Martin Luther Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martin Smith (homonymie) et Smith.

Martin Luther Smith
Martin Luther Smith
Martin Luther Smith

Naissance
Danby, État de New York
Décès (à 46 ans)
Savannah, État de Géorgie
Origine Américain
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Arme Corps des ingénieurs
Infanterie
Grade Union army cpt rank insignia.jpg Capitaine
Confederate States of America General-collar.svg Major général
Années de service 1842-1865
Conflits Guerre américano-mexicaine
Guerre de Sécession

Martin Luther Smith ( - ) est un soldat américain et un ingénieur civil, servant comme major général dans l'armée des États confédérés. Smith est l'un des rares généraux natif des États nordistes à combattre pour la Confédération, parce qu'il l'a servi la plus grande partie du début de sa carrière militaire dans le Sud avec les ingénieurs topographes de l'armée des États-Unis, et a épousé une femme originaire d'Athens, en Géorgie. Il planifie et construit les défenses de Vicksburg.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Smith naît à Danby, New York (en), où son père s'est établi après avoir quitter le Maine. En 1842, il est diplômé seizième de sa promotion de West Point de 56 étudiants, qui comprend vingt-deux futurs généraux de la guerre de Sécession dont James Longstreet, D. H. Hill, et Abner Doubleday[1],[note 1]. Sa première affectation est en Floride, où il fait les relevés du terrain et dessine les cartes pour l'armée. En 1846, il épouse une femme de Géorgie et fonde ensuite une famille.

Il sert en tant qu'ingénieur au cours de la guerre américano-mexicaine, et est breveté pour son action dans la cartographie de la vallée de Mexico avant les assauts de Winfield Scott. Il retourne en Floride après la guerre. Il est promu de second lieutenant à premier lieutenant en 1853. Trois ans plus tard, il est promu capitaine. Il démissionne de l'armée le , pour se ranger du côté de la Confédération.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Après avoir démissionné, il est nommé commandant du génie. En février 1862, Smith est nommé colonel du 21st Louisiana. Il sert sous les ordres du général David Twiggs à la Nouvelle-Orléans et commande une brigade d'infanterie tout en contribuant à préparer les défenses de la ville. Le , Smith est promu au brigadier général et est transféré de nouveau dans le génie. En mai, il prend la responsabilité de construire les défenses de Vicksburg, Mississippi, tout en étant à la tête d'une division. Après la chute de la ville en juillet 1863, il est capturé et est détenu comme prisonnier de guerre pendant sept mois[2].

Il est échangé au début de 1864 et est brièvement à la tête du corps d'ingénieurs pour l'ensemble de l'armée confédérée de mars jusqu'au mois d'avril, lorsqu'il devient ingénieur en chef de l'armée de Virginie du Nord. Plus tard, il occupe le même poste dans l'armée du Tennessee. Ingénieur en chef du département de l'Alabama, du Mississippi, et de la Louisiane orientale à la fin de la guerre, il prépare les défenses de Mobile, Alabama, sous le commandement de P. G. T. Beauregard. Il reste à Mobile jusqu'à ce que la ville tombe face aux forces de l'Union, et retourne ensuite chez lui à Athens, où il se rend en mai 1865.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Smith part s'installer à Savannah, en Géorgie, peu de temps après la fin de la guerre, et crée une entreprise de génie civil. Il meurt moins d'un an plus tard. Au moment de sa mort, il est ingénieur en chef du chemin de fer qui relie Selma, Alabama, à Dalton, Géorgie (chemin de fer de Selma, Rome et Dalton (en))[3]. Il est enterré dans le cimetière d'Oconee Hill à Athens, en Géorgie[4].

Un buste du Général Smith est placé dans le parc militaire national de Vicksburg (en). Il a été sculpté en 1911 par Henry Hudson Kitson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Napoleon Jackson Tecumseh Dana, Abner Doubleday, Henry Lawrence Eustis, John Newton, John Pope, William Starke Rosecrans, George Sykes, Seth Williams et Richard Heron Anderson, Daniel Harvey Hill, James Longstreet, Mansfield Lovell, Lafayette McLaws, Gustavus Woodson Smith, Alexander Peter Stewart, Earl Van Dorn. Les huit premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et les huit derniers dans ceux confédérés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Warner, p. 282.
  2. Warner, p. 283.
  3. Appletons Cyclopedia.
  4. Welsh, p. 201.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eicher, John H., and David J. Eicher. Civil War High Commands. Stanford, CA: Stanford University Press, 2001. (ISBN 0-8047-3641-3).
  • Warner, Ezra J., Generals in Gray: Lives of the Confederate Commanders, Louisiana State University Press, 1959, (ISBN 0-8071-0823-5).
  • Welsh, Jack D., Medical Histories of Confederate Generals, Kent State University Press, Kent OH, 1995.

Attribution

Liens externes[modifier | modifier le code]