Normandy Barrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Normandy et Barrière.
Normandy Barrière
Normandy Barrière Deauville.JPG
Hôtel Le Normandy Barrière de Deauville
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Architecture
Type
Construction
Ouverture
1912
Architecte
Style
Statut patrimonial
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Superficie
25 000 m²
Chambres
226 chambres et 45 suites
Restaurants
« La Belle Époque »
Gestion
Propriétaire
Site web

Le Normandy Barrière est un hôtel-palace de prestige de 1912, du groupe Barrière, de Deauville dans le Calvados en Normandie[1]. Les façades sont recensées à l'Inventaire général du patrimoine culturel[2],[3].

Situation[modifier | modifier le code]

Cet hôtel se situe à proximité du centre-ville de Deauville, face aux plages des Planches de la Manche, proche de la route du bord de mer, dans le voisinage proche des casino de Deauville, Centre international de Deauville, hôtel Royal Barrière, port Deauville, et Hippodrome de Deauville-La Touques...

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1912 au moment du développement des stations balnéaires françaises, François André fonde le groupe Barrière, avec son associé Eugène Cornuché (propriétaire du restaurant Maxim's de Paris, et directeur du casino de Trouville-sur-Mer) avec entre autres la reprise d'un casino d'Ostende en Belgique, et la construction du Casino de Deauville[4], et de ce palace Normandy par l'architecte Théo Petit[5].

Il est le premier des grands hôtels-palaces de la ville, suivi en 1913 de son voisin l'Hôtel Royal Barrière. Un an après son ouverture, financée par son amant anglais Boy Capel, Coco Chanel installe sa boutique de chapeaux Chanel dans l'enceinte de l'hôtel[6]. L'hôtel est entièrement rénové en 2015-2016[3],[7].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce palace est construit dans une architecture traditionnelle régionale de style manoir-cottage anglo-normand à colombages vert pastel et de damiers de pierres. Il possède 226 chambres, 45 suites, et 8 appartements familiaux décorés par l'architecte d’intérieur Jacques Garcia, inspiré du style Belle Époque. La plupart des chambres ont une vue sur la mer. Dix-neuf salons peuvent accueillir des conférences, réceptions, cocktails, ou soirées de gala. La suite « Un homme et une femme » est conservée en souvenir et hommage de la scène d'amour mythique du film de Claude Lelouch en 1966[3], avec Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant. L'établissement possède un restaurant gastronomique « La Belle époque », un piano-bar américain proposant une carte de 123 variétés de whiskys, un centre de fitness, un spa, et un club enfant « Le Studio by Petit VIP ».

Télévision et cinéma[modifier | modifier le code]

Plusieurs films tournés dans le département du Calvados, ont été tournés dans cet hôtel, dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Légende & Renaissance », sur www.groupebarriere.com
  2. Notice no IA14003225, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. a b et c Anne-Laure Le Gall, « À Deauville, la deuxième vie du Normandy », Paris Match, semaine du 19 au 25 mai 2016, pages 114-116.
  4. « François André Directeur du Casino de Deauville », sur www.ina.fr
  5. « Le Groupe Barrière : Zoom Sur Le Créateur Du Resort à La Française », sur www.forbes.fr
  6. Virginie Skrzyniarz, « Deauville, Trouville : les siamoises mondaines », L'Express, Groupe L'Express, no 3289,‎ , p. 74 (ISSN 0014-5270).
  7. « Le Normandy, la réouverture de l'hôtel mythique de Deauville », sur madame.lefigaro.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]