Aller au contenu

Lewis Wallace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lewis Wallace
Lewis Wallace en 1862.
Fonctions
Ambassadeur des États-Unis auprès de l'Empire ottoman (d)
-
Gouverneur du territoire du Nouveau-Mexique
-
Samuel Beach Axtell (en)
Lionel Allen Sheldon (en)
Membre du Sénat de l'Indiana
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Crawfordsville (Indiana)
Sépulture
Oak Hill Cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
« Lew »
Nationalité
Allégeance
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
David Wallace (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Esther French Wallace (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Susan Wallace (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
John Test (en) (grand-père maternel)
Zerelda G. Wallace (en) (belle-mère)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Arme
Conflit
Grade
Œuvres principales
signature de Lewis Wallace
Signature

Lewis Wallace, dit Lew Wallace, né aux États-Unis le à Brookville dans l'Indiana et mort le à Crawfordsville (Indiana), a exercé plusieurs professions : avocat, juriste, diplomate, général de l'Armée de l'Union lors de la guerre de Sécession, gouverneur du territoire du Nouveau-Mexique de 1878 à 1881. De 1881 à 1885, il est ambassadeur des États-Unis dans l'Empire ottoman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lewis Wallace naît à Brookville dans l'Indiana le [1]. Avant celle d'écrivain à succès, il connaît plusieurs vies, exerçant les professions d'avocat, juriste, diplomate, général de l'Armée de l'Union lors de la guerre de Sécession, gouverneur du Nouveau-Mexique de 1878 à 1881 puis, en 1881, ambassadeur en Turquie[1].

En tant que gouverneur du territoire du Nouveau-Mexique, il s'oppose au fameux bandit Billy the Kid dont il met la tête à prix à 500 dollars[1],[2],[3].

Passionné de littérature, il est également écrivain et devient célèbre pour son roman historique Ben-Hur, publié en 1880 et qui, en 1900, devient aux États-Unis le livre le plus vendu du XIXe siècle, devançant La Case de l'oncle Tom de Harriet Beecher Stowe[4],[5].

Le , Lewis Wallace meurt à Crawfordsville (Indiana) à l'âge de 77 ans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • The Fair God (Le Dieu Juste); or, The Last of the 'Tzins: A Tale of the Conquest of Mexico, Boston : James R. Osgood and Company, 1873.
  • Commodus: An Historical Play, Crawfordsville, publié à titre privé, 1876 (révisé et réimprimé la même année).
  • Ben-Hur: A Tale of the Christ, New York : Harper & Brothers, 1880.
  • The Boyhood of Christ, New York : Harper & Brothers, 1888.
  • Life of Gen. Ben Harrison (lié à Life of Hon. Levi P. Morton de George Alfred Townsend), Cleveland : N. G. Hamilton & Co., Publishers, 1888.
  • Life of Gen. Ben Harrison, Philadelphie : Hubbard Brothers, Publishers, 1888.
  • Life and Public Serives of Hon. Benjmain Harrison, President of the U.S. With a Concise Biographical Sketch of Hon. Whitelaw Reid, Ex-Minister to France (by Murat Halstad), Philadelphie : Edgewood Publishing Co., 1892.
  • The Prince of India; or, Why Constantinople Fell, New York : Harper & Brothers Publishers, 1893. 2 volumes
  • The Wooing of Malkatoon [and] Commodus, New York : Harper and Brothers Publishers, 1898.
  • Lew Wallace: An Autobiography, New York : Harper & Brothers Publishers, 1906. 2 volumes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Olivier Tosseri, Lucky Luke Le far west du crime et de la justice : Billy le p'tit caïd - une main sur Billy, l'autre sur Ben Hur..., Historia, coll. « Historia BD », , 130 p. (ISBN 979-10-90956-38-4), p. 93-95
  2. Cyrille Louis, « Grâce posthume en vue pour Billy the Kid », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  3. Marc Messier, « Qui est Lewis Wallace, l'auteur de Ben-Hur ? », sur europe1.fr, (consulté le )
  4. (en-US) Lew Wallace, Ben-Hur: A Tale of the Christ, with a New Introduction by Tim LaHaye, Signet Classic, (lire en ligne), vii
  5. (en-US) Barbara Olenyik Morrow : From Ben-Hur to Sister Carrie: Remembering the Lives and Works of Five Indiana Authors (1994), Indianapolis, Indiana : Guild Press of Indiana, page 16.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :