Jones Mitchell Withers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jones Mitchell Withers
Jones Mitchell Withers

Naissance
Hunster, État de l'Alabama
Décès (à 76 ans)
Meridian, État de l'Alabama
Origine Américain
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Arme United States Army
Armée des États confédérés
Grade Army-USA-OF-05.svg Colonel (USA)
Confederate States of America General-collar.svg Major général (CSA)
Années de service 1835-1865
Commandement 9th U.S. Infantry
Conflits Guerre américano-mexicaine
Guerre de Sécession
Famille Bryan M. Thomas (gendre)

Jones Mitchell Withers ( - ) est un officier de l'armée des États-Unis qui a combattu lors la guerre américano-mexicaine et plus tard a servi comme major général confédéré pendant la guerre de Sécession. Il est également avocat, politicien et homme d'affaires de l'État de l'Alabama.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Withers naît en 1814 à Huntsville, situé à la fois dans le comté de Madison et le comté de Limestone, Alabama. Il est un fils de John Wright Withers, un planteur de Virginie et de Marie Herbert Jones. Il est d'origine anglaise[1]. Whiters fait ses études à la Greene Academy à Huntsville[2]. En 1831, il entre à l'académie militaire à West Point, et est diplômé quatre ans plus tard, 44e sur 56 cadets. Il est breveté second lieutenant dans le 1st U.S. Dragoons le . Il est affecté à Fort Leavenworth, au Kansas, et démissionne, l'année suivante, le [3],[4].

Après sa démission, Withers commence la pratique du droit en Alabama. En 1836, il entre dans la milice de l'État, et il devient plus tard courtier en coton[3]. Le , Withers épouse Rebecca Eloise Forney, et le couple a dix enfants ensemble. Il est admis au barreau de l'Alabama en 1838[2]. Pendant la guerre américano-mexicaine, Withers est nommé lieutenant colonel dans l'armée des États-Unis le , et est affecté dans le 13th U.S. Infantry (en). Il est promu colonel le dans le 9th U.S. Infantry, et démissionne le [5].

Withers retourne en Alabama à la fin de la guerre contre le Mexique et y devient un marchand, avant d'entrer en politique locale. Il sert d'abord dans l'assemblée législative de l'État de l'Alabama[5], puis, en 1855, il est élu à la chambre des Représentants des États-Unis. De 1858 à 1861, Withers est maire de Mobile, en Alabama[2].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre de Sécession, Withers choisit de suivre son état d'origine et la cause confédérée, et entre dans l'armée des États confédérés en 1861. Il est nommé colonel du 3rd Alabama Infantry le , et sert brièvement comme commandant du département de Norfolk, en mai 1861. Withers est promu au brigadier général le , et commence son service sur le théâtre occidental à l'automne[5].

Withers commande le district de l'Alabama, du au [5]. Son commandement est re-désigné comme l'armée de Mobile (en) du jusqu'au , et est devient la 2nd division du deuxième corps d'armée de l'armée du Mississippi, le [5]. Withers combat lors de la bataille de Shiloh dans le Tennessee le , et est promu major général à compter de cette date[6]. Il commande le corps de réserve de l'armée du Mississippi du au - désigné par la suite comme la « Withers' Division » dans « l'aile droite » jusqu'au [5].

L'armée du Mississippi est rebaptisée armée du Tennessee, le , et Withers mène sa 2nd division avec distinction lors de la bataille de Stones River du au . Sa conduite lors des combats est saluée par son chef de corps, le lieutenant général Leonidas Polk, ainsi que par le commandant de l'armée, le général Braxton Bragg[7]. Un récit de sa performance à Stones River (également appelé Murfreesboro) est le suivant :

« Lors de la bataille de Murfreesboro, sa division était postée à l'ouest de la rivière, et constituait la division centrale de l'armée, sa droite étant le pivot sur lequel le mouvement de l'armée s'est appuyé avec succès le 29 décembre. Sa compétence et sa bravoure dans la bataille ont été grandement louées par Polk et Bragg. Sa division a du faire le travail le plus dangereux et difficile de la journée, et ils ont combattu noblement, mais avec de terribles pertes de 2500 hommes sur les 7700 engagés [4] »

Withers commande sa division jusqu'à ce qu'il démissionne de l'armée confédérée le , mais est rapidement rétabli à son rang de major général une semaine plus tard. Il reçoit le commandement du district de l'Alabama du Nord, dans le département de l'Alabama, du Mississippi, et de Louisiane orientale du au . Puis, il commande les forces de réserve de l'Alabama, du au . Il est libéré sur parole à Meridian, Mississippi, le , après la reddition du département et la fin de la guerre[5].

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Withers est gracié par le gouvernement des États-Unis le , et retourne à la vie civile, dans l'Alabama[5]. Withers reprend son travail d'avocat, est devient courtier en coton et l'éditeur du journal Tribune de Mobile. Brièvement, en 1867, Withers est une fois de plus le maire de la ville de Mobile, et de 1878 à 1879, il est trésorier de la ville[2]. Withers meurt en 1890, à Mobile, et est enterré dans le cimetière de Magnolia[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://genealogytrails.com/ala/tuscaloosa/bios.html
  2. a b c et d Wakelyn, p. 444.
  3. a et b Eicher, p. 577.
  4. a et b « Civil War Reference site biography of Withers », civilwarreference.com (consulté le 10 mars 2009)
  5. a b c d e f g h et i Eicher, p. 578.
  6. Warner, pp. 342-3.
  7. Warner, p. 343.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eicher, John H., and Eicher, David J., Civil War High Commands, Stanford University Press, 2001, (ISBN 0804736413).
  • Wakelyn, Jon L., Biographical Dictionary of the Confederacy, Greenwood Press, 1977, (ISBN 083716124X).
  • Warner, Ezra J., Generals in Gray: The Lives of the Confederate Commanders, Louisiana State University Press, 1959, (ISBN 0807131504).
  • civilwarreference.com Civil War Reference site biography of Withers.

Liens externes[modifier | modifier le code]