Marzy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marzy
Clocher de l'église Saint-André de Marzy.
Clocher de l'église Saint-André de Marzy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Nevers
Canton Fourchambault
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Nevers
Maire
Mandat
Louis-François Martin
2014-2020
Code postal 58180 (jusqu'au 1992 58000)
Code commune 58160
Démographie
Population
municipale
3 656 hab. (2014)
Densité 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 58′ 54″ nord, 3° 05′ 39″ est
Altitude Min. 162 m – Max. 240 m
Superficie 24,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nièvre

Voir sur la carte administrative de la Nièvre
City locator 14.svg
Marzy

Géolocalisation sur la carte : Nièvre

Voir sur la carte topographique de la Nièvre
City locator 14.svg
Marzy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marzy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marzy
Liens
Site web https://www.marzy.fr/

Marzy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Marzy est actuellement dans la communauté d'agglomération de Nevers.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village d'origine romaine sur la voie de Lutèce à Decize, Marzy est un ancien village de vignerons. Les vignes ont depuis disparu. Aujourd'hui, c'est un atout paysager dû au plateau vallonné dominant le Bec d'Allier, confluence de l'Allier et de la Loire. La commune se caractérise aujourd'hui par son habitat résidentiel.

Climat[modifier | modifier le code]

Tout comme Nevers, le climat de Marzy est de type océanique dégradé avec une notable influence continentale issue des plaines de Loire et d'Allier. Cela se traduit par de froides nuits d'hiver et de chaudes journées estivales.

Relevé météorologique de la station Nevers-Marzy
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,1 0,2 1,7 3,5 7,5 10,3 12,3 11,9 8,9 6,3 2,4 1 5,5
Température maximale moyenne (°C) 6,4 8,3 11,8 14,5 18,8 21,9 25 25 21,2 16 10,1 7,3 15,6
Ensoleillement (h) 63 87 150 164 208 209 238 248 172 110 65 51 1 764
Précipitations (mm) 64 63 56 64 83 66 56 59 68 77 71 73 800,6
Source : Données Météo France


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cours-les-Barres
(Cher)
Fourchambault Varennes-Vauzelles Rose des vents
Cuffy
(Cher)
N Nevers
O    Marzy    E
S
Gimouille Challuy

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est cité en 887 dans la Gallia Christiana sous la forme « Ecclessia de Marsiaco ». Un titre de la collection Soultrait donne « Marzeium » en 1180. Le registre de l'évêché de Nevers porte « Marciacum » en 1287, « Marciacum Magnum » en 1289, et enfin un titre analysé par l'abbé de Marolles donne, en 1638, « Marzy-les-Nevers ».

Premier musée de village du Nivernais (1938), fondé par Victor Gautron du Coudray.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  Antoine Gaulon   Curé
1832   Jean-Georges Dufaud   Maître de forges
1977 1989 André Barbier    
1989 en cours Louis-François Martin DVG Enseignant retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 656 habitants, en augmentation de 3,54 % par rapport à 2009 (Nièvre : -3,1 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
840 861 868 781 1 042 1 192 1 227 1 357 1 353
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 242 1 280 1 325 1 330 1 309 1 298 1 297 1 228 1 264
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 262 1 201 1 194 1 158 1 194 1 194 1 130 1 312 1 391
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 401 1 381 2 199 2 621 3 032 3 051 3 394 3 621 3 656
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. a et b Dépliant touristique du diocèse de Nevers, Visitez les églises de la Nièvre, Pastorale Tourisme et Loisirs, 2013.
  6. Lydie Dupont, Trésors cachés des églises de la Nièvre, La Camosine, 1990, notice no 48, p. 69.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :