Les Planches (Deauville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Planches.

Les Planches de Deauville
Image illustrative de l’article Les Planches (Deauville)
Les Planches, et les 450 cabines de bain de l'établissement Art déco desBains Pompéiens, au bord de la plage de Deauville
Situation
Coordonnées 49° 21′ 39″ nord, 0° 04′ 00″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Ville Deauville
Morphologie
Type Promenade
Forme Plancher, terrasse en bois, boardwalk
Longueur 656 m
Largeur 7 m
Histoire
Création 1923
Protection  Inscrit MH (2019)

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Les Planches de Deauville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Les Planches de Deauville

Les Planches sont une célèbre promenade des plages de Deauville, dans le Calvados en Normandie[1]. Elles sont inscrites au titre des monuments historiques avec l'établissement de bain dont les « Bains pompéiens » depuis le 11 juin 2019[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La promenade longe la plage de Deauville sur toute sa longueur. Elle commence, à l'est, à Port Deauville, pour s'achever à l'ouest, à la limite avec Tourgéville.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cette longue terrasse en bois (boardwalk, en anglais) est constituée de planches en bois d'une surface de 656 m de long, sur 7 m de large [3], composées de soixante-quatre lattes posées côte à côte [3]. La promenade est prolongée d'une partie en dalles, en direction de Tourgéville.

Les planches sont fabriquées en bois d'azobé imputrescible (du Cameroun, du Gabon, ou de la Côte d'Ivoire [4], essence très dure et très lourde, dont la densité est comprise entre 0,90 et 1,10 à l'état sec et de 1,3 à l'état vert [4]).

Histoire[modifier | modifier le code]

Coupe d'une planche d'azobé

En 1921 (au début des Années folles des années 1920) la station balnéaire de Deauville (célèbre entre autres pour ses plages, et ses Hippodrome de Deauville-La Touques, Casino de Deauville, et Normandy Barrière à 200 km de Paris) souhaitant remplacer l’établissement de bains et ses cabines de bois vétustes, par un nouveau bâtiment. Le maire de la ville Eugène Colas lance alors un concours qui réunit quinze architectes. Il est remporté par l'architecte parisien Charles Adda qui édifie sur la plage de Deauville l'établissement Art déco des Bains Pompéiens, avec des boutiques, café-bar, bains de vapeur, piscine, et 250 cabines de bain groupées en îlots autour de jardins ou de bassins, que délimite un réseau de galeries à portiques. Cette architecture moderne achevée en 1922 associe le béton blanc et la polychromie des mosaïques aux couleurs de la mer. L'architecte crée en 1923 une promenade longue de 643 m pour permettre aux femmes de profiter du bord de mer sans risquer de salir leurs grandes robes dans le sable[5].

La promenade des Planches est un des lieux emblématiques de Deauville, au même titre que la Promenade des Anglais de Nice, ou Promenade de la Croisette de Cannes. Depuis la création de la station balnéaire, le Tout-Paris et de nombreuses stars internationales ont parcouru cette plage et sa promenade, dont Lauren Bacall, Elizabeth Taylor, Yul Brynner, Buster Keaton, Joséphine Baker, Mistinguett, Sacha Guitry, André Citroën, Coco Chanel, Françoise Sagan, Kirk Douglas, Nicole Kidman, Sylvester Stallone, Clint Eastwood, Tom Hanks, Harrison Ford, Steven Spielberg, John Travolta, Pierce Brosnan, Robert De Niro...[6] Le 25 mai 1987 la reine Élisabeth II du Royaume-Uni s'y est promenée en Rolls Royce, sans fouler le sol, par dérogation spéciale.

Deux bars, le bar de la Mer et le bar du Soleil, et un restaurant, le Ciro's, appartenant tous les trois au Groupe Barrière, constituent des haltes sur les Planches. Proche du centre ville, les Centre international de Deauville, Casino de Deauville, hôtel de prestige Normandy Barrière, et Hippodrome de Deauville-La Touques sont construits à proximité, dans un décor de maisons normandes.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Liste des noms d'acteurs et réalisateurs du Festival du cinéma américain de Deauville, peints sur les « lices » des 450 cabines de bain des Planches

En 1966, les Planches deviennent un lieu emblématique mondial, avec le succès international du film Un homme et une femme, de Claude Lelouch, avec la célèbre histoire d'amour sur cette plage, des acteurs Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée, et de leur Ford Mustang 184 du Rallye de Monte-Carlo, sur fond de chabadabada, et d’hôtel Normandy Barrière… (Palme d'or du festival de Cannes 1966, Oscar du meilleur film international, et Oscar du meilleur scénario original 1967...[7]).

En 1975, Deauville crée le Festival du cinéma américain de Deauville. À partir des années 1990, les noms des plus grands acteurs et réalisateurs ayant participé au festival, sont peints sur les « lices » des 450 cabines de bain, qui bordent la promenade de bois, en présence des stars américaines récompensées (d'après une idée de la maire Anne d'Ornano en 1987)[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Promenade Les Planches », sur www.indeauville.fr
  2. Arrêté préfectoral CRMH 19-002 du 11 juin 2019.
  3. a et b Roland Godefroy, « Les Planches de Deauville : un traitement de choc pour rester chics », Ouest-France, éd. Pays d'Auge, 3 janvier 1986.
  4. a et b Roland Godefroy, « Dur, dur, l'azoté », Ouest-France, éd. Pays d'Auge, 3 janvier 1986.
  5. Claude Mignot, Trouville, Deauville, Institut français d'architecture, , p. 40.
  6. « Festival de Deauville : "les planches", un lieu mythique couru par les stars », sur www.lci.fr
  7. « Les Planches, la promenade star de Deauville », sur jaimelafrance.tourisme.fr.
  8. « À Deauville, les cabines attendent leurs stars », sur Ouest-France, .
  9. « Il n'y a plus que deux cabines à nommer sur les planches de Deauville, on a demandé des idées aux festivaliers », sur HuffPost, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]