LeGarrette Blount

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blount.
LeGarrette Blount
Description de l'image LeGarrette Blount.JPG.
Nom complet LeGarrette Blount
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
à Perry (Floride)
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 113 kg (249 lb)
Numéro 27, 29
Position Running back
Carrière universitaire ou amateur
2008-2009 Ducks de l'Oregon

Carrière professionnelle
2010
2010-2012
2013
2014
2014-2016
2017
2018
Titans du Tennessee
Buccaneers de Tampa Bay
Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Steelers de Pittsburgh
Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Eagles de Philadelphie
Lions de Détroit
Super Bowl XLIX, LI et LII
Carrière pro. Depuis 2010

(en) Statistiques sur NFL.com

LeGarrette Montez Blount, né le à Madison, est un joueur américain de football américain évoluant au poste de running back. Il est double vainqueur du Super Bowl avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre lors des Super Bowl XLIX et LI.

Après un parcours universitaire compliqué, LeGarrette Blount se met en avant avec les Ducks de l'Oregon. Non sélectionné lors de la draft 2010 de la NFL, Blount entre en National Football League (NFL) avec les Titans du Tennessee pour lesquels il ne joue pas de rencontre. Le joueur débute sur les terrains de NFL avec les Buccaneers de Tampa Bay lors de la saison 2010.

Échangé aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Blount s'y révèle. Sa saison 2013 lui offre la possibilité de signer avec les Steelers de Pittsburgh. Après deux mois, il est relâché en cours de saison après avoir subi des échecs. Il revient avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et court efficacement pendant trois saisons, contribuant aux succès des Pats aux Super Bowls. Blount termine la saison 2016 comme meilleur marqueur de touchdowns à la course de la ligue. Recruté la saison suivante par les Eagles de Philadelphie, il réalise le doublé en remportant le Super Bowl LII contre ses anciens coéquipiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

LeGarrette Montez Blount est né le à Madison en Floride de l'union de Gary et Barbara Blount. Il est le petit-neveu de Sun Ra, musicien de jazz. LeGarette grandit à Perry où il étudie au lycée Taylor County et devient une vedette au football américain et en athlétisme. Il réalise des performances comme 11,34 s au 100 mètres, 6,75 m au saut en longueur ou encore 16,22 m au lancer du poids.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

East Mississippi Community College (2006-2007)[modifier | modifier le code]

LeGarrette Blount ne fait pas partie des meilleurs prospects lycéens de l'année et n'est pas recruté par un programme de football américain universitaire. Il souhaite malgré tout tenter sa chance à l'université d'Auburn sans course d'étude sportive mais échoue au niveau académique et doit rejoindre le junior college et East Mississippi Community College (en) à Scooba dans le Mississippi. Avec le programme d'EMCC, Blount découvre la salle de musculation et développe une puissance particulière qui lui permet d'être rapidement efficace à la course[1]. Lors de sa première saison avec l'équipe, il court en moyenne 156 yards par rencontre[1]. Sa performance de 273 yards contre Northeast Mississippi avec trois touchdowns est un exemple de sa domination lors de sa saison débutant[2]. Sous-utilisé la première saison[3], il court encore plus lors de la deuxième année, terminant sa carrière avec EMCC avec un total de 2 292 yards en 367 portés de balle ainsi que 18 touchdowns[2].

Après sa seconde saison avec EMCC, Blount devient un running back demandé par certains des principaux programmes universitaire de football américain. Il reçoit des offres des Ducks de l'Oregon, des Seminoles de Florida State et des Tigers de Memphis[4]. Le , après avoir visité les trois campus, Blount signe avec les Ducks de l'Oregon[4],[5].

Ducks de l'Oregon (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Portrait de LeGarrette Blount avec un bandana blanc et des stickers noirs avec le logo jaune d'Oregon sous ses yeux.
LeGarrette Blount sous les couleurs des Ducks de l'Oregon en septembre 2009.

Blount finit sa première saison avec les Ducks de l'Oregon avec 1 002 yards, devient le 13e joueur de l'histoire de l'université à passer cette barre de 1 000 yards et le deuxième tandem de running backs avec Jeremiah Johnson à passer cette barre la même saison[2]. Il inscrit 17 touchdowns lors de cette saison, battant le record de l'école.

Lors de la première rencontre de la saison 2009 des Ducks, Blount termine la rencontre avec une perte totale de 5 yards sur 8 portés, une mauvaise performance[6]. De plus, l'équipe perd sur le score de 19 à 8 contre les Broncos de Boise State, une rencontre à fort enjeu diffusée sur la chaîne nationale ESPN. Revanchard de la défaite de la saison précédente contre Boise State lors de laquelle les Ducks ont perdu leur quarterback, Blount a annoncé aux médias qu'ils leur devaient une « branlée »[7]. Peu après la fin de la rencontre, alors que les deux équipes se congratulent, le joueur de Boise State Byron Hout crie au visage de Blount : « Comment s'était pour une branlée ? »[8]. Blount frappe violemment Hout à la mâchoire ce qui le fait tomber au sol[6].

Ses coéquipiers viennent alors le séparer et Blount frappe son coéquipier Garrett Embry au casque[9]. Alors que Boise State diffuse à plusieurs reprises l'image du coup de poing sur les écrans géants du stade, les supporteurs réagissent[6]. Selon Blount, un supporteur le frappe et un autre brandit une chaise[6]. Deux policiers et une entraîneur d'Oregon escorte Blount jusque dans les vestiaires[6],[10].

Dans la nuit après le match, Blount s'excuse : « Je veux m'excuser à tous ceux qui ont regardé cela - sur ESPN, une chaîne nationale - je veux m'excuser auprès de tous nos supporteurs, des supporteurs de Boise. C'est quelque chose que je n'aurais pas du faire. J'ai perdu la tête, je n'aurai pas dû aller si loin »[10],[11].

Au lendemain de la rencontre, l'entraîneur d'Oregon, Chip Kelly, suspend Blount pour le reste de la saison 2009[12]. Il est cependant autorisé à s'entraîner avec l'équipe et à rester sur le campus jusqu'à la fin de l'année[13]. Le 1er octobre, une lettre d'excuse de LeGarrette Blount est publiée dans le journal de l'université d'Oregon, le Daily Emerald. Le lendemain, l'entraîneur Chip Kelly annonce qu'il considère le retour de Blount s'il suit certaines directives[14]. L'équipe fait appel auprès de la conférence Pac-10 pour demander le retour du running back et obtient gain de cause[15].

Remplacé par LaMichael James, Blount ne retrouve pas les terrains malgré qu'il puisse jouer de nouveau. Il participe au derby contre les Beavers d'Oregon State et marque un touchdown pour son retour. LeGarrette contribue également à la défaite 26 à 17 contre les Buckeyes d'Ohio State lors du Rose Bowl 2010 avec 36 yards en 5 portés de balle et un dernier touchdown au niveau universitaire[16]. Il perd le ballon dans un moment important de la rencontre mais sort tout de même sous l'ovation du public[16].

Après l'incident majeur de Boise State, Blount tente d'améliorer son image événement après événement pour avoir une chance d'être sélectionné lors de la draft 2010 de la NFL[17].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Débuts difficiles (2010)[modifier | modifier le code]

Invité au NFL Scouting Combine, LeGarrette Blount y réalise des performances correctes. Il est attendu qu'il soit sélectionné dans les derniers tours de la draft 2013 de la NFL[18]. Cependant, sa suspension avec les Ducks de l'Oregon et son manque d'entraînement hors-saison limitent ses chances de sélection[19].

Mesures pré-draft de LeGarrette Blount (NFL Scouting Combine)
Poids Sprint de 40 yards 20-yard shuttle Three-cone drill Détente verticale Détente horizontale Développé couché Test Wonderlic
109 kg 4,59 s 4,49 s 6,85 s 89 cm 305 cm 18 répétitions 16

Aucune des franchises ne prend le risque de le sélectionner le soir de la draft et Blount se retrouve libre de s'engager avec l'équipe de son choix. Après avoir annoncé oralement son accord aux 49ers de San Francisco, le joueur signe finalement un contrat les Titans du Tennessee[20],[21].

Le débutant fait de nouveau parler de lui hors du terrain lors du camp d'entraînement des Titans. De retour après avoir manqué plusieurs entraînements pour raisons personnelles, il frappe au casque son coéquipier Eric Bakhtiari après avoir perdu son casque sur deux actions consécutives[22]. Il s'excuse auprès de son entraîneur Jeff Fisher qui ne lui en tient pas rigueur[22]. Le running back passe les dernières échéances et fait partie de l'effectif final de 53 joueurs des Titans pour la saison 2010. Quelques semaines plus tard cependant, Blount est relâché par les Titans pour faire de la place aux joueurs d'équipes spéciales Tim Shaw et Patrick Bailey[23].

Premières saisons complètes avec les Buccaneers (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Le , au lendemain de son éviction des Titans du Tennessee, les Buccaneers de Tampa Bay réclament le joueur et obtiennent ses droits[24],[25]. Pour sa première rencontre disputée en National Football League, contre les Steelers de Pittsburgh en troisième semaine de la saison 2010, LeGarrette Blount gagne 27 yards en six courses et inscrit un touchdown lors d'une défaite 38 à 13 à domicile[26]. Le , il inscrit deux nouveaux touchdowns dans une victoire 38 à 35 contre les Cardinals de l'Arizona[27]. Lors de cette rencontre, il cumule 120 yards sur 22 portés de balle, dont une course de 48 yards marquée par une toupie pour éviter un premier défenseur et un saut pour passer au dessus d'un second, Kerry Rhodes[27]. LeGarrette Blount devient le deuxième running back non sélectionné à la draft à accumuler plus de 1 000 yards à la course pour sa première saison dans la ligue[Note 1].

Après un débat de saison réussi et quelques coups d'éclats, la deuxième saison de Blount dans la ligue est plus compliquée. Le , contre les Packers de Green Bay, il inscrit un touchdown de 54 yards après avoir cassé au moins quatre plaquages en puissance[28],[29]. Les Buccaneers enchaînent les défaites et terminent sur un bilan de 4 victoires pour 12 défaites.

Premier essai avec les Patriots (2013)[modifier | modifier le code]

Un joueur court derrière plusieurs joueurs en maillots bleus bloquant leurs adversaires en maillots blancs sur un terrain de football américain.
LeGarrette Blount reçoit la balle des mains de Tom Brady pour courir à travers la défense des Dolphins de Miami.

Le , LeGarrette Blount est recruté via un échange par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre contre le running back Jeffery Demps et un choix de septième tour de la draft 2013 de la NFL[30],[31]. Blount accepte de restructurer son contrat pour se relancer une saison avec les Patriots[32].

Lors du dernier match de la saison régulière, Blount court pour un total de 189 yards et retourne deux coups de pied pour 145 yards, soit un total de 334 yards, pour battre le record des Patriots vieux de 51 ans du nombre total de yards glanés sur une seule rencontre[33].

Pour sa première rencontre éliminatoire en carrière, LeGarrette Blount brille et inscrit quatre touchdowns contre les Colts d'Indianapolis lors d'un succès 43 à 22 à domicile[34]. Il bat le record de la franchise du nombre de touchdowns inscrits à la course sur un seul match à élimination[35]. Après trois touchdowns sur des courtes courses puissantes, Blount termine sa performance de haut niveau par l'une de ses plus belles grande course en carrière avec 73 yards de gains à travers la défense des Colts pour marquer une dernière fois[35].

Échec avec les Steelers (2014)[modifier | modifier le code]

LeGarrette Blount signe un contrat de 2 ans avec les Steelers de Pittsburgh incluant un bonus à la signature de 950 000 dollars[36]. Le 20 août, une heure avant le décollage de l'avion des Steelers pour jouer à Philadelphie, Blount est arrêté avec la jeune vedette Le'Veon Bell en possession de marijuana[36]. Blount est sanctionné de 50 heures de travaux pour la communauté[36]. Après un début de saison réussi et deux touchdowns marqués en trois rencontres, Blount subit l'émergence du jeune Le'Veon Bell. Frustré, il quitte le terrain avant la fin de la rencontre contre les Titans du Tennessee après ne pas avoir vu le ballon de la rencontre[36]. Après la rencontre, le quarterback Ben Roethlisberger met en avant l'égoïsme de son coéquipier et demande, avec plusieurs coéquipiers, que Blount ne fasse plus partie de l'équipe[36]. Les joueurs sont écoutés et le running back est relâché dès le lendemain[36].

Retour avec les Patriots et dynastie (2014-2016)[modifier | modifier le code]

Agent libre, Blount s'engage avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, retrouvant l'équipe entraînée par Bill Belichick[37],[38]. Trois jours plus tard, il inscrit deux touchdowns lors d'une victoire 34 à 9 contre les Lions de Détroit[39]. Un mois plus tard, il inscrit son troisième et dernier touchdown de la saison contre les Dolphins de Miami. Il termine la saison régulière avec 60 course et 281 yards pour les Patriots en cinq rencontres.

Lors de la rencontre à élimination contre les Colts d'Indianapolis, LeGarrette Blount marque trois touchdowns[40] mais sa performance est éclipsée par le Deflategate. Une saison après en avoir marqué quatre contre les Colts, ces trois nouveaux touchdowns placent alors Blount comme le meilleur marqueur de touchdowns à la course en matchs éliminatoires de l'histoire des Patriots[41].

Lors du Super Bowl XLIX, le premier auquel Blount participe, le joueur court à 14 reprises pour un total de 40 yards[42]. Il célèbre cette victoire avec son fils dans les vestiaires, fêtant avec la famille Kraft sa fin de saison réussie[43].

Non prêt au début de la saison 2015, il manque l'examen de condition physique des Patriots et doit rater les deux premiers entraînements[44]. Suspendu une rencontre pour sa virée avec Le'Veon Bell au cours de la saison précédente[45],[46], Blount commence l'année doucement avec seulement deux portés, alors que Dion Lewis voit la plupart des jeux de course. La semaine suivante, le , Blount marque trois touchdowns pour la première fois de sa carrière contre les Jaguars de Jacksonville[47].

Le 18 octobre, il marque deux touchdowns, un à la course et un à la passe, contre les Colts d'Indianapolis. Trois semaines plus tard, contre les Redskins de Washington, Blount court pour 129 yards en 29 tentatives et inscrit un touchdown. Le , Blount est placé sur la liste des joueurs blessés par les Patriots et est déclaré forfait pour le reste de la saison après s'être blessé à la hanche gauche lors de la rencontre contre les Texans de Houston[48],[49].

Le , Blount signe un nouveau contrat d'une saison avec les Patriots[50]. Contrairement à la saison précédente, le running back réussit le premier mois de compétition lors de la saison 2016. Il est nommé joueur offensif de la conférence AFC pour le mois de septembre[51], grâce à des performances de 123 yards contre les Dolphins de Miami et de 105 yards contre les Texans de Houston.

De retour à Pittsburgh, contre les Steelers de Pittsburgh, LeGarrette Blount inscrit deux touchdowns supplémentaires pour porter son total de touchdowns à huit unités[52]. La semaine suivante, il en ajoute un neuvième contre les Bills de Buffalo. Le , LeGarrette Blount inscrit trois nouveaux touchdowns contre les Seahawks de Seattle mais manque une tentative à proximité de la ligne pour égaliser en fin de rencontre[53].

Troisième bague de champion avec les Eagles de Philadelphie (2017)[modifier | modifier le code]

Des joueurs de football américain en pleine action.
Les courses puissantes de Blount (n°29) font du dégât dans les défenses adverses comme contre les Redskins de Washington en octobre 2017.

Après d'importantes rumeurs l'envoyant aux Giants de New York[54], LeGarrett Blount paragraphe un contrat d'une saison avec les Eagles de Philadelphie le 17 mai 2017[55],[56]. Le contrat a un salaire de base d'1,25 millions de dollars et 1,55 millions de bonus potentiels, soit une valeur totale de 2,8 millions de dollars[57]. Les Patriots ont influencé les négociations en offrant un contrat protégé à Blount, obligeant les équipes souhaitant recruter le joueur à donner un choix de draft aux Patriots[58]. Il remporte le Super Bowl LII avec les Eagles en dominant 41 à 33 les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Nouveau départ aux Lions (2018)[modifier | modifier le code]

Même s'il reste le premier coureur des Eagles de Philadelphie, l'arrivée de Jay Ajayi en cours de saison a limité ses portés de ballons[59]. Mécontent de leur jeu de course, les Lions de Détroit proposent un intéressant contrat à Blount qui peut lui permettre de toucher jusqu'à 4,5 millions de dollars sur une saison[59]. Il y retrouve l'ancien coordinateur offensif des Patriots, Matt Patricia, qui fait ses débuts en tant qu'entraîneur principal[60].

Statistiques[modifier | modifier le code]

LeGarrette Blount a joué majoritairement pour les Buccaneers de Tampa Bay et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre pendant sa carrière au poste de running back. Les statistiques dans les tableaux suivants mesurent ses différentes performances à ce poste[61].

Lors de la saison 2013, Blount est utilisé en équipes spéciales par les Patriots en retour de coup de pied, terminant avec 494 yards en 17 retours. Il effectue également 5 retours de coup de pied avec les Steelers de Pittsburgh la saison suivante.

Légende
Super Bowl
Champion AFC
Gras - Leader de la ligue
Statistiques de LeGarrette Blount en saison régulière
Année Équipe  MJ  MT Courses Passes réceptionnées Fumbles
Tentées Yards Moyenne  TD  REC  %REC Yards  Y/REC  TD
2010 TB 13 7 201 1 007 5,0 6 5 71,4 14 2,8 0 4
2011 TB 14 14 184 781 4,2 5 15 60,0 148 9,9 0 5
2012 TB 13 0 41 151 3,7 2 1 50,0 2 2,0 0 0
2013 NE 16 7 153 772 5,0 7 2 40,0 38 19,0 0 3
2014 PIT 11 0 65 266 4,1 2 6 100,0 36 6,0 0 1
NE 5 1 60 281 4,7 3 4 75,0 18 4,5 0 0
2015 NE 12 6 165 703 4,3 6 6 85,7 43 7,2 1 1
2016 NE 16 8 299 1 162 3,9 18 7 87,5 16 5,4 0 2
Total 100 43 1 168 5 122 4,4 49 46 - 337 7,3 1 16


Statistiques de LeGarrette Blount en matchs éliminatoires
Année Équipe  MJ  MT Courses Passes réceptionnées Fumbles
Tentées Yards Moyenne  TD  REC  %REC Yards  Y/REC  TD
2010 TB
2011 TB
2012 TB
2013 NE 2 1 29 172 5,9 4 - - - - - 0
2014 PIT
NE 3 0 47 189 4,0 3 - - - - - 0
2015 NE
2016 NE 3 1 35 109 3,1 1 1 - 8 8,0 0 1
Total 8 2 111 470 4,2 8 1 - 8 8,0 0 1

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

LeGarrette Blount est triple vainqueur du Super Bowl. Après deux succès avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au Super Bowl XLIX contre les Seahawks de Seattle et le Super Bowl LI contre les Falcons d'Atlanta, il enchaîne un troisième titre avec les Eagles de Philadelphie en battant ses anciens partenaires lors du Super Bowl LII.

Blount termine meilleur marqueur de la ligue à la course sur la saison 2016 avec 18 touchdowns au sol et bat le record de l'histoire de la franchise des Patriots. Blount détient également le record de la franchise pour le nombre de yards totaux de gain sur une seule rencontre avec 334 yards.

Profil de jeu et personnalité[modifier | modifier le code]

« Vous ne voyez pas beaucoup de gars comme lui. Je pense que certains des crochets qu'il a fait [lors du championnat AFC de 2014], la façon avec laquelle il peut s'arrêter, démarrer, accélérer, changer de direction, pour un joueur de 110 kilos, il a une bonne vision et capacités athlétiques. Quelque fois, il ressemble à un petit coureur, mais il n'en est pas un. »

— Bill Belichick[62],[Note 2]

Musculeux, LeGarrette Blount a la capacité de battre en puissance les défenseurs adverses, ainsi que la vitesse et l'agilité de battre les joueurs de ligne[62]. Le plus long est la rencontre, le plus dur cela devient pour les défenseurs adverses de le tacler[62]. Aussi fort qu'un fullback, Blount est un coureur qui gagne des yards après contact et peut rebondir après contact sur les défenseurs[63]. Il est même capable, de par sa puissance, d'emporter avec lui plusieurs défenseurs dans son avancée[64].

Aspects financiers[modifier | modifier le code]

Jusqu'ici, LeGarrette Blount n'a pas eu de contrats financiers importants pour un running back. Au début de sa carrière en National Football League, il est puni pour son comportement à l'université. Après son contrat de début de carrière, il signe un contrat lucratif avec les Steelers de Pittsburgh mais n'en profite pas car il est relâché en cours de la première saison. Il est récupéré à bas coût par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre qui dépensent peu pour ce poste[65]. Capitalisant sur ses bonnes saisons avec les Patriots et son titre de 2016, il signe un contrat avec les Eagles de Philadelphie en 2017 puis un nouveau avec les Lions de Détroit en 2018[59].

Le tableau ci-dessous récapitule les revenus en carrière de LeGarrette Blount[66].

Revenus en carrière de LeGarrette Blount
Année Équipe Salaire fixe Bonus Total
Bonus à la signature Bonus effectif Bonus de restructuration Autres bonus
2010 TB 320 000 $ - - - - 320 000 $
2011 TB 450 000 $ - - - - 450 000 $
2012 TB 540 000 $ - - - - 540 000 $
2013 NE 630 000 $ - - - 50 000 $ 680 000 $
2014 PIT 900 000 $ 950 000 $ - - - 1 850 000 $
NE 257 647 $ - - - - 257 647 $
2015 NE 705 882 $ - 193 750 $ - 50 000 $ 949 632 $
2016 NE 760 000 $ 100 000 $ 100 000 $ - 540 609 $ 1 500 609 $
2017 PHI 900 000 $ 200 000 $ 100 000 $ - 50 000 $ 1 250 000 $
2018 DET 1 000 000 $ 1 000 000 $ - - - 2 000 000 $
Total 6 463 529 $ 2 250 000 $ 393 750 $ - 690 609 $ 9 797 888 $

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dominic Rhodes est le premier joueur non sélectionné à avoir gagné plus de 1 000 yards à la course en 2001
  2. Citation originale : You don't see a lot of guys like him. You just don't. I thought a couple of cuts he made [in the AFC Championship Game], the way he can stop, start, accelerate, change directions -- for a 250-pound guy, he's got great vision and athleticism. At times, he looks like a small back, but he's not.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Louis Bien, « The making of LeGarrette Blount : How LeGarrette Blount found success despite himself », SB Nation, (consulté le 20 mars 2017)
  2. a, b et c (en) « LeGarrette Blount », Ducks d'Oregon, (consulté le 21 mars 2017)
  3. Benoît Jamet, « LeGarrette Blount, le champion de la rédemption », sur touchdownactu.com, (consulté le 22 mars 2017)
  4. a et b (en) « LaGarrette Blount », Rivals, (consulté le 21 mars 2017)
  5. (en) Sean Stevens, « Blount is a Duck », Duck Sports Authority, (consulté le 21 mars 2017)
  6. a, b, c, d et e (en) Ivan Maisel, « Punch lands Ducks' Blount in hot water », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  7. (en) Kevin Trahan, « Punch was out of line, but LaGarrette Blount spoke for college football », Bleacher Report, (consulté le 21 mars 2017)
  8. (en) Associated Press, « Byron Hout: Punch 'always a dark point' », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  9. (en) Pete Thamel, « After Punch, the Cleanup Begins », The Quag - The New York Times, (consulté le 21 mars 2017)
  10. a et b (en) John Hunt, « UO statement: LeGarrette Blount's actions under further review », The Oregonian, (consulté le 21 mars 2017)
  11. (en) Erick Smith, « Oregon suspends Blount for season after punching incident at Boise State », USA Today, (consulté le 21 mars 2017)
  12. (en) « Punch at Boise ends Blount's season », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  13. (en) Katie Thomas et Pete Thamel, « After Punch, Blount Suspended for Season », The New York Times, (consulté le 21 mars 2017)
  14. (en) « Blount banned through at least Nov. 7 », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  15. (en) Ken Goe, « LeGarrette Blount reinstated, will be available to play for Ducks vs. Arizona State », The Oregonian, (consulté le 21 mars 2017)
  16. a et b (en) Associated Press, « Ohio State ends BCS struggles, captures first Rose Bowl win since '97 », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  17. (en) Aaron Fentress, « 2010 NFL Draft Combine: Former Oregon running back LeGarrette Blount reshaping image one event at a time », The Oregonian, (consulté le 21 mars 2017)
  18. (en) « LeGarrette Blount, DS #13 RB, Oregon », sur nfldraftscout.com, (consulté le 20 mars 2017)
  19. (en) « Scouting Combine - LeGarrette Blount », sur nfl.com, (consulté le 20 mars 2017)
  20. (en) Teresa M. Walker, « Blount Takes First Step Toward NFL Job With Titans », Titans du Tennessee, (consulté le 20 mars 2017)
  21. (en) Ed Kapp, « Legarette Blount among Five NFL Undrafted Players Looking to Score Big in 2010 », Bleacher Report, (consulté le 20 mars 2017)
  22. a et b (en) Associated Press, « Rookie ends practice with helmet punch », sur ESPN.com, (consulté le 20 mars 2017)
  23. (en) « Titans Claim Two Off Waivers and Start Building Practice Squad », Titans du Tennessee, (consulté le 20 mars 2017)
  24. (en) Rick Stroud, « Tampa Bay Buccaneers sign RB LeGarrette Blount, release two », Tampa Bay Times, (consulté le 20 mars 2017)
  25. (en) Associated Press, « Bucs claim RB Blount off waivers », sur ESPN.com, (consulté le 20 mars 2017)
  26. (en) Associated Press, « Steelers stay unbeaten by handing Bucs their first loss », sur ESPN.com, (consulté le 20 mars 2017)
  27. a et b (en) Associated Press, « Aqib Talib's two interceptions help Buccaneers outlast Cardinals », sur ESPN.com, (consulté le 20 mars 2017)
  28. (en) Associated Press, « Packers deny Bucs' rally thanks to Aaron Rodgers, Jordy Nelson », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  29. [vidéo] (en) « Week 11 Can't-Miss Play: Count Blount's broken tackles », sur nfl.com, (consulté le 21 mars 2017)
  30. (en) Mike Reiss, « LeGarrette Blount dealt to Pats », sur ESPN.com, (consulté le 20 mars 2017)
  31. (en) « Bucs Trade RB LeGarrette Blount to Patriots », Buccaneers de Tampa Bay, (consulté le 20 mars 2017)
  32. (en) Brian McIntyre, « Patriots running back LeGarrette Blount takes $1 million pay cut », Yahoo, (consulté le 21 mars 2017)
  33. (en) Mark Daniels, « LeGarrette Blount sets Patriots single-game all-purpose record », Boston Herald, (consulté le 21 mars 2017)
  34. (en) Associated Press, « LeGarrette Blount runs for 4 TDs as Patriots clobber Colts », sur ESPN.com, (consulté le 21 mars 2017)
  35. a et b [vidéo] (en) « Divisional Round : Colts vs. Patriots highlights », sur nfl.com, (consulté le 21 mars 2017)
  36. a, b, c, d, e et f (en) Bill Plaschke, « For New England Patriots' LeGarrette Blount, walking off works out », Los Angeles Times, (consulté le 20 mars 2017)
  37. (en) « Patriots sign RB LeGarrette Blount », Patriots de la Nouvelle-Angleterre, (consulté le 21 mars 2017)
  38. (en) Mike Reiss, « LeGarrette Blount returning to Pats », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2017)
  39. (en) Associated Press, « Tom Brady tears up Lions as Patriots win handily », sur nfl.com, (consulté le 21 mars 2017)
  40. (en) Gary Mihoces, « Patriots' LeGarrette Blount runs all over the Colts again », USA Today, (consulté le 22 mars 2017)
  41. (en) Paul Perillo, « Matchup Winners: Blount carries the load », sur patriots.com, (consulté le 22 mars 2017)
  42. (en) Matt Wilhalme et Sam Farmer, « New England Patriots beat Seattle Seahawks, 28-24, in Super Bowl XLIX », Los Angeles Times, (consulté le 22 mars 2017)
  43. (en) Alex Speier, « A glimpse into the Patriots’ Super Bowl celebration », Boston Globe, (consulté le 22 mars 2017)
  44. (en) Michael Whitmer, « LeGarrette Blount makes training camp debut in first full-pads practice », Boston Globe, (consulté le 22 mars 2017)
  45. (en) Marc Sessler, « Blount suspended one game for substance abuse », sur nfl.com, (consulté le 22 mars 2017)
  46. (en) Mike Reiss, « LeGarrette Blount suspended one game for substance abuse violation », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2017)
  47. (en) Tim Healey, « Behind LeGarrette Blount (3 TDs), Patriots ran away with it », Boston Globe, (consulté le 22 mars 2017)
  48. (en) Gregg Rosenthal, « LeGarrette Blount out for season because of hip injury », sur nfl.com, (consulté le 22 mars 2017)
  49. (en) « Reports: Patriots' LeGarrette Blount out for season with hip injury », USA Today, (consulté le 22 mars 2017)
  50. (en) Dan Hanzus, « LeGarrette Blount signs one-year deal with Patriots », sur nfl.com, (consulté le 23 mars 2017)
  51. (en) « Patriots RB LeGarrette Blount named AFC Offensive Player of the Month », Patriots de la Nouvelle-Angleterre, (consulté le 23 mars 2017)
  52. (en) Associated Press, « Blount, Patriots pull away from Steelers 27-16 », sur ESPN.com, (consulté le 23 mars 2017)
  53. (en) Associated Press, « Goal line defense works out for Seahawks this time », sur ESPN.com, (consulté le 23 mars 2017)
  54. (en) Kevin Patra, « LeGarrette Blount, Giants share a mutual interest », sur nfl.com, (consulté le 23 mai 2017)
  55. (en) Associated Press, « LeGarrette Blount Agrees to One-Year Deal With Eagles », The New York Times, (consulté le 23 mai 2017)
  56. (en) Kevin Patra, « LeGarrette Blount signs 1-year deal with Eagles », sur nfl.com, (consulté le 23 mai 2017)
  57. (en) Mike Reiss, « RB LeGarrette Blount joins Eagles on 1-year deal », sur ESPN.com, (consulté le 23 mai 2017)
  58. (en) Mike Florio, « Patriots made May 9 tender offer to LeGarrette Blount », NBC Sports, (consulté le 23 mai 2017)
  59. a, b et c (en) Michael Rothstein, « Source: RB LeGarrette Blount signs one-year, $2M deal with Lions », sur ESPN.com, (consulté le 6 septembre 2018).
  60. (en) Dave Birkett, « New Detroit Lions RB LeGarrette Blount, 31, 'has a lot of years' left », Detroit Free Press, (consulté le 6 septembre 2018).
  61. (en) « LeGarrette Blount », sur https://www.pro-football-reference.com (consulté le 23 mars 2017)
  62. a, b et c (en) Jeffri Chadiha, « LeGarrette Blount finds NFL refuge », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2017)
  63. (en) Michael Whitmer, « LeGarrette Blount is a physical menace », Boston Globe, (consulté le 22 mars 2017)
  64. (en) Mike Reiss, « LeGarrette Blount's carry-the-pile run sparks Mark Bavaro memories », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2017)
  65. (en) John Parolin, « Blount's production comes at a low cost », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2017).
  66. (en) « Estimated Career Earnings », sur www.spotrac.com (consulté le 22 mars 2017).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • (en) NFL America's Game: 2016 Patriots (Super Bowl LI), avec LeGarrette Blount, Julian Edelman et Dont'a Hightower, 2017, NFL Network, 43 minutes.
  • (en) Super Bowl LI champions: New England Patriots, 7 mars 2017, NFL Productions, 98 minutes, (ASIN B01MRXTAIC).

Liens externes[modifier | modifier le code]