Loi Hamon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benoît Hamon.

La loi no 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation, dite « loi Hamon » du nom de Benoît Hamon, alors ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire et à la consommation, est un texte de loi français ayant pour objet de renforcer les droits des consommateurs.

Principales dispositions[modifier | modifier le code]

Le but a été de mettre en place des outils économiques pour « rééquilibrer les pouvoirs entre consommateurs et professionnels. » La mesure phare du texte est la mise en place dans le droit national d'une action de groupe au civil pour les consommateurs mais contient aussi des articles sur le renforcement de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), la lutte contre le surendettement ainsi qu'une traçabilité renforcée des produits agricoles et agroalimentaires[1],[2],[3].

La loi comporte une multitude de dispositions sectorielles, comme la possibilité pour les consommateurs de résilier à la date de leur choix leur assurance habitation ou automobile, la possibilité de changer l’assurance de son crédit immobilier durant une période d’un an après la signature du prêt (s’il considère qu’une offre concurrente présentant les mêmes garanties est plus avantageuse). En cas de substitution d’assurance, aucuns frais ne peuvent être facturés par l’établissement prêteur.

La loi facilite la délivrance de lunettes par internet en créant l'obligation pour les ophtalmologues de mesurer et mentionner l'écart pupillaire. La loi crée le « fait maison » et étend le principe des indications géographiques jusqu'ici réservées aux produits alimentaires, aux produits artisanaux et manufacturés (par exemple la porcelaine de Limoges, le linge basque, etc). La loi oblige les parkings publics à proposer une tarification au quart d'heure à partir du . Elle encadre le commerce électronique en étendant le délai de rétractation de 7 à 14 jours. Elle crée une liste rouge pour le démarchage téléphonique. Elle étend la durée de la garantie obligatoire et gratuite de 6 mois à 2 ans pour les appareils électroménagers, téléviseurs, ordinateurs, etc.

Vente liée[modifier | modifier le code]

Lors de l'élaboration de la loi, Benoît Hamon s'est fermement opposé aux amendements contre la vente forcée de logiciels, allant à l'encontre des promesses du candidat François Hollande, ce qui est critiqué par la presse spécialisée et les associations du logiciel libre[4],[5],[6],[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]