Super Bowl LI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Super Bowl LI
Description de l'image Logo Super Bowl LI.png.
Score de la rencontre
1 2 3 4 OT Total
Patriots 0 3 6 19 6 34
Falcons 0 21 7 0 0 28
Informations générales
Date 5 février 2017
Stade NRG Stadium
Ville Houston, Texas
MVP Tom Brady, QB
Spectacle de la mi-temps Lady Gaga[1]
Affluence 70 807[2] personnes

Le Super Bowl LI est la dernière rencontre de football américain de la saison 2016 de la NFL. Décisive, elle désigne le champion de la National Football League. Il s'agit de la 51e édition du Super Bowl et de la 47e de l'ère moderne organisée par la National Football League. Le match a lieu le au NRG Stadium de Houston, dans l'État du Texas, aux États-Unis. Il oppose les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, champions de l'American Football Conference (AFC), auxs Falcons d'Atlanta, champions de la National Football Conference (NFC).

Le Super Bowl LI voit la victoire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre qui domine les Falcons d'Atlanta après prolongation sur le score de 34 à 28. Menés de 25 points, l'équipe de Tom Brady et Bill Belichick réalise le plus important retour de l'histoire du Super Bowl.

Le spectacle de la mi-temps du Super Bowl est assuré par Lady Gaga[1] laquelle avait chanté l'hymne national lors du Super Bowl précédent. Le chanteur de country Luke Bryan est le premier homme à avoir l'honneur de chanter l'hymne national en lever de rideau depuis Billy Joel lors du Super Bowl XLI.

Préparation de l'événement[modifier | modifier le code]

Désignation de la ville hôte[modifier | modifier le code]

À la fin de la réunion d'hiver de la ligue en 2012, la National Football League (NFL) indique par son commissaire Roger Goodell que les finalistes pour accueillir le Super Bowl 50 sont les sites de San Francisco et du sud de la Floride, le stade des Dolphins de Miami ; et que le site de Houston est le finaliste pour le Super Bowl LI contre le vaincu du premier duel[3]. La NFL sélectionne la ville hôte pour les Super Bowls 50 et LI lors de la réunion des propriétaires des franchises NFL à Boston le . Le Levi's Stadium de San Francisco est sélectionné pour accueillir le Super Bowl 50 ; et le NRG Stadium est préféré au Hard Rock Stadium pour l'organisation du Super Bowl LI.

Stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRG Stadium.
Un batîment carré dont le toit est voûté décoré de rouge et de bleu, avec en fond la ville de Houston.
Devanture du NRG Stadium le , spécialement décorée aux couleurs du Super Bowl LI.

Le NRG Stadium[note 1] de Houston abrite l'équipe des Texans de Houston en NFL et celle des Cougars de Houston en NCAA. Chaque année, il accueille également le Texas Bowl et le plus grand rodéo du monde, le Houston Livestock Show and Rodeo (HLSR). L'enceinte dispose d'un toit rétractable ainsi que de larges baies vitrées ce qui en avait fait un stade moderne et innovant. Il propose 71 795 places assises en configuration ordinaire ainsi que deux écrans géants de 1 351 m2. La pelouse est en gazon synthétique.

Le NRG Stadium accueille son deuxième Super Bowl après l'édition XXXVIII qui s'y est disputée le . Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre avaient remporté l'édition en battant les Panthers de la Caroline. Le spectacle de la mi-temps de ce Super Bowl est entré dans l'histoire avec le scandale du Nipplegate impliquant la chanteuse Janet Jackson et le chanteur Justin Timberlake.

Arbitrage[modifier | modifier le code]

Les huit arbitres sélectionnés pour le Super Bowl LI sont[4] :

  • Arbitre principal : Carl Cheffers (51)[5] ;
  • Juge de mêlée : Dan Ferrell (64) ;
  • Juge de chaîne : Kent Payne (79) ;
  • Juge de ligne : Jeff Seeman (45) ;
  • Juge de champ : Doug Rosenbaum (67) ;
  • Juge de côté : Dyrol Prioleau (109) ;
  • Juge de champ arrière : Todd Prukop (30) ;
  • Arbitre vidéo : Tom Sifferman.

Présentation de la rencontre[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl LI oppose les Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux Falcons d'Atlanta. Entraînés par Bill Belichick, les Patriots ont terminé la saison régulière avec 14 victoires pour seulement deux défaites avant de dominer les autres équipes de l'American Football Conference en phase finale. De son côté, les Falcons sont entraînés par Dan Quinn (en). Après une saison régulière conclue avec 11 victoires pour cinq défaites, Atlanta a créé la surprise avec son attaque explosive et dominées les autres équipes de la National Football Conference. Si les Patriots sont donnés favoris par les parieurs[6], de nombreux spécialiste croient en la victoire des Falcons d'Atlanta.

Ce Super Bowl oppose, pour la sixième fois depuis 1970, la meilleure attaque de NFL, Atlanta à la meilleure défense de NFL, la Nouvelle-Angleterre. Historiquement, la meilleure défense a remporté quatre des cinq précédents duels[7],[8]. Les deux équipes se sont rencontrées à treize reprises dans leur histoire, avec un bilan positif de sept victoires pour les Patriots[9]. Les Falcons n’ont plus battu les Patriots depuis le en 10e semaine de saison régulière dans un succès 41 à 10 d'Atlanta[10]. La dernière rencontre a eu lieu le lors de la 4e semaine de saison régulière : victoire de la Nouvelle-Angleterre 30 à 23[11].

Choix des maillots[modifier | modifier le code]

Au Super Bowl, l'équipe de la NFC reçoit lors des éditions impaires et l'AFC les éditions paires. Puisqu'il s'agit du 51e Super Bowl, Atlanta est considérée comme l'équipe jouant à domicile et a le choix de sa tenue[12]. Les Falcons choisissent leurs maillots rouges et pantalons blancs[13],[14]. Les Patriots portent donc leurs maillots blancs qu'ils utilisent habituellement en déplacement[13].

Équipes[modifier | modifier le code]

Falcons d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Falcons d'Atlanta.

Parcours[modifier | modifier le code]

La franchise termine la saison régulière avec un bilan de 11 victoires pour 5 défaites, ce qui lui permet d'être tête de série no 2 de la NFC. Leur dernière participation en phase finale remonte à la saison 2012[15].

Historique[modifier | modifier le code]

Les Falcons d'Atlanta remportent la finale de la National Football Conference (NFC) en battant les Packers de Green Bay. Ils se qualifient pour la deuxième fois de leur histoire au Super Bowl après une défaite lors de l'édition XXXIII sur le score de 19 à 34 contre les Broncos de Denver[16].

Les Falcons au Super Bowl[16]
Edition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback Entraîneur
Super Bowl XXXIII 31 janvier 1999 Pro Player Stadium, Miami Broncos de Denver P 19 - 34 Chris Chandler Dan Reeves

Effectif[modifier | modifier le code]

Les Falcons d'Atlanta sont entraînés pour la deuxième année consécutive par Dan Quinn. Ancien coordinateur défensif des Seahawks de Seattle, il dispute son troisième Super Bowl en quatre ans.

Les Falcons possèdent la meilleure attaque de la ligue 540 points inscrits. Ils sont emmenés par le quarterback vétéran Matt Ryan (9e année au sein de la NFL) lequel est sélectionné pour la 4e fois au Pro Bowl. Il obtient la meilleure évaluation du quarterback de la NFL avec 117,1. Il n'est cependant classé que 9e au niveau des passes complétées (373), mais est classé 2e au niveau du nombre de yards gagnés à la passe (4 944 yards) et au niveau du nombre de touchdowns inscrits à la passe (38).

Sa cible favorite est le wide receiver Julio Jones lequel a réceptionné 83 passes pour un gain global de 1 409 yards (deuxième de la NFL) et inscrit 6 touchdowns. Cependant, Ryan a bénéficié de nombreuses autres options comme les deux nouveaux WRs, Mohamed Sanu (59 réceptions pour 653 yards) et Taylor Gabriel (35 réceptions pour 579 yards et 6 touchdowns).

RB Devonta Freeman est le meilleur coureur de l'équipe avec 1 078 yards, 11 touchdowns et une moyenne de 4,8 yards par course. Il fut également un excellent receveur réceptionnant 54 passes pour 462 yards et 2 touchdowns. RB Tevin Coleman fut également excellent tant à la course (520 yards) qu'à la réception (31 réceptions pour 421 yards), tout en inscrivant 11 touchdowns.

Les Falcons possèdent également de bonnes équipes spéciales emmenées par le vétéran KR Eric Weems. Ce dernier retournera 24 punts pour un gain global de 273 yards (moyenne de 11,4 yards par retour soit la 6e meilleur moyenne de la NFL). À cela, il faut également lui ajouter 391 yards gagnés sur retour de kickoffs. K Matt Bryant a inscrit 158 points (1er de la NFL) et est classé 3e au niveau du pourcentage des field goal réussis (91.8 %).

La ligne offensive est dirigée par le C Alex Mack lequel obtient sa 4e sélection au Pro Bowl[17].

La ligne défensive est dirigée par DE Adrian Clayborn (5 sacks et 1 fumble recouvert) et par le vétéran DE Dwight Freeney (18e au classement historique de la NFL avec 122,5 sacks). LB Vic Beasley avec ses 15,5 sacks (1er sackeur de la saison) et ses 6 fumbles, est le seul joueur défensif d'Atlanta sélectionné au Pro Bowl. Le rookie LB Deion Jones a également eu un grand impact sur son équipe avec ses 108 tacles cumulés et ses 3 interceptions (meilleur de son équipe). La secondary est emmenée par S Keanu Neal (106 tacles combinés et 5 fumbles) et S Ricardo Allen (90 tacles cumulés et 2 interceptions). Néanmoins, la défense ne se situe que 27e au nombre de points concédés (405 points)[17].

Patriots de la Nouvelle-Angleterre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Parcours[modifier | modifier le code]

Après avoir battu les Steelers de Pittsburgh à domicile en finale de conférence AFC, les Patriots atteignent pour la neuvième fois le Super Bowl ce qui constitue un record puisque les Steelers de Pittsburgh et les Cowboys de Dallas ne comptent que huit participations. Il s'agit aussi de leur seconde participation sur les trois dernières saisons et la septième sous la direction de leur entraîneur principal Bill Belichick.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Patriots au Super Bowl[18]
Edition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl XX 26 janvier 1986 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Bears de Chicago P 10 - 46 Steve Grogan/Tony Eason Raymond Berry
Super Bowl XXXI 26 janvier 1997 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Packers de Green Bay P 21 - 35 Drew Bledsoe Bill Parcells
Super Bowl XXXVI 3 février 2002 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Rams de Saint-Louis G 20 - 17 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XXXVIII 1er février 2004 Reliant Stadium, Houston Panthers de la Caroline G 32 - 29 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XXXIX 6 février 2005 Alltel Stadium, Jacksonville Eagles de Philadelphie G 24 - 21 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLII 3 février 2008 University of Phoenix Stadium, Phoenix Giants de New York P 14 - 17 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLVI 5 février 2012 Lucas Oil Stadium, Indianapolis Giants de New York P 17 - 21 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLIX 1er février 2015 University Of Phoenix Stadium, Arizona Seahawks de Seattle G 28 - 24 Tom Brady Bill Belichick

Effectif[modifier | modifier le code]

Bill Belichick détient plusieurs records[19],[20] :

  • le record de participation comme entraîneur principal à un Superbowl : 7, le 2e est Don Shula avec 6 SB.
  • le record global d'apparition à un Super Bowl : 10, comme joueur ou entraîneur adjoint ou principal, le 2e est Dan Reeves avec 9 SB.
  • le record du plus grand nombre de matchs gagnés en playoffs : 24/35, le 2e est Tom Landry, 20/36.

De son côté, le quarterback Tom Brady accède à son 7e Super Bowl ce qu'aucun joueur n'avait jamais réussi de toute l'histoire de la NFL. Il détient, avant de jouer le Super Bowl LI, plusieurs records au niveau du Super Bowl[21]:

  • nombre de passes tentées : 247 (le 2e est Peyton Manning avec 155 en 4 SB)
  • nombre de passe complétée sur un SB : 37 lors du SB XLIX (le 2e est Peyton Manning avec 34 lors du SB XLVIII)
  • nombre de passes complétées : 164 - (le 2e est Peyton Manning avec 103 en 4 SB)
  • nombre de yards gagnés : 1605 - (le 2e est Kurt Warner avec 1156 yards en 3 SB)
  • nombre de touchdowns à la passe : 13 - (le 2e est Joe Montana avec 11 touchdowns en 4 SB)

New England avait obtenu au moins 12 victoires lors de chaque saison au cours des années 2010. La saison 2016 ne fut pas différente. Malgré la suspension pour quatre matchs de leur quarterback titulaire Tom Brady et l'absence sur blessure à partir de la mi-saison de leur emblématique TE Rob Gronkowski, les Patriots signent un bilan de 14 victoires pour 2 défaites (contre les Bills de Buffalo en semaine 4 et les Seahawks de Seattle en semaine 10). Ils ont inscrit un total de 441 points (3e meilleur total de la NFL) tandis qu'ils n'en ont concédé que 250 (1er en NFL)[22].

Brady a manqué les quatre premiers matchs de la saison régulière à la suite d'une suspension consécutive à l'affaire du Deflategate. Il sera remplacé par Jimmy Garoppolo et Jacoby Brissett, ceux-ci ayant débuté chacun deux matchs comme titulaire. Après cette suspension, Brady reprend les commandes de son attaque et parvient à obtenir sa 12e sélection pour le Pro Bowl. Il compile 3 554 yards à la passe, 28 touchdowns et seulement 2 interceptions. Il est classé second au classement des quarterbacks de la NFL avec une évaluation du quarterback de 112,2. Le meilleur receveur de la franchise est Julian Edelman lequel réceptionne 98 passes pour un gain global de 1 106 yards tout en retournant 135 punts pour son équipe. Les deux autres WR Chris Hogan (38 réceptions pour 680 yards) et Malcolm Mitchell (32 réceptions pour 401 yards) présentent également de beaux bilans.

TE Rob Gronkowski a, quant à lui, réceptionné 25 passes pour un gain de 540 yards avant de se blesser lors du huitième match de la saison. Il est remplacé comme titulaire par TE Martellus Bennett lequel effectuera 55 réceptions pour un gain global de 701 yards tout en inscrivant 7 touchdowns à la réception (plus grand nombre de son équipe). Le RB LeGarrette Blount est le meilleur coureur de son équipe avec 1 168 yards. Il inscrit 18 touchdowns (meilleur score de la ligue). Il est aidé également par RB James White lequel gagne 166 yards à la course avec également 60 réceptions pour un gain de 551 yards[23]. RB Dion Lewis complète le trio avec un gain non négligeable de 283 yards à la course et 94 yards à la suite de 17 réceptions.

Malgré le départ de OLB Jamie Collins vers les Browns de Cleveland à la mi-saison, la ligne défensive des Patriots sera bien emmenée par T Trey Flowers (7 sacks - meilleur de l'équipe) et T Jabaal Sheard (5 sacks). Le LB Dont'a Hightower compile 65 tacles et 2,5 sacks ce qui lui permet d'être sélectionné pour son 1er Pro Bowl. LB Rob Ninkovich n'est pas en reste avec un bilan de 34 tacles, 2 fumbles forcés et 4 sacks. Au niveau de la secondary, CB Malcolm Butler réussi 4 interceptions (le meilleur score de son équipe) tandis que CB Logan Ryan réussira 2 interceptions tout en comptabilisant le plus grand nombre de tacle (73) de son équipe. S Devin McCourty est classé no 2 de son équipe avec 83 tacles et 1 interception. Il obtient une troisième sélection au Pro Bowl. L'équipe spéciale a été emmenée par WR Matthew Slater lequel obtient comme récompense une sixième sélection consécutive au Pro Bowl.

Avant-match[modifier | modifier le code]

Les Patriots séjournent au JW Marriott Houston et s’entraînent au complexe de l'université de Houston tandis que les Falcons résident au Westin Houston Memorial City tout en s'entraînant au complexe de l'université de Rice[24].

Le récent vice-président des États-Unis Mike Pence est présent dans les tribunes. Il recueille les sifflets d'une partie du public[25]. L'ancien président des États-Unis George H. W. Bush est présent lors du tirage au sort en compagnie de son épouse, l'ancienne First Lady Barbara Bush[26]. Il apparaît en chaise roulante après sa récente sortie d'hôpital[27].

Déroulement du match[modifier | modifier le code]

Joueurs titulaires alignés en début de match[modifier | modifier le code]

Tom Brady, meilleur joueur du Super Bowl LI.
Patriots de la Nouvelle-Angleterre[28] Postes Falcons d'Atlanta[29]
Attaque
Julian Edelman WR Julio Jones
Nate Solder OT Jake Matthews
Joe Thuney LG Andy Levitre
David Andrews C Alex Mack
Shaq Mason RG Chris Chester
Marcus Cannon RT Ryan Schraeder
Martellus Bennett TE Austin Hooper
Chris Hogan WR Mohamed Sanu
Tom Brady QB Matt Ryan 
LeGarrette Blount RB Devonta Freeman
James Develin RB Patrick DiMarco
Défense
Chris Long DE Dwight Freeney
Alan Branch DT Courtney Upshaw
Malcom Brown DT Grady Jarrett
Trey Flowers DE Ra'Shede Hageman
Elandon Roberts OLB Vic Beasley
Dont'a Hightower ILB Deion Jones
Rob Ninkovich OLB De’Vondre Campbell
Logan Ryan CB Robert Alford
Patrick Chung SS Keanu Neal
Devin McCourty FS Ricardo Allen
Malcolm Butler CB Jalen Collins

Résumé et évolution du score[modifier | modifier le code]

Super Bowl LI : Patriots de la Nouvelle-Angleterre - Falcons d'Atlanta
Données Résultat
  • Stade : NRG Stadium, Houston, Texas
  • Date : 5 février 2017
  • Heure : 17 h 30 locales (UTC−06:00)
  • Météo : toiture rétractable (laissée ouverte), ciel nuageux
  • Assistance : 70 807 spectateurs
  • Arbitre : Carl Cheffers
Quart-temps : Q1 Q2 Q3 Q4 ET Total
Nouvelle-Angleterre (AFC) 0 3 6 19 6 34
Atlanta (NFC) 0 21 7 0 0 28

Notes : Résumé vidéo, Statistiques complètes

Le Super Bowl LI se déroule au NRG Stadium de Houston sous une température clémente de 76 °F (24,4 ° C), un taux d'humidité de 66%, un vent de SSE de 14 mph (22,5 km/h) et un ciel partiellement nuageux permettant de laissant le toit du stade ouvert.

Le match démarre doucement et lors du premier quart-temps les deux défenses et leur pass-rush prennent le dessus sur les attaques. Aucun point n'est inscrit. Les choses sérieuses débutent pour les Falcons dès le deuxième quart-temps via running back Devonta Freeman (11 courses, 75 yards, 1 touchdown ; 2 réceptions, 46 yards) qui à la course déflore la marque inscrivant le premier touchdown . La défense d'Atlanta force et recouvre un fumble de Legarette Blount (11 courses, 31 yards) et sur le drive qui s'en suit, Atlanta augmente son avance en inscrivant son second touchdown, cette fois à la suite d'une passe de 19 yards de quarterback Matt Ryan (17/23 passes réussies, 284 yards, 2 touchdowns, évaluation de 144.1) vers son TE Austin Hooper (3 réceptions, 32 yards, 1 touchdown). Sur la série offensive suivante, l'équipe de la Nouvelle-Angleterre bénéficie de pénalités adverses pour progresser. Les courses viennent buter sur la défense des Falcons et les passes n'arrivent pas. Finalement, alors que les Patriots se trouvent dans le camp adverse à mi-chemin de l'en-but, Tom Brady (43/62 passes réussies, 466 yards, 2 touchdowns; 1 course pour 15 yards, 1 interception, évaluation de 95,2) se fait intercepter et directement punir par un pick-six de 84 yards des œuvres du cornerback Robert Alford (11 tacles, 1 interception, 1 fumble recouvert, 1 touchdown)  : 21 à rien. Les supporteurs des Patriots sont groggy[30]. Leur franchise ne joue pas à son niveau habituel mais elle parvient finalement à sauver l'honneur à quelques secondes de la fin de la première mi-temps grâce à un FG de 41 yards[31].

Les Falcons mènent à la mi-temps 21 à 3. Après le spectacle, certains téléspectateurs vont éteindre leur télévision pensant que tout est déjà joué, le plus grand retournement de situation en Super Bowl étant jusque là de 10 points.

Atlanta recommence la seconde mi-temps par un drive impressionnant se concluant par un touchdown de RB Tevin Coleman (7 courses, 29 yards; 1 réception, 6 yards, 1 touchdown) puis suivi de la conversion du K Matt Bryant (4/4 conversions à 1 point): 28 à 3. Les Patriots, sur le drive suivant, réduisent l'écart mais la conversion est manquée par K Stephen Gostkowski (2/2 FG, 2/3 conversions à 1 point), 28 à 9[32]. Ils tentent l'onside-kick mais le ballon est récupéré par les Falcons sur la ligne des 46 yards de New England. Cependant, aucun point ne sera plus inscrit dans le troisième quart-temps.

En quatrième quart-temps, la défense des Falcons tient (tout particulièrement grâce au defensive tackle Grady Jarrett (5 tacles et 3 sacks) et limite les Patriots à un nouveau FG : 28 à 12. Avec un déficit de 16 points et 9 minutes 44 secondes de temps à jouer, ESPN estime que les Falcons ont 99,6 % de chance de gagner[33]. Atlanta commence à vouloir user du temps en favorisant le jeu à la course. Matt Ryan est alors forcé au fumble par Dont'a Hightower (2 tacles, 1 sack) ce qui permet aux Patriots de reprendre le jeu sur la ligne des 25 yards adverses à 8 minutes de la fin du match. De suite, Danny Amendola (8 réceptions, 78 yards, 1 touchdown) servi par Brady inscrit le touchdown et la tentative de conversion à 2 points est réussie par RB James White : 20 à 28. Le match est relancé et il reste 5:56 minutes de jeu. Les Falcons sur le drive suivant réussissent deux big play, tout d'abord sur une course de 39 yards de RB Devonta. Freeman et ensuite sur une réception de WR Julio Jones (4 réceptions, 87 yards) ce qui met les Falcons à portée de Field Goal. Il s'en suit alors un sack et un pénalité contre les Falcons qui doivent rendre le ballon. Tout redevient possible alors qu'il reste 3 minutes et 30 secondes.

Le stade résonne des Brady, Brady scandés par ses fans. Le drive débute aux 9 yards. Après deux premiers down, Brady lance une passe dans l'axe qui, bien que déviée, est réceptionnée au milieu de trois défenseurs par WR Julian Edelman. Le momentum a changé de camp. Les Patriots arrivent à 1 yard de la ligne d'en-but et inscrivent un touchdown à la course par RB James White : 2 points d'écart. La tension est à son maximum et la tentative à deux points est réussie. Égalité à 57 secondes de la fin[34]. On a assisté à un incroyable retournement de situation. Plus rien n'est inscrit et pour la première fois de l'histoire, un Super Bowl va se jouer en prolongation.

Les Patriots gagnent le toss et décident de recevoir le ballon. Ils débutent leur drive sur leur ligne des 25 yards après un touchback. En 5 passes, Brady amène son équipe sur la ligne des 25 yards adverses. Une course de RB James White les conduit sur celle des 15 yards. Une passe est non complétée vers TE Martellus Bennett (5 réceptions, 62 yards) mais une interférence adverse est sifflée contre Atlanta. Les Patriots se retrouvent à 2 yards de la ligne d'en-but. Après une passe incomplète à nouveau lancée vers TE Bennett et presque interceptée par Vic Beasley , Brady cède le ballon à RB James White lequel effectue une course vers la droite. Dans un dernier effort, il plonge et aplati le ballon sur la ligne. Touchdown.

New England remporte le Super Bowl LI après avoir surmonté un déficit de 25 points[35].

Évolution du score[36]
QT Temps Drive Équipe Description de l'action Score
Jeux Yards TDP NE ATL
2 12:20 5 71 01:53 ATL Touchdown à la suite d'une course de 5 yards par RB Devonta Freeman + 1 point de conversion par K Matt Bryant 0 7
2 08:55 5 62 01:49 ATL Touchdown de 19 yards par TE Austin Hooper à la suite d'une réception de passe de Matt Ryan + 1 point de conversion par Matt Bryant 0 14
2 02:36 - - - ATL Touchdown à la suite d'une interception retournée sur 82 yards par CB Robert Alford + 1 point de conversion par K Matt Bryant 0 21
2 00:05 10 52 02:19 NE FG de 41 yards par K Stephen Gostkowski 3 21
3 08:36 8 85 04:14 ATL Touchdown de 6 yards par Tevin Coleman à la suite d'une réception de passe courte de Matt Ryan suivie d'une course + 1 point de conversion par K Matt Bryant 3 28
3 02:12 11 52 02:19 NE Touchdown de 5 yards par RB James White à la suite d'une réception de passe courte de Tom Brady mais la conversion à 1 point est manquée par K Stephen Gostkowski 9 28
4 09:44 12 72 05:07 NE FG de 33 yards par K Stephen Gostkowski 12 28
4 05:56 5 25 02:28 NE Touchdown de 6 yards par WR Danny Amendola à la suite d'une réception de passe de Tom Brady + 2 points de conversion à la suite d'une course de RB James White 20 28
4 00:57 10 91 02:33 NE Touchdown à la suite d'une course de 1 yard par RB James White + 2 points de conversion à la suite d'une passe de Tom Brady réceptionnée par WR Danny Amendola 28 28
ET 11:02 8 75 03:58 NE Touchdown à la suite d'une course de 2 yards par RB James White 34 28
Score final 34 28

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques par équipe[36]
Statistiques NE ATL
1er down 37 17
1er down à la course 7 3
1er down à la passe 26 13
1er down suite pénalité 4 1
Conversion de 3e down 7/14 (50%) 1/8 (13%)
Conversion de 4e down 1/1 0/0
Jeux–yards 93 jeux/546 yards 46 jeux/344 yards
Yards à la courses 104 104
Yards à la passe 442 240
Passes: Réussies-Tentées-Interceptées 43/63, 1 int. 17/23, 0 int.
Réussite en zone rouge/chances 4/6 (67%) 3/3 (100%)
Touchdowns 4 4
Field Goals 2/2 0/0
Sacks (Nombre-Yards gagnés) 5/44 yards 5/24 yards
Fumbles (Nombre/Perdus) 1/1 1/1
Penalités (Nombre/Yards perdus) 4/23 9-65
Temps de possession 40:31 23:27
Meilleur joueur (MVP)[36]
Nom Équipe Poste
 Tom Brady  Nouvelle-Angleterre QB
Statistiques individuelles[36]
Quaterbacks
NE Tom Brady 43/62 passes réussies, 466 yards, 5 sacks subis, 2 touchdowns
1 int., QB Rating de 95.2
ATL Matt Ryan 17/23 passes réussies, 284 yards, 5 sacks subis, 2 touchdowns
0 int., QB Rating de 144.1
Meilleurs coureurs
NE LeGarrett Blount 11 courses pour 31 yards
ATL Devonta Freeman 11 courses pour 75 yards, 1 touchdown
Meilleurs receveurs
NE James White 14/16 réceptions pour 110 yards, 1 touchdown
ATL Julio Jones 4/4 réceptions pour 87 yards
Meilleurs tackleurs
NE Trey Flowers 4 tacles en solo et 2 assistes, 2.5 sacks pour 26.5 yards gagnés
ATL Keanu Neal 9 tacles en sol et 4 assistes

Records[modifier | modifier le code]

Records établis à l'occasion du Super Bowl LI [37],[38],[39]
+ de participations comme joueur au Super Bowl 7 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de titres MVP en Super Bowl 4 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de tentatives de passe par un joueur lors d'un Super Bowl 62 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de passes réussies par un joueur lors d'un Super Bowl 43 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de yards gagnés à la passe par un joueur lors d'un Super Bowl 466 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de passes tentées sur la carrière par un joueur en Super Bowl 309 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de passes complétées sur la carrière par un joueur en Super Bowl 207 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de yards gagnés à la passe sur la carrière par un joueur en Super Bowl 2071 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de touchdowns inscrits sur la carrière par un joueur en Super Bowl 15 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de participations comme entraîneur principal au Super Bowl 7 Bill Belichick (Nouvelle-Angleterre)
+ de Super Bowls gagnés par un entraîneur principal 5 Bill Belichick (Nouvelle-Angleterre)
+ de Super Bowls gagnés par un quarterback 5 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
+ de points marqués par un joueur lors d'un Super Bowl 20 James White (Nouvelle-Angleterre)
+ de réceptions par un joueur lors d'un Super Bowl 14 James White (Nouvelle-Angleterre)
+ de participation par une franchise au Super Bowl  9 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ gros comeback par une franchise de l’histoire du Super Bowl 25 pts Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ de points marqués en prolongation par une franchise lors d'un Super Bowl 6 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ de 1st-down acquis par une franchise sur un Super Bowl 37 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ de 1st-down acquis à la passe par une franchise sur un Super Bowl 93 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ d'actions offensives par une franchise sur un Super Bowl 63 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ de passes réussies par une franchise sur un Super Bowl  43 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ de yards à la passe par une franchise sur un Super Bowl 422 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
+ de 1st-down cumulés par les deux franchises lors d'un Super Bowl 54 Patriots de la Nouvelle-Angleterre et Falcons d'Atlanta
+ de 1st-down cumulés à la passe par les deux franchises lors d'un Super Bowl 39 Patriots de la Nouvelle-Angleterre et Falcons d'Atlanta
+ de yards à la passe cumulés par les deux franchises lors d'un Super Bowl 682 Patriots de la Nouvelle-Angleterre et Falcons d'Atlanta
Records égalés à l'occasion du Super Bowl LI
+ de Super Bowls gagnés par un joueur 5 Tom Brady (Nouvelle-Angleterre)
Charles Haley (49ers de San Francisco et Cowboys de Dallas)
+ de touchdowns inscrits par un joueur lors d'un Super Bowl 3 James White (Nouvelle-Angleterre)
+ de sacks par un joueur sur un Super Bowl 3 Grady Jarrett (Atlanta)
+ de conversion à 2 points lors d'un Super Bowl 2 Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl LI est télévisé aux États-Unis par la Fox[40],[41] et Fox Deportes[42],[43],[44]. Le , la Fox a annoncé qu'elle va introduire une nouvelle fonctionnalité appelée "Be The Player" qui va permettre une révision instantanée d'une action de jeu telle que vue par un joueur sur le terrain. Ce système utilise une technologie développée par Intel qui fait appel aux images de 38 caméras installées autour du terrain et qui permettent de reconstituer la vue d'un joueur sans faire appel à une caméra portée par ce joueur[45].

La Fox a fixé à 5 millions de $ le prix d'une publicité de 30 secondes pendant le Super Bowl, soit le même montant fixé par CBS pour le Super Bowl 50[46]. La société Snickers a annoncé que pour la première fois dans l'histoire du Super Bowl, elle allait présenter une publicité en direct pendant le match[46] tandis que Nintendo diffusera une annonce mettant en vedette sa prochaine console de jeu le Nintendo Switch[47].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le NRG Stadium est connu sous le nom de Reliant Stadium de 2002 à 2014 avant d'être rebaptisé à la suite du sponsoring du nom par la société NRG Energy.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b R.T., « VIDEOS. Super Bowl : Lady Gaga est la star du show de la mi-temps », sur leparisien.fr, (consulté le 30 septembre 2016)
  2. ,http://www.nfl.com/liveupdate/gamecenter/57167/ATL_Gamebook.pdf
  3. (en) John McClain, « Houston a finalist to host Super Bowl LI in 2017 », sur mysanantonio.com, (consulté le 5 juillet 2017).
  4. (en) Ben Austro, « Carl Cheffers is confirmed as referee for Super Bowl LI », sur footballzebras.com (consulté le 18 janvier 2017)
  5. G.P., « NFL : Carl Cheffers arbitre principal de Super Bowl LI », Latest Huddle, (consulté le 22 janvier 2017)
  6. (en) Cody Williams, « Super Bowl 51: Patriots Open As Favorites Over Falcons », Fox Sports, (consulté le 23 janvier 2017).
  7. (en) « Top 10 stats on Patriots, Falcons heading into Super Bowl LI », sur ESPN.com, 1er février 2017 (consulté le 5 juillet 2017).
  8. (en) Alex Speier, « What happens when No. 1 offense meets No. 1 defense in Super Bowl? », The Boston Globe, (consulté le 5 juillet 2017).
  9. Alain Mattei, « Super Bowl LI – Quelques stats et infos avant le match », sur touchdownactu.com, (consulté le 5 juillet 2017).
  10. (en) « Falcons 41, Patriots 10 », sur patriots.com, (consulté le 5 juillet 2017).
  11. (en) Associated Press, « Patriots fight off Falcons' furious rally to stay unbeaten », sur ESPN.com, (consulté le 5 juillet 2017).
  12. http://latesthuddle.com/2017/01/nfl-new-england-atlanta-est-laffiche-de-super-bowl-li/
  13. a et b (en) Dan Hanzus, « Pats wearing white in Super Bowl, will definitely win », National Football League, (consulté le 26 janvier 2017).
  14. (en) Tim Weaver, « Falcons choose to wear red jerseys for Super Bowl LI vs. Patriots », USA Today, (consulté le 25 janvier 2017).
  15. (en) « Atlanta Falcons Team Encyclopedia », sur Pro-Football-Reference.com.
  16. a et b (fr)http://latesthuddle.com/2017/01/super-bowl-li-gameday-series-j-5-historique-des-falcons-au-sb/
  17. a et b (en) « 2016 Atlanta Falcons Statistics & Players », sur Pro-Football-Reference.com
  18. (fr)http://latesthuddle.com/2017/02/super-bowl-li-gameday-series-j-4-historique-des-patriots-au-sb/
  19. (en) « Bill Belichick Record, Statistics, and Category Ranks | Pro-Football-Reference.com », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 5 février 2017)
  20. (en) « Coaches, Records, and Coaching Totals | Pro-Football-Reference.com », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 5 février 2017)
  21. (en) « Super Bowl Leaders | Pro-Football-Reference.com », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 5 février 2017)
  22. (en) « Boston/New England Patriots Team Encyclopedia », sur Pro-Football-Reference.com
  23. (en) « 2016 New England Patriots Statistics & Players », sur Pro-Football-Reference.com
  24. (en) « Patriots to practice at UH, Falcons at Rice », Houston Chronicle (consulté le 24 janvier 2017).
  25. https://www.romper.com/p/mike-pence-is-reportedly-booed-at-super-bowl-51-proving-you-cant-take-the-guy-anywhere-anymore-35702
  26. (en) The Washington Times, « George H.W. Bush to flip coin at Super Bowl LI » (consulté le 8 février 2017)
  27. (fr)http://www.lalibre.be/actu/international/george-h-w-bush-est-sorti-de-l-hopital-gueri-de-sa-pneumonie-588f92edcd70e747fb6b1e4c
  28. http://latesthuddle.com/2017/02/super-bowl-li-gameday-series-j-2-presentation-des-patriots-2016/
  29. http://latesthuddle.com/2017/02/super-bowl-li-gameday-series-j-3-presentation-des-falcons-2016/
  30. (en) « Top Plays From First Half of Super Bowl LI », CBS Fort Worth, (consulté le 6 février 2017)
  31. (en) « Falcons lead Patriots 21-3 at halftime of Super Bowl », Reuters, (consulté le 6 février 2017)
  32. (en) Alan Tyers, « Super Bowl 2017, New England Patriots 34 Atlanta Falcons 28: MVP Tom Brady leads comeback from 25 points down to stunning overtime win - and his fifth Ring », The Telegraph (consulté le 6 février 2017)
  33. (en) Neil Greenberg, « Eight numbers that show just how crazy Patriots’ comeback in Super Bowl LI really was », Washington Post, (consulté le 6 février 2017)
  34. (en) Benjamin Hoffman, « 2017 Super Bowl: Patriots and Falcons Headed to Overtime », sur nytimes.com, (consulté le 6 février 2017)
  35. (en) « New England Patriots 34-28 Atlanta Falcons (OT): James White scores matchwinning touchdown in overtime of Super Bowl LI as Tom Brady wins fifth championship in historic comeback », Daily Mail, (consulté le 6 février 2017)
  36. a, b, c et d (en)http://www.nfl.com/liveupdate/gamecenter/57167/ATL_Gamebook.pdf
  37. (en) « Most Super Bowl MVP Awards », ESPN Stats & Info, (consulté le 6 février 2017)
  38. (en) « Tom Brady leads biggest comeback in Super Bowl history, sets multiple records », CBS Sports, (consulté le 6 février 2017)
  39. (en) « Bill Belichick : 1st head coach with 5 Super Bowl wins », ESPN Stats & Info, (consulté le 6 février 2017)
  40. (en) CBC News, « CRTC to allow U.S. Super Bowl commercials starting in 2017 », Canadian Broadcasting Corporation, (consulté le 28 décembre 2015)
  41. (en) Tim Molloy, « NBC, Fox, CBS Extend NFL Deals Through 2022 », sur TheWrap.com, (consulté le 23 octobre 2012)
  42. (en) « NFL Celebrates Hispanic Heritage Month : The season will culminate with Super Bowl LI live in Spanish on FOX Deportes and Entravision Radio. », sur NFL.com, National Football League, (consulté le 27 décembre 2016)
  43. (en) « NFLEROS Premieres on FOX Deportes », sur Foxsports.com, Fox Sports Interactive Media, LLC, (consulté le 30 décembre 2016)
  44. (en) David Tanklefsky, « Record World Series Numbers Help Fox Deportes Show Off Its Rebrand », (consulté le 30 décembre 2016)
  45. (en) Todd Spangler, « Fox’s Super Bowl LI Broadcast to Include Virtual Player POV Replays », Variety, (consulté le 23 janvier 2017)
  46. a et b (en) Suzanne Vranica, « Snickers to Air First Live Super Bowl Ad », The Wall Street Journal, (consulté le 25 janvier 2017)
  47. (en) Brett Molina, « Nintendo devotes its first-ever Super Bowl ad to Switch » (consulté le 1er février 2017)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]