Mercedes-Benz Classe CLK

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mercedes-Benz Classe CLK (W208 / W209 - A208 / A209 - C208 / C209)
Mercedes-Benz Classe CLK
Une Mercedes-Benz CLK 200, de la phase II, en finition Avantgarde

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1997-2009
Production 650 000 exemplaire(s)
Classe Routière de loisir / sportive
Usine(s) d’assemblage La production de la classe CLK fut gérée successivement par :
Moteur et transmission
Énergie Essence ou diesel
Position du moteur Longitudinal avant
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 5 ou 6 rapports, automatique à 5 ou 7 rapports
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé, Coupé/cabiolet (3 portes)
Plate-forme Mercedes Classe C
Chronologie des modèles

La Mercedes-Benz Classe CLK (C pour Coupé, L pour Leicht (léger), K pour Kurz (court)) est une série d' automobiles de type coupé/cabriolet produite par le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz entre 1997 et 2009. Sa conception repose sur la plate-forme de la Classe C, tout en reprenant les traits stylistiques des coupés de la Classe E auxquels elle succède à la fin des années 1990. Les premiers développements et concepts furent élaborés au début des années 1990, avant d'être présentés en 1993 au Salon de l'Automobile de Genève. Elle occupe une place intermédiaire entre les roadster des classes SL et SLK, et les berlines routières des classes C, E, et S.

La première génération de coupé (CLK phase I) est commercialisée à partir de 1997 (W208 / C208), suivie en 1998 par la version cabriolet, puis la seconde (CLK phase II) en 2002 (W209 / C209), suivie par sa version cabriolet en 2003. Entre 1997 et fin 2009, plus de 650 000 véhicules ont été produits, dans les différentes déclinaisons essence, diesel (à partir de 2002), coupé, cabriolet, faisant du modèle une vedette des ventes de la marque[1]. La classe CLK fut la première série de coupés loisir / plaisir de la marque Mercedes à se voir dotée d'un moteur diesel, mariage jugé comme particulièrement réussi par la presse spécialisée de l'époque. Elle était commercialisée au prix initial d'environ 40 000€.

Fin 2009, la classe CLK fut remplacée par la « Classe E Coupé » et la « Classe C Coupé » pour les générations suivantes, mettant fin au concept de coupé à cheval sur deux gammes (l'alliance d'un châssis de Classe C avec un style de Classe E, propulsée par des motorisations empruntées aux deux plateformes).

Historique[modifier | modifier le code]

Origines et segment commercial[modifier | modifier le code]

La classe CLK succède au précédent coupé/cabriolet de Mercedes, construit jusqu'à fin 1996, qui était basé sur le modèle W124, issu de la Classe E et était considéré comme un véhicule de la classe moyenne supérieure. La CLK était quant à elle basée sur la Classe C, qui se situait dans la catégorie moyenne ; dans la première génération, son style extérieur renvoyait directement aux signatures visuelles à la Classe E W 210. Les abréviations L et K avaient déjà été introduites par le passé dans les gammes Mercedes-Benz, notamment sur le SLK (sport-léger-court) ainsi que sur le SL (super-léger).

1re génération - Type 208 (1997 - 2003)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe CLK
(Type 208)
Mercedes-Benz Classe CLK
Mercedes-Benz C208 phase I

Appelé aussi Mercedes-Benz C208 ; A208
Marque Mercedes-Benz
Années de production 1997 - 2003
Phase 1 : 1997 - 1999
Phase 2 : 1999 - 2003
Classe Routière
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) L4 ; V6 ; V8
Puissance maximale 136 à 347 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle ou automatique
Poids et performances
Poids à vide 1 375 à 1 755 kg
Vitesse maximale 208 à 250 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé et Cabriolet
Dimensions
Longueur 4 567 mm
Largeur 1 722 mm
Hauteur 1 366 et 1 380 mm
Chronologie des modèles

La 208 reprend la face de la Classe E W210 mais elle repose sur le châssis de la Classe C W202. Trois types de motorisations sont disponibles : 4 cylindres en ligne, V6 et V8. En 1998 apparaît la version cabriolet A208 avec une capote en toile. Cette dernière n'est pas entièrement automatique, une poignée à l'intérieur doit être déverrouillée afin d'engager son déploiement. Près de 350 000 exemplaires de la CLK I furent vendus.

Première production[modifier | modifier le code]

La version originale de la CLK a été produite de juin 1997 à août 1999 et existait dans les variantes de base Sport (pas de supplément de prix) et Élégance.

Elle proposait une large gamme d'options électroniques et de systèmes périphériques dédiés au confort et à la performance : boîte automatique à 5 vitesses (avec régulateur de vitesse), attelage de remorque, ESP pour les moteur six cylindres, rétroviseurs intérieurs et extérieurs à anti-éblouissement et à rabattement automatique, climatisation bi-zone automatique, sièges à mémoire de configuration, aides au stationnement Parktronic, capteur de pluie et lave-glace automatique, lave-glace chauffé, toit ouvrant coulissant et relevable, sièges chauffants ou phares au xénon.

Deuxième production et restylage[modifier | modifier le code]

La Type 208 subit en 1999 un restylage, le pack d'équipement Sport fut alors supprimé, seules les finitions Élégance et Avantgarde (qui succède à la finition Sport) demeurant commercialisées. À partir de 2000, les nouveaux moteurs quatre cylindres en ligne de Mercedes sont disponibles sur le modèle.

De nouveaux équipements électroniques s'ajoutent à la liste déjà disponible : le volant multifonctions fait son entrée, l'ESP devient commun à toutes les motorisations, la boîte de vitesses mécanique à six rapports fait son entrée. Le véhicule peut désormais être équipé d'un ordinateur de bord avec, par exemple, l'affichage de la consommation instantanée, ou la possibilité de disposer d'un combiné téléphonique intérieur. Les rétroviseurs extérieurs sont modifiés et comportent désormais des clignotants intégrés. Le Pack AMG (pièces de performance et look plus sportif) fait son entrée à cette occasion.

CLK 55 AMG (I)[modifier | modifier le code]

Le restylage de la phase I de la classe CLK est assorti en août 1999 de la sortie de la CLK 55 AMG[2], une version ultra-performante, sportive, musclée, de la CLK, dotée d'un moteur V8 de 5,4 litres assemblé à la main. La liste des équipements de performance destinés au modèle comprend notamment un vilebrequin renforcé en acier forgé, des bielles et des pistons forgés, un V8 à simple arbre à cames en tête entraîné par chaîne spécifique à AMG, chaque cylindre est doté de deux soupapes d'admission et d'une soupape d'échappement, alimenté par 8 bobines et 16 bougies (deux bougies par cylindre). Il est muni d'un collecteur d'admission à double résonance avec des canaux accordés permettant de créer un couple et une puissance optimisés en tirant parti de deux fréquences de résonance des cylindres pour augmenter les performances. Le moteur présente un taux de compression élevé. Toutes ces technologies avancées permettent de délivrer une puissance de 362 ch (270 kW) et un couple de 510Nm.

La CLK 55 AMG est par ailleurs dotée d'une boîte automatique renforcée à 5 vitesses, destinée à l'origine aux moteurs V12 des plus puissantes classe S de la marque. Elle est contrôlée électroniquement, et est destinée à être plus robuste que celle du CLK 430, autre motorisation V8 disponible sur ce modèle.

Voiture de sécurité pour la Formule 1[modifier | modifier le code]

Une version spécialement modifiée de la CLK 55 AMG fut utilisée à partir de la saison 1997 de la F1 comme voiture de sécurité. Elle a également servi de base à la version encore plus modifiée destinée à courir la Targa Tasmania (en) en 2001.

La CLK 55 AMG phase I et sa livrée de safety car de F1

Production et ventes[modifier | modifier le code]

Chiffres de production 1997-2003[modifier | modifier le code]

C 208 ( Coupé )[modifier | modifier le code]

CLK 200 (136 ch / 100 kW) : 45 890 unités

CLK 200K (192 ch / 141 kW) : 36 500 unités (export)

CLK 200K (163 ch / 120 kW) : 24 639 unités

CLK 230K (193 ch / 142 kW) : 49 000 unités

CLK 230K (197 ch / 145 kW) : 14 555 unités

CLK 320 (218 ch / 160 kW) : 68 778 unités

CLK 430 (279 ch / 205 kW) : 22 660 unités

CLK 55 AMG (347 ch / 255 kW) : 3 381 unités

A 208 (Cabriolet)[modifier | modifier le code]
Un cabriolet A208 - CLK 55 AMG, série limitée aux commandes spéciales

CLK 200 (136 ch / 100 kW) : 9 000 unités

CLK 200K (163 ch / 120 kW) et (192 ch / 141 kW, version d'export) : 10 300 unités

CLK 230K (193 ch / 142 kW) : 19 700 unités

CLK 320 (218 ch / 160 kW) : 32 500 unités

CLK 430 (279 ch / 205 kW) : 12 200 unités

CLK 55 AMG (347 ch / 255 kW) : 400 unités (uniquement sur demande spéciale)

La CLK 55 AMG Cabriolet n'était pas commercialisée dans les catalogues réguliers et ne pouvait être commandée que directement par des clients sélectionnés par Daimler-Benz.

Motorisations et variantes de la phase I[modifier | modifier le code]

Modèle Moteur Cylindrée Soupapes Puissance Couple Vitesse maximale 0–100 km/h Dates de commercialisation Variantes
L4 (4 cylindres en ligne)
CLK 200 M111 E20 1 998 cm³ 16 100 kW / 136 ch à 5500 t/min 190 Nm à 3700–4500 t/min 208 km/h 11 s 06/1997–06/2000 Coupé, Cabriolet
CLK 200K M111 E20 ML EVO 1 998 cm³ 16 120 kW / 163 ch à 5300 t/min 230 Nm à 2500–4800 t/min 223 km/h 9,1 s 06/2000–05/2003 Coupé, Cabriolet
CLK 200K M111 E20 ML 1 998 cm³ 16 141 kW / 192 ch à 5300 t/min 270 Nm à 2500–4800 t/min 233 km/h 8,4 s 06/1997–08/1999 Coupé, Cabriolet
CLK 230K M111 E23 ML 2 295 cm³ 16 142 kW / 193 ch à 5300 t/min 280 Nm à 2500–4800 t/min 234 km/h 8,4 s 06/1997–06/2000 Coupé, Cabriolet
CLK 230K M111 E23 ML EVO 2 295 cm³ 16 145 kW / 197 ch à 5500 t/min 280 Nm à 2500–5000 t/min 236 km/h 7,9 s 06/2000–05/2003 Coupé, Cabriolet
V6 (6 cylindres en V)
CLK 320 M112 E32 3 199 cm³ 18 160 kW / 218 ch à 5700 t/min 310 Nm à 3000–4600 t/min 240 km/h 7,4 s 06/1997–05/2003 Coupé, Cabriolet
V8 (8 cylindres en V)
CLK 430 M113 E43 4 266 cm³ 24 205 kW / 279 ch à 5750 t/min 400 Nm à 3000–4400 t/min 250 km/h 6,5 s 06/1998–05/2003 Coupé, Cabriolet
CLK 55 AMG M113 E55 5 439 cm³ 24 255 kW / 347 ch à 5500 t/min 510 Nm à 3000–4300 t/min 250 km/h 5,4 s 08/1999–06/2002 Coupé

2e génération - Type 209 (2002 - 2010)[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz Classe CLK
(Type 209)
Mercedes-Benz Classe CLK
Mercedes-Benz C209 phase II

Appelé aussi Mercedes-Benz C209 ; A209
Marque Mercedes-Benz
Années de production 2002 - 2009
Phase 1 : 2002 - 2005
Phase 2 : 2005 - 2009
Classe Routière
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) L4 ; V6 ; V8
Puissance maximale 150 à 582 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle ou automatique
Poids et performances
Poids à vide 1 550 à 1 875 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé et Cabriolet
Dimensions
Longueur 4 638 et 4 652 mm
Largeur 1 740 mm
Hauteur 1 380 et 1 446 mm
Chronologie des modèles

La production de la phase I de la CLK s'arrête en juin 2002 pour être définitivement remplacée par la phase II, portant la dénomination W209 / C209 / A209 (cabriolet). La phase II de la CLK, en production jusqu'en 2010, fut assemblée dans l'usine Daimler de Brême pour les coupés et chez Karmann à Osnabrück pour les cabriolets. Près de 360 000 exemplaires de la CLK II furent vendus. Mercedes innove alors en proposant, en plus des L4, V6, et V8 essence, des motorisations L4, L5, et V6 diesel (à partir de 2005), relativement inédites sur des voitures premium estampillées "plaisir" et "sport"[3]. Rapidement après sa sortie, la CLK phase II est élue « Plus belle voiture de l’année 2003 »[4].

Conception et réception par le public[modifier | modifier le code]

La Mercedes CLK W209, repose sur le châssis de la classe C W203 et non sur celui de la W202 qui servait de base à la CLK première phase. Le restylage important qui est opéré sur le véhicule lui donne un air résolument plus moderne, sportif. Il est doté une nouvelle calandre, d'un nouvel arrière plus anguleux, et de phares avant circulaires et jointifs dont la signature visuelle fut longtemps une marque commune aux modèles des différentes gammes Mercedes du début des années 2000. De plus, ce coupé à cheval sur les Classe C et les Classe E, revient aux fondamentaux notamment par l’absence de montant central entre les portes avants et la partie arrière de l’habitacle, ce qui fait qu’une fois les 4 vitres baissées, la voiture conserve la pureté originelle de ses lignes, savant mélange entre classicisme et dynamisme, qui rendent cette voiture intemporelle, comme toutes les belles Mercedes-Benz.

La principale nouveauté dans la gamme provient des moteurs diesel à injection directe par rampe commune (système Common Rail, désignée sous le nom de CDI chez Mercedes-Benz), ainsi que par une mise à jour de tous les moteurs essence, notamment les moteurs V6 et V8 (M112/113) réputés pour leur fiabilité et leur agrément de conduite, et équipant le CLK II 240 et 320, ainsi que le CLK II 500, nouvellement introduit pour remplacer le CLK I 430.

Restylage / facelift de 2005 et nouvelles motorisations[modifier | modifier le code]

La CLK II subit un restylage important courant 2005, avec comme changements notables, un nouveau dessin des feux arrière et un dessin de parechoc avant dynamisé. C’est cependant à l’intérieur que le changement est le plus notable, du fait de l'adjonction d'une toute nouvelle console centrale, revue et modernisée.

Les motorisations sont elles aussi renouvelées : une nouvelle génération de moteurs V6 et V8 essence fait son apparition, les blocs M272/273 remplaçant ainsi les M112/113 plus anciens. Le V6 équipe ainsi la CLK II 280 et 350, et le V8 la CLK II 500. Ces nouveaux blocs moteurs portent les performances des modèles les plus puissants à près de 388ch pour le CLK II 500 équipé du M273. Malheureusement ces moteurs ont connu des soucis importants de conception, accusant de nombreux défauts pouvant entraîner des casses moteurs.

Une CLK II 55 AMG en livrée de safety car

Pour les diesels, peu de changement, à l'exception de l'introduction d'une version CLK II 220 CDI, et d'un V6 diesel, équipant la CLK II 320 CDI.

CLK II 55 AMG et CLK II 63 AMG[modifier | modifier le code]

Le préparateur AMG propose dès la sortie de la phase II des versions mises à jour du CLK 55 AMG, équipées du M113 E55 EVO développant 367ch. Par la suite d'autres versions survitaminées de la CLK II furent développées par le préparateur performance de Mercedes : la CLK 63 AMG dotée d'un V8 e 6,2L de cylindrée[5], puis par la suite un modèle attaché aux « Black Series »[6], disponible en 63 AMG, développant dans la version de course équipant la Mercedes-Benz CLK DTM, près de 582ch.

Voiture de sécurité pour la Formule 1[modifier | modifier le code]

Les CLK 55 AMG W209 succèdent aux W208 dans leur rôle de safety car pour les grands prix de F1.

Motorisations et variantes de la phase II[modifier | modifier le code]

Motorisations essence[modifier | modifier le code]

Modèle Moteur Cylindrée Soupapes Puissance Couple Vitesse maximale 0–100 km/h Dates de commercialisation Variantes
L4 (4 cylindres en ligne)
CLK 200 Kompressor M271 E18 ML 1796 cm³ 16 120 kW / 163 ch à 5500 t/min 240 Nm à 3000 t/min Coupé: 230 km/h / Cabriolet : 225 km/h Coupé : 9,3 s / Cabriolet : 9,8 s 09/2002–09/2006 Coupé, Cabriolet
CLK 200 Kompressor M271 E18 ML 1796 cm³ 16 135 kW / 184 ch à 5500 t/min 250 Nm à 2800-5000 t/min Coupé : 237 km/h / Cabriolet : 231 km/h Coupé : 8,8 s / Cabriolet : 9,3 s 10/2006–03/2010 Coupé, Cabriolet
V6 (6 cylindres en V)
CLK 240 M112 E26 2 596 cm³ 18 125 kW / 170 ch à 5500/min 240 Nm à 4500 t/min Coupé: 236 km/h

Cabriolet : 232 km/h

Coupé : 9,2 s / Cabriolet : 9,7 s 06/2002–05/2005 Coupé, Cabriolet
CLK 280 M272 KE 30 2 996 cm³ 18 170 kW / 231 ch à 6000/min 300 Nm à 2500-5000 t/min Coupé: 250 km/h

Cabriolet : 250 km/h

Coupé : 7.4 s / Cabriolet : 7.7 s 06/2005–03/2010 Coupé, Cabriolet
CLK 320 M112 E32 3 199 cm³ 18 160 kW / 218 ch à 5700/min 310 Nm à 3000-4600 t/min Coupé: 244 km/h

Cabriolet : 241 km/h

Coupé : 7.9 s / Cabriolet : 8.2 s 06/2002–05/2005 Coupé, Cabriolet
CLK 350 M272 KE 35 3 498 cm³ 18 200 kW / 272 ch à 6000/min 350 Nm à 2500-4000 t/min Coupé: 250 km/h (bridage électronique)

Cabriolet : 250 km/h (bridage électronique)

Coupé : 6.4 s / Cabriolet : 6.7 s 06/2005–03/2010 Coupé, Cabriolet
V8 (8 cylindres en V)
CLK 500 M113 E50 4 966 cm³ 24 225 kW / 306 ch à 5600 t/min 460 Nm à 2700–4250 t/min 250 km/h (bridage électronique) Coupé: 6 s / Cabriolet : 6.1 s 06/2002–05/2006 Coupé, Cabriolet
CLK 500 M273 KE55 5 461 cm³ 24 285 kW / 388 ch à 6000 t/min 530 Nm à 2800–4800 t/min 250 km/h (bridage électronique) Coupé : 5.2 s / Cabriolet : 5.3 s 06/2006–03/2010 Coupé, Cabriolet
CLK 55 AMG M113 E55 EVO 5 439 cm³ 24 270 kW / 376 ch à 5750 t/min 510 Nm à 4000 t/min 250 km/h (bridage électronique) Coupé : 5.2 s / Cabriolet : 5.4 s 09/2002–05/2006 Coupé
CLK 63 AMG M156 E63 6 208 cm³ 32 354 kW / 481 ch à 6800 t/min 630 Nm à 5000 t/min 250 km/h (bridage électronique) Coupé : 4.6 s / Cabriolet : 4.7 s 06/2006–03/2010 Coupé
CLK 63 AMG Black Series M156 E63 6 208 cm³ 32 373 kW / 507 ch à 6800 t/min 630 Nm à 5250 t/min 300 km/h 4.3 s 05/2007–05/2009 Coupé
CLK DTM AMG M113 E55 ML 5 439 cm³ 24 373 kW / 507 ch à 7200 t/min 800 Nm à 3500 t/min 320 km/h 3.9 s 06/2004–05/2006 Coupé, Cabriolet

Motorisations diesel[modifier | modifier le code]

Modèle Moteur Injection Turbo Cylindrée Puissance Couple Vitesse maximale 0–100 km/h Dates de commercialisation Variantes
L4 (4 cylindres en ligne)
CLK 220 CDI OM 646 DE 22 LA Commonrail Diesel Injection oui 2 148 cm³ 110 kW / 150 ch à 4200 t/min 340 Nm à 2000 t/min 221 km/h 10.2 s 01/2005–05/2009 Coupé
L5 (5 cylindres en ligne)
CLK 270 CDI OM 612 DE 27 LA Commonrail Diesel Injection oui 2 685 cm³ 125 kW / 170 ch à 4200 t/min 400 Nm à 1800 t/min 230 km/h 9.2 s 10/2002–05/2005 Coupé
V6 (6 cylindres en V)
CLK 320 CDI OM 642 DE 30 LA Commonrail Diesel Injection oui 2 987 cm³ 165 kW / 224 ch à 3800/min 415 Nm à 1400-3800 t/min Coupé: 246 km/h

Cabriolet : 242 km/h

Coupé : 8,2 s / Cabriolet : 8.6 s 01/2005–03/2010 Coupé, Cabriolet

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouveau CLK : le coupé « plus » de Mercedes », sur Autonews, (consulté le )
  2. ParuVendu.fr, « Essai Mercedes CLK 55 AMG 2000 : c'est du brutal ! », sur ParuVendu.fr (consulté le )
  3. « Mercedes Classe_CLK CLK 270 CDI Elegance - Auto Journal », sur www.autojournal.fr (consulté le )
  4. « Plus Belle Voiture 2003 - Mercedes rafle la mise », sur Challenges, (consulté le )
  5. « Mercedes CLK 63 AMG : la maturité insolente », sur LEFIGARO, (consulté le )
  6. François Chapus, « Essai - Mercedes CLK 320 CDI Coupé et Cabriolet : offensive moteurs », Caradisiac.com,‎ (lire en ligne, consulté le )