Marilynne Robinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robinson.
Marilynne Robinson
Description de cette image, également commentée ci-après

Marilynne Robinson en 2012

Nom de naissance Marilynne Summers
Naissance (73 ans)
Sandpoint, Idaho, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • Gilead

Marilynne Robinson, née le à Sandpoint dans l'Idaho, est une femme de lettres américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait des études supérieures en littérature et obtient un baccalauréat universitaire, avec la mention magna cum laude, à l'université Brown en 1966. Elle est alors élue au Phi Beta Kappa. Elle poursuit ses études et décroche son doctorat à l'université de Washington en 1977.

Elle écrit de nombreux articles, critiques et essais dans Harper's Magazine, The Paris Review et The New York Review of Books.

Enseignante à l'université de l'Iowa, elle est lauréate des plus prestigieux prix littéraires américains dont le Prix Pulitzer de la fiction et le National Book Critics Circle Award en 2005 pour son roman Gilead.

Élevée dans la foi presbytérienne, elle devient ultérieurement membre de l'Église congrégationaliste et s'intéresse de près à la pensée de Jean Calvin.

En 2013, elle remporte le Prix Park Kyung-ni.

Dans deux numéros de novembre 2015, le magazine The New York Review of Books publie une conversation en deux parties entre le président Barack Obama et Marilynne Robinson sur l'histoire américaine et le rôle de la foi en société.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Housekeeping (1980)
    Publié en français sous le titre La Maison de Noé, traduit par Robert Davreu, Paris, Albin Michel , coll. « Les grandes traductions », 1983 (ISBN 2-226-01520-5) ; réédition sous le titre La maison dans la dérive, Genève, Éditions Metropolis, coll. « Les oublié-eé-s », 2002 (ISBN 2-88340-128-4) ; réédition sous le titre La Maison de Noé, Arles, Actes Sud, coll. « Babel » no 1354, 2015 (ISBN 978-2-330-05668-1)
  • Gilead (2004)
    Publié en français sous le titre Gilead, traduit par Simon Baril, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2007 (ISBN 978-2-7427-7143-1) ; réédition, Arles, Actes Sud, coll. « Babel » no 1296, 2015 (ISBN 978-2-330-04343-8)
  • Home (2008) - Prix Orange pour la fiction (Orange Prize for Fiction) 2009
    Publié en français sous le titre Chez nous, traduit par Simon Baril, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2009 (ISBN 978-2-7427-8548-3) ; réédition, Arles, Actes Sud, coll. « Babel » no 1394, 2016 (ISBN 978-2-330-06441-9)
  • Lila (2014)
    Publié en français sous le titre Lila, traduit par Simon Baril, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2015 (ISBN 978-2-330-04340-7)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Mother Country: Britain, the Welfare State, and Nuclear Pollution (1989)
  • The Death of Adam: Essays on Modern Thought (1998)
  • Absence of Mind: The Dispelling of Inwardness from the Modern Myth of the Self (2010)
  • When I Was a Child I Read Books (2012)
    Publié en français sous le titre Quand j’étais enfant, je lisais des livres, traduit par Simon Baril, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2016 (ISBN 978-2-330-05797-8)
  • The Givenness of Things: Essays (2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]