Joseph Anthony Mower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Anthony Mower
Joseph Anthony Mower entre 1855 et 1865.
Joseph Anthony Mower entre 1855 et 1865.

Naissance
Woodstock
Décès (à 42 ans)
La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Conflits Guerre de Sécession

Joseph Anthony Mower ( à Woodstock dans le comté de Windsor, État du Vermont à La Nouvelle-Orléans, État de Louisiane) fut un général de l'Armée de l'Union durant la Guerre de Sécession[1]. Il est enterré dans le cimetière national d'Arlington en Virginie[2].

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Joseph Anthony Mower, après avoir tenté une scolarité à l'université, il devient charpentier. Il s'engage en tant que soldat le et est libéré le [2]. Il se réengage en tant que second lieutenant le dans le 1st U.S. Infantry. Il est promu premier lieutenant le .

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Joseph Anthony Mower est promu capitaine, peu après le début du conflit, le [2].

Il est promu colonel des volontaires dans le 11th Missouri Infantry le . Joseph Anthony Mower est breveté commandant le pour « bravoure et service méritant » à la bataille de Farmington et promu lieutenant colonel le pour « bravoure et service méritant » à la bataille d'Iuka. Il est blessé lors de la bataille de Corinth et est fait prisonnier. Il est libéré sur parole.

Il est promu brigadier général des volontaires le .

Il commande le XV corps de l'armée du Tennessee pendant la campagne de Vicksburg[1]. Le , il est promu colonel « bravoure et service méritant » pour la prise de Jackson. Il participe à l'attaque de fort DeRussy le 14 mars 1864. En 1864, il participe à la campagne de Red River en Louisiane. Lors de cette dernière, il commande, le , la force de l'Union lors de la bataille de Yellow Bayou qui clot la campagne et permet au général Nathaniel P. Banks de mettre à l'abri derrière la rivière Atchafalaya son armée[3].

Il est promu major général des volontaires le .

Il participe à l'opposition contre le raid dans le Missouri de Sterling Price et à la marche de Sherman vers la mer. Il prend alors le commandement du XX Corps au début de la campagne des Carolines.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Joseph Anthony Mower quitte le service actif des volontaires le et rejoint l'armée régulière le en tant que colonel dans le 39th U.S. Infantry[2].

Il succombe d'une pneumonie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne)
  2. a, b, c et d Joseph Anthony Mower, page consacrée au général sur findagrave.com (consulté le ).
  3. (en) Louisiana Department of Culture, Recreation and Tourism, « Battle of Yellow Bayou Historical Marker »