BVM 5
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) roadster (+ hard top)
Dimensions
Longueur 4,46m mm

Dans la gamme Mercedes, les SL représentent un peu l'aboutissement et le savoir-faire de tout une marque. En allemand, « SL = "Sport Leicht" » signifie littéralement Sport Léger[4]. Pourtant le temps et les exigences tant de la sécurité que de la clientèle ont évolué et l'esprit de la première SL série W194 de 1952 est bien loin. Après la somptueuse génération Pagode dessinée par Paul Bracq, la génération type R 107 apparue en 1971, tout de même produite à 236 000 exemplaires jusqu'en 1987, n'apportait pas grand chose de neuf. Puis, Bruno Sacco, le responsable du design chez Mercedes-Benz, et son équipe, avec des ingénieurs talentueux se sont penchés sur le berceau du nouveau SL série R 129. Un seul objectif pour cette série : être la meilleure… Elle a été dévoilée au Salon de Genève 1989, et les premières livraisons ont été effectuées en , aux États-Unis et en Europe. Contrairement à la génération précédente qui montrait une différence esthétique considérable entre les modèles destinés aux marchés Nord-Américain et Européen, la R129 est pratiquement similaire pour les deux, hormis la forme de la plaque d'immatriculation arrière (carré pour les États-Unis, rectangulaire pour l'Europe). C'est la dernière SL de série à posséder des panneaux de porte ajustés à la main, et sa qualité de fabrication atteint des sommets pour une voiture de production[5]. Elle fut la 1re auto au monde à avoir l'arceau de s écurité escamotable, se remettant ( en 3/10e de seconde, automatiquement ) dès que l'auto atteint une certaine inclinaison, le pare-vent, les ceintures de sécurité fixées aux sièges. Ces indications sont dans le livre cité plus bas, le catalogue de la Mercedes SL R129, dans Auto-Hebdo dont j'ai photocopié l'article de présentation de cette nouveauté Mercedes à l'époque de sa publication, dans La légende Mercedes-Benz N°18, éditions Altaya, pages 1 à 7

Mercedes-Benz Classe SL R230 (2001-2013)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (R230)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 2001 - 2013

Phase 1 : 2001 - 2006
Phase 2 : 2006 - 2008
Phase 3 : 2008 - 2013

Classe Sportive de prestige
Émission de CO2 304 à 340[6] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster, Coupé
Chronologie des modèles

Au sein de la gamme Mercedes-Benz, la Classe SL est un roadster proche de la Classe S (W220) tant par ses prestations techniques que par son tarif. La SL R230 utilise le toit rigide escamotable Vario-roof, similaire à celui introduit 5 ans plus tôt sur la Mercedes SLK R170[7].

La Mercedes-Benz SL R230 est commercialisé pendant douze ans avec trois gammes différentes.

SL Phase I (2001-2006)[modifier | modifier le code]

SL Phase I - 2001

L'un des traits saillants de ce modèle, et qui l'était déjà sur la précédente génération, s'exprime dans le contenu technologique embarqué. Notons, en particulier, le système Sensotronic Brake Control (SBC) assurant une gestion électronique des freins.

Motorisation[modifier | modifier le code]

  • Moteur de base.
    • SL 350 : dispose d'un moteur V6 affichant une puissance nominale de 245 ch (boîte automatique 5 vitesses) et lui permettant d'effectuer le 0 à 100 km/h en 7,2 secondes.
  • Autres moteurs disponibles (amélioration de la disposition, la puissance et l'accélération de 0 à 100 km/h).
    • SL 500 : V8, 5 litres, 306 ch, 6,3 s (2002)
    • SL 600 : V12, 6 litres biturbo, 500 ch, 4,7 s (2003)
  • Gammes AMG.
    • SL 55 AMG : V8, 5,5 litres compressé, 476 ch (2002) puis 500 ch, 4,7 s (2004). Une version 030, plus connue sous l'appellation pack performance, offrait de meilleures qualités dynamiques et était pourvue d'une bride électronique à 300km/h, au lieu de 250km/h.
    • SL 65 AMG : V12, 6 litres biturbo, 612 ch, 4,2 s (2004). Ce modèle permet à Mercedes d'offrir le roadster de série le plus puissant jamais conçu. Il s'agit, par ailleurs, du moteur de la Maybach 57S.

SL Phase II (2006-2008 )[modifier | modifier le code]

SL Phase II - 2006

La Classe SL profite d'un restylage en 2006. Outre quelques modifications esthétiques, les puissances sont augmentées.

Motorisation[modifier | modifier le code]

  • Moteur de base.
    • SL 350 : 272 ch (+ 27 ch), 6,6 s (- 0,6 s), boîte auto. 7 rapports. Bloc inauguré sur le roadster SLK.
  • Autres moteurs disponibles.
    • SL 500 : 388 ch, (+ 82 ch), 5,4 s (- 0,9 s)
    • SL 600 : 517 ch (+ 17 ch), 4,5 s (- 0,2 s)
  • Gammes AMG.
    • SL 55 AMG : 517 ch (+17), 4,5 s (- 0,2 s).
    • SL 65 AMG le V12 biturbo AMG reste inchangé.

Tous les modèles, hormis ceux du pack performance, sont électroniquement limités à 250 km/h. Aucun diesel n'est commercialisé et la transmission se fait seulement par boîte automatique 5 ou 7 vitesses et aux roues arrière. Paradoxalement, celles à 7 rapports, 7G-Tronic semi-séquentielle et auto-adaptative, équipent uniquement, et pour le moment, les SL 350 et 500. Ceci s'explique par le fait que le couple, trop important sur les autres modèles, n'est supporté que par la boîte à 5 vitesses, baptisée Speedshift au volant chez AMG.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Steve Jobs a longtemps roulé en SL. Sa dernière auto a été un SL 55 AMG couleur Argent Iridium. Particularité : il roulait sans plaque minéralogique[réf. nécessaire].

SL Phase III (2008 - 2013)[modifier | modifier le code]

SL Phase III - 2008

Au printemps 2008, le SL est retouché pour la deuxième fois. Les optiques avant sont alors entièrement redessinées et la calandre n'arbore plus qu'une seule baguette de chrome. Lors de ce deuxième restylage un plus petit moteur essence fait son apparition ; il s'agit du SL 280 avec un V6 3 litres de 231 ch. Le SL 350 gagne 43 ch et consomme maintenant moins de 10 l aux 100 km. La version SL 55 AMG est remplacée par une SL 63 AMG avec le V8 6,2 litres de 525 ch déjà connu sous le capot de presque l'ensemble des modèles Mercedes.

Motorisation[modifier | modifier le code]

  • Moteurs de base.
    • SL 280 : V6, 3 litres, 231 ch.
    • SL 350 : V6, 3,5 litres, 315 ch.
  • Autres moteurs disponibles.
    • SL 500 : V8, 5,5 litres, 388 ch.
    • SL 600 : V12, 5,5 litres, bi-turbo 517 ch.
  • Gammes AMG.
    • SL 63 AMG : V8, 6,2 litres, 525 ch.
    • SL 65 AMG : V12, 6 litres, bi-turbo 612 ch.
    • SL 65 AMG Black Series : V12, 6 litres, bi-turbo 670 ch.

Galerie photos R230[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL R231 (2012-2021)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe SL (R231)
Mercedes-Benz Classe SL

Marque Mercedes-Benz
Années de production 2012 - 2021
Phase 1 : 2012 - 2016
Phase 2 : 2016 - 2021
Classe Sportive de prestige
Moteur et transmission
Moteur(s) V6, V8 et V12
Puissance maximale 306 à 630 ch
Couple maximal 630 N m
Transmission Aux roues AR
Poids et performances
Poids à vide 1 950 kg
Vitesse maximale 250 à 300 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,9 à 3,8 s
Consommation mixte 5,7 à 10,2 L/100 km
Émission de CO2 231 à 159 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Roadster, Coupé
Dimensions
Longueur 4 620 mm
Largeur 1 880 mm
Hauteur 1 320 mm
Chronologie des modèles

La sixième génération de la SL sous le nom de code R231, sortie en 2012, remplace la SL R230. Ce véhicule a été présenté le . Elle a été présentée officiellement au Salon de Détroit en et a été commercialisée le sur le marché européen. Le prix de base est de 93 534  pour les SL 350 BlueEFFICIENCY.

Au Salon de Los Angeles en 2015, la SL R231 a été restylée[8].

Gammes[modifier | modifier le code]

  • SL 350 BlueEFFICIENCY : 306 ch, 5,9 s, 250 km/h*, 231-159 g/km
  • SL 500 BlueEFFICIENCY : 435 ch, 4,6 s, 250 km/h*
  • SL 63 AMG : 537 ch, 4,3 s, 250 ou 300 km/h*
  • SL 65 AMG : 630 ch, 3,8 s, 300 km/h*

La vitesse maximale est limitée par un système électronique, possibilité de l'enlever lors de l'achat.

Mercedes-AMG SL R232 (2021-...)[modifier | modifier le code]

Mercedes-AMG SL
Type R232
Marque Mercedes-AMG
Années de production 2021 -
Classe Cabriolet sportif
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Essence :
V8 Biturbo 4.0 476/585
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 3 982 cm3
Puissance maximale 476 à 585 ch
Couple maximal 700 à 800 N m
Transmission Intégrale (AMG Performance 4MATIC+)
Boîte de vitesses Automatique à 9 rapports (9G-MCT)
Poids et performances
Poids à vide 1 970 kg
Vitesse maximale 295 à 315 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 3,6 à 3,9 s
Dimensions
Longueur 4 710 mm
Largeur 1 920 mm
Hauteur 1 350 mm
Empattement 2 700 mm
Chronologie des modèles

La septième génération de la SL est commercialisée à partir de 2022 par Mercedes-AMG, et non Mercedes-Benz.

Présentation[modifier | modifier le code]

La Mercedes-AMG SL est présentée officiellement le [9]. Celui-ci remplace la 6e génération de SL et également l’AMG GT Roadster et la Mercedes Classe S Cabriolet[10].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le SL VII revient à la capote souple en toile et il est un cabriolet 2+2 avec des places conçues pour des personnes qui mesurent jusqu'à 1,5 m à l'arrière[11].

Ce modèle dispose d'un écran tactile format portrait mesurant 11,9 pouces et pivotant verticalement afin d'éviter les reflets du soleil. L'instrumentation numérique mesure quant à elle 12,3 pouces et est abritée par une casquette[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Mercedes SL R107 | Évolutions et caractéristiques | Auto Forever », sur www.auto-forever.com (consulté le )
  2. Nicolas Liszewski, « MERCEDES-BENZ SL (R107) (1971 - 1989) », sur automobile-sportive.com (consulté le )
  3. Rainer W. Slegelmich, Harmut Lehbrink, MERCEDES, Könemann, , 657 p., page 530
  4. « MERCEDES-BENZ SL (R129) 500 - GUIDE OCCASION », sur L Automobile Sportive, le guide des voitures de sport (consulté le ).
  5. « Essai Mercedes Benz 500 SL - SL500 - Autoweb France », sur Autoweb-France.com (consulté le ).
  6. Ademe
  7. « Concept Car », sur www.amicale-slk-de-france.fr (consulté le )
  8. Salon Los Angeles 2015 : La Mercedes-Benz SL restylée en vidéo, photos et infos, TF1 (consulté le 23 janvier 2016)
  9. Alves Benoît, « La nouvelle Mercedes SL arrive avec sa toile ! », La Revue Automobile,
  10. Frédéric Kevers, « Nouvelle Mercedes-AMG SL, un habitacle hyperanalogique », Le Moniteur automobile,
  11. a et b Florent Ferrière, « Futur Mercedes SL : voici l'habitacle », Caradisiac,

Lien externe[modifier | modifier le code]