Luke Walton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walton.
Luke Walton Portail du basket-ball
Luke Walton1 (cropped).jpg
Luke Walton en décembre 2008
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (37 ans)
San Diego, Californie
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Club actuel Lakers de Los Angeles
Poste Entraîneur
Carrière universitaire ou amateur
1999-2003 Wildcats de l'Arizona
Draft de la NBA
Année 2003
Position 32e
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2011-2012
2012-2013
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
02,4
03,2
05,0
11,4
07,2
05,0
02,4
01,7
01,3
02,0
03,4
Carrière d’entraîneur
2014-2016
2016-
Warriors de Golden State (assistant)
Lakers de Los Angeles

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Luke Walton né le à San Diego en Californie est un ancien joueur professionnel américain de basket-ball. Il est actuellement l'entraîneur des Lakers de Los Angeles, équipe avec laquelle il a été deux fois champion de la National Basketball Association (NBA) en jouant au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luke Walton est le fils de Bill Walton, membre du Basketball Hall of Fame. Il tient son nom d’un ami et coéquipier de son père aux Trail Blazers de Portland, Maurice Lucas. Il a trois frères : Adam, Nathan et Chris.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Luke Walton en 2008

Luke Walton a joué pendant quatre ans pour les Wildcats de l’Université d'Arizona, entraîné par Lute Olson, Champion du monde 1986 avec la sélection américaine. Sa troisième saison (junior) est la meilleure. Ses moyennes sont alors de 15,7 points, 7,3 rebonds, 6,3 passes décisives, 1,6 interceptions et 0,6 contres par match.

Lakers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Luke Walton est sélectionné par les Lakers de Los Angeles au deuxième tour de la draft de 2003 (32e choix). Emmené par le duo Kobe Bryant - Pau Gasol, il remporte avec eux deux titres de champion NBA. En 2009, ils battent en finales le Magic d'Orlando et en 2010 les Celtics de Boston, après avoir perdu contre ces derniers en 2008. Il évolue alors sous les ordres de Phil Jackson, coach le plus titré de l'histoire de la NBA et très friand de l'attaque en triangle.

Individuellement, Luke Walton réalise sa meilleure saison en 2006-2007. Il cumule alors en moyenne 11,4 points, 5 rebonds et 4,3 passes décisives par match.

Cavaliers de Cleveland[modifier | modifier le code]

Le 15 mars 2012, Il rejoint les Cavaliers de Cleveland avec Jason Kapono et deux premiers choix de draft, en échange de Ramon Sessions et Christian Eyenga.

Carrière d'entraineur[modifier | modifier le code]

NCAA et D-League (assistant)[modifier | modifier le code]

Sa carrière d’entraîneur débute en 2011 pendant le lock-out, la grève des joueurs NBA. Il est engagé par l'Université de Memphis comme entraîneur adjoint des Tigers auprès de Josh Pastner[1].

À la fin de la saison 2013, il arrête sa carrière de joueur et devient assistant de Bob MacKinnon aux D-Fenders de Los Angeles en NBA Development League. Il est chargé du développement des jeunes joueurs[2].

Warriors de Golden States (assistant)[modifier | modifier le code]

Luke Walton s'engage avec les Warriors de Golden State le 3 juillet 2014 en tant qu'assistant coach de Steve Kerr, nouvellement nommé entraîneur. Avec notamment Stephen Curry et Klay Thompson sur le terrain, la franchise remporte les Finales NBA 2015 face aux Cavaliers de Cleveland.

La saison suivante, Luke Walton remplace Steve Kerr, opéré au dos pendant l'été et contraint de s'éloigner quelque temps des parquets. Il assure l'intérim durant les 43 premiers matchs avec succès : 39 victoires - 4 défaites.

Les Warriors attaquent la saison en remportant leurs 24 premiers matchs, un nouveau record NBA. En outre, leur victoire 119-69 le 3 novembre à Memphis contre les Grizzlies est le troisième plus gros écart établi par la franchise californienne. C'est aussi la plus large victoire enregistrée dans la ligue depuis 1991. Luke Walton est récompensé par le titre d'entraîneur du mois de la Conférence Ouest pour les résultats de son équipe en octobre et novembre.

Golden State termine la saison avec un bilan record de 73 victoires contre 9 défaites[3] et Steve Kerr est élu meilleur entraîneur de la ligue.

Lakers de Los Angeles (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Le 29 avril 2016, il s'engage avec les Lakers de Los Angeles comme Head Coach pour remplacer Byron Scott, démis de ses fonctions[4]. La franchise californienne est en pleine reconstruction. Avec 17 victoires et 65 défates, elle vient d'enregistrer le pire bilan de son histoire[5] et Kobe Bryant, joueur emblématique prend sa retraite[6] après vingt saisons sous ses couleurs. D'autre part, les Lakers ont bénéficié du second choix de draft en 2015 et 2016. Ils ont pu sélectionner respectivement D'Angelo Russell et Brandon Ingram.

Enthousiasmé par l'annonce de la signature, Steve Kerr souligne alors son "incroyable compréhension du jeu et sa capacité à communiquer avec tout le monde"[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Assistant[modifier | modifier le code]

  • Champion NBA en 2015 avec les Warriors de Golden State

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pastner Recommends Luke Walton For Tigers Hoops Assistant Coach Position », sur University of Memphis (consulté le 31 octobre 2016)
  2. « Luke Walton hired as player development coach in D-League :InsideHoops », sur www.insidehoops.com (consulté le 31 octobre 2016)
  3. Maxime Goldbaum, « NBA : les Golden State Warriors entrent dans l’histoire », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  4. A.P. @amhoops13, « Byron Scott a été remercié par les Los Angeles Lakers », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  5. A. B. C. News, « Byron Scott out after Lakers-worst 17-65 season », sur ABC News, (consulté le 1er décembre 2016)
  6. Aude Lasjaunias (Los Angeles Californie), « NBA : les adieux à Kobe Bryant, « icône d’un sport, d’un club et d’une ville » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  7. Maxime Malet, « NBA : Luke Walton, nouvel entraîneur des Los Angeles Lakers », L'Equipe.fr,‎ (ISSN 0153-1069, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :