Daniel Ruggles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruggles.

Daniel Ruggles (, Barre, Massachusetts, Fredericksburg, Virginie) est un brigadier général dans l'armée des États confédérés pendant la guerre de Sécession. Il commande une division à la bataille de Shiloh.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Ruggles sort en 1833 diplômé de l'académie militaire de West Point (État de New York)[note 1], et sert dans l'armée des États-Unis pendant la deuxième guerre séminole et la guerre américano-mexicaine, et sert dans diverses garnisons et postes avancés.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Avec le déclenchement de la guerre civile, Ruggles démissionne de son commandement dans l'armée américaine en mai 1861 et s’enrôle dans l'armée confédérée peu de temps après.

Il prend la commandement du département de Fredericksburg le . Le colonel Ruggles fait face à des difficultés d'équipement de son département et s'en plaint auprès de l'adjudant général des forces de Virginie, notamment en ce qui concerne l'artillerie : « [L'artillerie de Purcell] n'est pas prête pour aller sur le terrain, ayant un déficit d'hommes et de matériels »[1]. Le , il repousse une tentative de quatre navires de l'Union dans l'embouchure de l'Aquia Creek[2]. Lorsque le commandement du département est donné au brigadier général Theophilus H. Holmes, Ruggles reste néanmoins au sein du département, subordonné à Holmes[3].

En août 1861, il est promu brigadier général et se voit confier le commandement de la première division du deuxième corps de l'armée du Mississippi. Pour le restant de la guerre, il accomplit essentiellement des tâches administratives, et est nommé à la tête du système carcéral en 1865. C’est à ce titre qu’il supervise l’échange final des prisonniers de guerre de l’Union à la fin du conflit.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Ruggles devient un agent immobilier et un fermier en Virginie. Il sert plus tard comme membre du conseil des visiteurs de West Point.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Benjamin Alvord, John Gross Barnard, George Washington Cullum, Rufus King, Henry Du Pont, Alexander E. Shiras, Henry Walton Wessels et Francis Henney Smith. Pendant la guerre de Sécession, les sept premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et le dernier dans ceux de la milice de Virginie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Peter S. Carmichael, p. 30
  2. Peter S. Carmichael, p. 31
  3. Mary A. Wills, p. 31

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Peter S. Carmichael, Lee's Young Artillerist:Willam R.J. Pegram, University of Virginia Press, , 209 p. (ISBN 9780813918280). 
  • (en) Mary Alice Wills, The Confederate blockade of Washington, D.C., 1861-1862, McClain Print. Co., , 2e éd., 194 p.