Super Bowl XLIX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Super Bowl XLIX
Description de l'image SuperBowl 49 Logo.png.
Score de la rencontre
1 2 3 4 Total
Seahawks 0 14 10 0 24
Patriots 0 14 0 14 28
Informations générales
Date 1er février 2015
Stade University of Phoenix Stadium
Ville Glendale, Arizona
MVP QB Tom Brady (Patriots)
Spectacle de la mi-temps Katy Perry
Lenny Kravitz
Missy Elliott
Affluence 70 288[1] personnes

Le Super Bowl XLIX est l'ultime partie de la Saison NFL 2014 de football américain (NFL) entre les Patriots et les Seahawks, respectivement champions de l'American Football Conference (AFC) et de la National Football Conference (NFC). C'est également la seconde fois au cours de la dernière décennie qu'une franchise remettra son titre en jeu, les Patriots ayant gagné les Super Bowl XXXVIII et Super Bowl XXXIX en 2004 et 2005.

Le match a lieu le (début à 23h30 GMT) au University of Phoenix Stadium de Glendale (Arizona) où sont domiciliés les Cardinals de l'Arizona. Il se termine par une victoire des Patriots par 28 à 24.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl XLIX marque la deuxième apparition consécutive des Seahawks, après avoir battu les Broncos de Denver 43-8 lors du Super Bowl XLVIII en 2014. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont eux de retour pour leur huitième participation en finale. Avec le Super Bowl XLIX, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont, avec les Cowboys de Dallas et les Steelers de Pittsburgh, les trois équipes qui détiennent le record du plus grand nombre d'apparitions au Super Bowl, chacune des franchises ayant participé à huit Super Bowl distincts.

L'hymne national américain donnant le coup d'envoi du match a été interprété par la chanteuse Idina Menzel.

Le spectacle de la mi-temps a été assuré par la chanteuse Katy Perry[2] accompagnée du chanteur Lenny Kravitz et de la rappeuse Missy Elliott.

Équipes[modifier | modifier le code]

Article principal : Saison NFL 2014.

Les deux équipes, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Seahawks de Seattle, ont respectivement remporté les finales de l'American Football Conference (AFC) et de la National Football Conference (NFC). Les Seahawks sont présents une deuxième fois d'affilée en finale du Super Bowl après leur victoire au Super Bowl XLVIII.

Le joueur Tom Brady, des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, a remporté son quatrième Super Bowl et a été élu meilleur joueur de la finale.

Patriots de la Nouvelle-Angleterre[3][modifier | modifier le code]

Après une saison régulière (mal démarrée mais extrêmement bien négociée) se terminant par un bilan de 14 victoires et 2 défaites, les Patriots terminent 1er de la conférence AFC et bénéficient de l'avantage du terrain pour les playoffs.

Ils accueillent les Ravens à Foxborough pour le Divisional Round. Le match a été énorme, disputé et riche en émotions des deux côtés. Joe Flacco et Justin Forsett ont mené l’attaque des Ravens et ont mis les Patriots en danger en allant jusqu’à mener 28 à 14 dans le 3e quart-temps. Un seul Field-Goal face à 3 TDs en fin de match (dont un de Danny Amendola sur une passe de Julian Edelman qui nous a rappelé qu’il a été QB dans sa jeunesse) et c’est finalement Brady qui a remporté le duel des QBs pour emmener sa franchise vers la finale de conférence.

La finale de conférence n’a été, elle, qu’une formalité avec des Patriots qui ont repris une recette qui a fonctionné lors des deux précédentes rencontres : on marche sur l’adversaire et on ne lui laisse aucune chance. Le jeu de course qui avait été absent au tour précédent s’est révélé lors de ce match tout simplement inarrêtable. LeGarette Blount revenu de Pittsburgh en fin de saison a réussi 30 courses, 148 yards et 3 TDs (cependant moins bien que ses 24 courses, 166 yards et 4 TDs de la saison passée) pour porter son équipe vers le Super Bowl. Brady a parachevé la démonstration avec 3 TDs de plus à la passe pour clore le débat.

La fanchise participera à son 8e Super Bowl :

Patriots de la Nouvelle Angleterre

Seahawks de Seattle[4][modifier | modifier le code]

Article principal : Seahawks de Seattle.

Les Seahawks terminent la saison régulière avec un bilan de 14 victoires pour 2 défaites et remportent la conférence NFC. Ils obtiennent donc l'avantage du terrain pour leurs matchs de playoffs.

Ils reçoivent les Panthers de la Caroline en Divisional Round : Malgré un premier quart-temps équilibré, les Seahawks finissent par dérouler que ça soit offensivement et défensivement et l’emportent 31 à 17.

En finale de conférence, ils sont opposés aux Packers de Green Bay : Là, le match est différent, les Packers mènent 16-0 à la mi-temps, mais les Hawks remontent dans les dernières minutes pour passer devant 22 à 19 à min 25 s avant la fin du match. Les Packers égalisent par un FG et les deux équipes vont en prolongations, où les Seahawks reçoivent le ballon en premier. Ils inscrivent un TD sur ce premier drive et deviennent champions de la NFC pour la seconde fois de suite.

La franchise ayant été créée en 1976 (en même temps que les Buccaneers de Tampa Bay), les « Hawks » ne sont arrivés qu’à deux Super Bowls (sans compter celui de cette année) :

Seahawks de Seattle

Le match[modifier | modifier le code]

Super Bowl XLIX : New England Patriots - Seattle Seahawks
Données Résultat
  • Stade : University of Phoenix Stadium, Glendale, Arizona
  • Date : 1er février 2015
  • Heures : 04:30 p.m. heure locale
  • Météo : 66 °F (19 °C), sunny (retractable roof open)
  • Assistance : 70 288 spectateurs
  • Arbitre : Bill Vinovich
Quart-temps : Q1 Q2 Q3 Q4 Total
New England (AFC) 0 14 0 14 28
Seattle (NFC) 0 14 10 0 24

Notes : Résumé vidéo, Statistiques complètes

Records[modifier | modifier le code]

  • Avec 37 passes réussies (sur 50), Tom Brady fixe le record pour un match de Super Bowl. Il dépasse Peyton Manning avec 34 passes réussies lors du Super Bowl XLVIII.
  • Avec 13 touchdowns cumulés sur ses différentes apparitions au Super Bowl, il dépasse également Joe Montana.

Les arbitres[6][modifier | modifier le code]

  • Bill Vinovich (arbitre principal n°52 - a déjà arbitré le match du Divisional Round entre les Patriots et les Baltimore Ravens)
  • Bill Schuster (umpire n° 129)
  • Dana McKenzie (head linesman n° 8)
  • Mark Perlman (line judge n° 9)
  • Bob Waggoner (field judge n° 25)
  • Tom Hill (side judge n° 97)
  • Terrence Miles (back judge n°111)
  • Mike Wimmer (replay official)
  • Terry Poulos (replay assistant)

Diffusion[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, la retransmission est assurée par NBC. Les annonceurs doivent payer 4,5 millions de dollars pour 30 secondes de publicité pendant le Super Bowl, ce qui représente une augmentation de 500 000 dollars par rapport à la somme demandée par la Fox l'année précédente[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]