Alexander Stephens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stephens.
Alexandre Stephens.

Alexander Hamilton Stephens (11 février 1812 - 4 mars 1883) est un homme politique américain de Géorgie. Il fut vice-président des États confédérés d'Amérique durant la guerre de Sécession. Il servit également comme représentant de Georgie (avant la guerre civile et après la Reconstruction) et fut gouverneur de Géorgie de 1882 à 1883.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 11 février 1812 à côté de Crawfordsville en Georgie, il étudie le droit à l'université de Georgie à Athens et devient avocat à Crawfordville en 1834.

Il se lance alors dans la politique et est élu membre de la chambre des représentants de Georgie de 1836 à 1841, puis sénateur de Georgie en 1842.

Membre de la commission de Sécession de la Georgie en 1861, il est élu vice-président des États confédérés d'Amérique le 6 novembre 1861 au côté du président confédéré Jefferson Davis. Il sera arrêté pour trahison le 11 mai 1865 et emprisonné à Boston.

Libéré le 13 octobre 1865, il continue la politique et se fait élire gouverneur de Géorgie en novembre 1882.

Il meurt à Atlanta le 4 mars 1883. Il fut enterré au Oakland Cemetery à Atlanta avant d'être réenterré dans sa propriété, Liberty Hall, près de Crawfordville. Cette propriété est devenue le A.H. Stephens Historic Park, un parc de l'État de Georgie.

Le comté de Stephens en Géorgie a été nommé d'après lui.

Son portrait figurait sur les billet de 20 dollars des États confédérés (3e, 5e, 6e et 7e impressions).

Bibliographie[modifier | modifier le code]