Anthony Doerr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anthony Doerr
Description de cette image, également commentée ci-après
Anthony Doerr en 2015
Naissance (48 ans)
Cleveland, Ohio, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

Anthony Doerr, né le à Cleveland dans l'Ohio, est un écrivain américain[1].

Son roman Toute la lumière que nous ne pouvons voir, figurant sur la New York Times Best Seller list, lui vaut le prix Pulitzer en 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anthony Doerr a étudié à la « University School ». En 1995, il a été promu à Bowdoin College à Brunswick, Maine. Il vit maintenant avec sa femme et deux fils à Boise, Idaho.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Naissance
  2. Allie Stielau, The Yale Review of Books, col.7, n°2, « Strange Lands », sur The Yale Review of Books (consulté le )
  3. Terrence Rafferty, « Memory Wall - By Anthony Doerr », sur NYTimes.com, (consulté le )
  4. Patrick Ryan, Granta 111, « Interview with Anthony Doerr », sur le site de Granta (consulté le )
  5. « Anthony Doerr wins Short Story award », BBC News, (consulté le )
  6. « A heartwarming win for a heartbreaking tale », The Sunday Times, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]