Joshua Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohen.
Joshua Cohen
Joshua Cohen BBF 2010 Shankbone.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Joshua Aaron Cohen (né le dans le New Jersey) est un écrivain et un romancier américain.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Cohen a grandi dans la ville américaine d'Atlantic City. Il vécu et travailla à Prague comme éditeur de plusieurs revues (The Prague Pill[1], Prague literary review[2]) entre 2001 et 2006 et vit actuellement à Red Hook (Brooklyn, New York).

Dans sa jeunesse il rejoint l'école de musique de Manhattan, la « Manhattan School of Music », où il étudie la composition. Cohen n'obtient cependant pas sa maîtrise et exprime un certain dédain pour les diplômes.

Il lit l'allemand et l'hébreu ; il a par ailleurs traduit certains ouvrages en anglais[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

L'écrivain connaît ses premiers succès avec son premier livre Witz, nommé Meilleur livre de l'année 2010 par The Village Voice. En 2012, c'est son ouvrage Four New Messages qui obtient le titre, décerné cette fois-ci par The New Yorker[4].

Cohen devient critique littéraire pour le magazine Harper's.

Il apparaît dans les remerciements d'Edward Snowden à la fin de son ouvrage Mémoire vive.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • (en) Cohen, Joshua, Cadenza for the Schneidermann Violin Concerto,
  • A Heaven of Others (2008) (terminé en 2004), Le Paradis des autres, Le Nouvel Attila, Paris, 2014, 176 pages, (ISBN 978-2-37-1000-06-3)
  • Witz (2010)
  • Book of Numbers (2015)
  • David King s’occupe de tout (2019) titre original : Moving Kings ( 2017) (ISBN 978-2246817277)

Livre numérique[modifier | modifier le code]

  • PCKWCK (2015) (« The world's first live-written novel »)[5]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

  • The Quorum (2005) (completed in 2001)[6]
  • Aleph-Bet: An Alphabet for the Perplexed (2007)
  • Bridge & Tunnel (& Tunnel & Bridge) (2010)
  • Four New Messages (2012)

Sur quelques livres[modifier | modifier le code]

Le Paradis des autres[modifier | modifier le code]

Le double sous-titre est Véritable Récit d'un Jeune Garçon Juif Jonathan Schwartzstein de la rue Tchernichovsky de Jérusalem net ses Aventures "Post Mortem" au & Réflexions sur le Paradis des Musulmans et Ainsi qu'un Ange du Seul Vrai Dieu l'a à Moi Dit et à travers Moi Parlé net à Moi Révélé la Nuit comme dans un Rêve.

Le texte, daté Yom Hazikaron 2004, se compose de plusieurs parties

  • 13 : (sans nom)
  • 33 : Souliers
  • 57 : Nudité
  • 79 : Aleph
  • 81 : Le pélerinage
  • 109 : Beth
  • 113 : Limitation
  • 133 : Aleph
  • 137 : Mûrir à l'infini
  • 151 : Une "métaphore"

En première lecture, un enfant de dix ans est amené par son père (Aba, accordeur de pianos, indépendant, pianiste raté) et sa mère (Ababa, La Reine, Épouse..., pianiste) devant un magasin de chaussures, et presque abandonné. Ses parents choisissent sans lui une nouvelle paire pour le père, alors qu'il attend sur le trottoir ou dans la voiture de pouvoir choisir le jouet qui doit être son cadeau de dixième anniversaire. Il grimpe un escabeau, pour fuir les cochons, et se retrouve au ciel. Où est parti se promener mon soulier ? Et c'est la première fille nue dont je me souvienne (p. 38). Il se retrouve au paradis, mais je ne suis pas dans le bon paradis ai-je dit à la Reine Houri (p. 68).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]