Joseph Anthony Mower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Joseph Anthony Mower
Joseph Anthony Mower
Joseph Anthony Mower entre 1855 et 1865.

Naissance
Woodstock
Décès (à 42 ans)
La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Conflits Guerre de Sécession

Joseph Anthony Mower ( à Woodstock dans le comté de Windsor, État du Vermont à La Nouvelle-Orléans, État de Louisiane) fut un général de l'Armée de l'Union durant la Guerre de Sécession[1]. Il est enterré dans le cimetière national d'Arlington en Virginie[2].

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Joseph Anthony Mower, après avoir tenté une scolarité à l'université, il devient charpentier. Il s'engage en tant que soldat le et est libéré le [2]. Il se réengage en tant que second lieutenant le dans le 1st U.S. Infantry. Il est promu premier lieutenant le .

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Joseph Anthony Mower est promu capitaine, peu après le début du conflit, le [2].

Il est promu colonel des volontaires dans le 11th Missouri Infantry le . Joseph Anthony Mower est breveté commandant le pour « bravoure et service méritant » à la bataille de Farmington et promu lieutenant colonel le pour « bravoure et service méritant » à la bataille d'Iuka. Il est blessé lors de la bataille de Corinth et est fait prisonnier. Il est libéré sur parole.

Il est promu brigadier général des volontaires le .

Il commande le XV corps de l'armée du Tennessee pendant la campagne de Vicksburg[1]. Le , il est promu colonel « bravoure et service méritant » pour la prise de Jackson. Il participe à l'attaque de fort DeRussy le 14 mars 1864. En 1864, il participe à la campagne de Red River en Louisiane. Lors de cette dernière, il commande, le , la force de l'Union lors de la bataille de Yellow Bayou qui clot la campagne et permet au général Nathaniel P. Banks de mettre à l'abri derrière la rivière Atchafalaya son armée[3].

Il est promu major général des volontaires le .

Il participe à l'opposition contre le raid dans le Missouri de Sterling Price et à la marche de Sherman vers la mer. Il prend alors le commandement du XX Corps au début de la campagne des Carolines.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Joseph Anthony Mower quitte le service actif des volontaires le et rejoint l'armée régulière le en tant que colonel dans le 39th U.S. Infantry[2].

Il succombe d'une pneumonie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne)
  2. a b c et d Joseph Anthony Mower, page consacrée au général sur findagrave.com (consulté le ).
  3. (en) Louisiana Department of Culture, Recreation and Tourism, « Battle of Yellow Bayou Historical Marker »