Leboulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Leboulin
Leboulin
La clocher-mur de chapelle de Leboulin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Auch-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne
Maire
Mandat
Alain Marty
2014-2020
Code postal 32810
Code commune 32207
Démographie
Gentilé Leboulinois
Population
municipale
352 hab. (2015 en augmentation de 13,92 % par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 15″ nord, 0° 39′ 46″ est
Altitude Min. 124 m
Max. 258 m
Superficie 8,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Leboulin

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Leboulin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Leboulin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Leboulin
Liens
Site web www.infomairie.net/32-leboulin

Leboulin (Lo Bolin en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Leboulin est une commune de la région historique et culturelle de Gascogne située dans l'aire urbaine d'Auch.

Limites administratives de la commune de Leboulin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Leboulin[1]
Montaut-les-Créneaux Nougaroulet
Auch Leboulin Marsan
Montégut Lahitte

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Inondations de 1977 en Gascogne.

Le territoire de la commune est traversé par l'Arçon et son affluent le Ruisseau de Larroussagnet.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par la route nationale 124 et par la ligne SNCF (Ligne de Toulouse-Saint-Agne à Auch), en gare d'Auch.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune se nomment les leboulinois[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1843, sur le site du château d'Emmarre, on a découvert des murs gallo-romains, une clé et, plus particulièrement, une lampe en bronze datée du Ier siècle av. J.-C.. Au lieu-dit « Le Sicard », dans les années 1960, on a découvert des mosaïques et des débris de poteries vieux de 2 000 ans. Ces découvertes ont permis de situer à Emmarre, et donc sur la route gallo-romaine d'Auch à Toulouse, l'implantation du domaine d'un certain Bullius, dont la commune tire son nom actuel[2].

En 1750, le seigneur de Leboulin est Jean-François Daspe, président du parlement de Toulouse. Il obtient du roi de France de faire de son fief une commune. En effet, à cette date, Leboulin n'est qu'un quartier d'Auch. Malgré une forte opposition locale, le 22 novembre 1767, Leboulin est devenue une commune à part entière[2].

Plusieurs carrières de pierre ont existé sur le territoire de la commune dont celle du Serrot qui a fourni les matériaux de la construction, en remplacement du tribunal précédemment situé sur l'actuelle place Salinis à Auch, du nouveau palais de justice sur les allées d'Étigny et de l'escalier monumental, inaugurés en 1863[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation de Leboulin dans l'arrondissement d'Auch et le département du Gers.

Leboulin fait partie de l'arrondissement d'Auch et du canton d'Auch-2.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Alain Marty[4] SE Agriculteur retraité
mars 2001 2008 Germain Laurent    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la Communauté d'agglomération Grand Auch Cœur de Gascogne.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 352 habitants[Note 1], en augmentation de 13,92 % par rapport à 2010 (Gers : +1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
233240219223224202218190220
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
201211203235224246219198189
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
204192175167165169165185184
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015
170120176238285290291334352
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle de Leboulin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christine Rossi, « Leboulin », dans Georges Courtès (dir.), Communes du département du Gers, vol. I : Arrondissement d'Auch, Auch, Société Archéologique et Historique du Gers, , 460 p. (ISBN 2-9505900-7-1, notice BnF no FRBNF39151085), p. 38-39

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. a, b, c, d, e et f Christine Rossi, « Leboulin », dans Georges Courtès (dir.), Communes du département du Gers, vol. I : Arrondissement d'Auch, Auch, Société Archéologique et Historique du Gers, , 460 p. (ISBN 2-9505900-7-1, notice BnF no FRBNF39151085), p. 38-39
  3. Maurice Bordes et Louis Astuguevieille, « Les progrès de l'urbanisme à Auch sous le second Empire », Bulletin de la Société archéologique du Gers, Société archéologique du Gers, no 7,‎ (notice BnF no FRBNF34426497, lire en ligne) disponible sur Gallica
  4. Site de la préfecture - Fiche de Leboulin
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.