Super Bowl LII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Super Bowl LII
Description de l'image Logo du Super Bowl LII.png.
Score de la rencontre
1234Total
Eagles91371241
Patriots3914733
Informations générales
Date 4 février 2018
Stade U.S. Bank Stadium
Ville Minneapolis, Minnesota
MVP Nick Foles, QB[1]
Spectacle de la mi-temps Justin Timberlake[2]
Affluence 67 612[3] [4] personnes

Le Super Bowl LII est un match de football américain constituant la finale de la saison 2017 de la NFL. Il s'agit de la 52e édition du Super Bowl.

Il a lieu le à l'U.S. Bank Stadium de Minneapolis, au stade des Vikings du Minnesota[5] et oppose les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, vainqueurs de l'AFC, aux Eagles de Philadelphie, vainqueurs de la NFC.

Il s'agit du second Super Bowl organisé à Minneapolis après celui de 1992 et est également le 6e à être organisé dans une ville au climat froid[6], Minneapolis étant la ville située le plus au nord à avoir hébergé l'événement[7].

Le Super Bowl LII est remporté par les Eagles sur le score de 41 à 33. C'est le premier Super Bowl remporté par la franchise de Philadelphie après deux défaites lors du Super Bowl XV (contre les Raiders) et lors du Super Bowl XXXIX (contre les Patriots).

Préparation de l'événement[modifier | modifier le code]

Désignation de la ville hôte[modifier | modifier le code]

Le 8 octobre 2013, la NFL annonce que trois sites ont été sélectionnés pour accueillir le Super Bowl LII[8],[9],[10].

Le 20 mai 2014, Minneapolis est désigné pour accueillir le match lors de la réunion des propriétaires de la Ligue à Atlanta[15].

Stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : U.S. Bank Stadium.

L' U.S. Bank Stadium (surnommé The Ship) est un stade couvert de football américain de 66 655 places (extensible à 73 000 pour le soccer, les concerts et certains événements comme le Super Bowl)[16],[17] est propriété de la franchise NFL des Vikings du Minnesota. La franchise jouait précédemment au Hubert H. Humphrey Metrodome sur le site duquel fut reconstruit l' U.S. Bank Stadium. L'inauguration officielle a lieu le . Le premier match des Vikings du Minnesota dans ce stade a eu lieu le [18].

Arbitrage[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl LII est dirigé par huit officiels[19]. Les nombres entre parenthèse indiquent les numéros de leurs uniformes :

  • Arbitre principal : Gene Steratore (114)
  • Juge de mêlée : Roy Ellison (81)
  • Juge de chaîne : Jerry Bergman (91)
  • Juge de ligne : Byron Boston (18)
  • Juge de champ : Tom Hill (97)
  • Juge de côté : Scott Edwards (3)
  • Juge de champ arrière : Perry Paganelli (46)
  • Arbitre vidéo : Paul Weidner

Présentation de la rencontre[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl LII est une revanche du Super Bowl XXXIX (victoire 24 à 21 des Patriots). Il s'agit de la dernière apparition des Eagles en Super Bowl. Des deux rosters actuels, le quarterback des Patriots, Tom Brady est le seul joueur à avoir participé à ce match de 2005. L'entraîneur principal des Patriots, Bill Belichick occupait également ce poste à l'époque.

Tenant du titre, les Patriots deviennent la première équipe à participer à deux Super Bowl consécutifs depuis les Seahawks de Seattle (Super Bowl XLVIII et Super Bowl XLIX). S'ils gagnent, les Patriots seront la seconde franchise (avec les Steelers de Pitsburgh) à obtenir, pour la seconde fois, deux victoires consécutives au Super Bowl. Ils ont effectivement remporté auparavant les Super Bowl XXXVIII et Super Bowl XXXIX.

Deux joueurs des Eagles, le RB LeGarrette Blount et l'homme de ligne défensif Chris Long, faisaient partie du roster des Patriots ayant remporté le Super Bowl LI[20].

C'est la chanteuse Pink qui interprète l'hymne national des États-Unis (The Star-Spangled Banner)[21] et Leslie Odom Jr. chante l'hymne America the Beautiful[22] avant le début du match.

Le spectacle de la mi-temps du Super Bowl est assuré par le chanteur Justin Timberlake[23],[24] lequel avait déjà participé à deux autres Super Bowl, en 2001 (Super Bowl XXXV) comme membre des NSYNC et en 2004 (Super Bowl XXXVIII) en compagnie de Janet Jackson[25],[26].

Choix des maillots[modifier | modifier le code]

Les Patriots sont considérés comme jouant à domicile selon une rotation établie entre l'AFC et la NFC, l'AFC jouant à domicile les années paires et la NFC les années impaires.

La franchise de New England a cependant choisi de porter leurs maillots utilisés en déplacement soit les maillots blancs avec pantalons bleu marine. Cette décision a permis aux Eagles de porter leur maillot utilisé lorsqu'ils jouent à domicile, soit les maillots vert nuit avec les pantalons blancs[27].

Douze des treize derniers Super Bowls ont été remportés par des équipes portant des maillots blancs. Les Packers de Green Bay sont la dernière équipe à avoir remporté le Super Bowl après avoir porté leurs maillots utilisés à domicile (maillots verts et pantalons jaunes - lors du Super Bowl XLV)[28].

Équipes[modifier | modifier le code]

Patriots de la Nouvelle-Angleterre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Patriots de la Nouvelle-Angleterre.
Tom Brady en 2016.

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Les Patriots débutent la saison régulière 2017 comme champions en titre à la suite de leur victoire au Super Bowl LI. Pour la seizième fois en dix-huit années, sous les ordre de leur entraîneur principal de 65 ans Bill Belichick, ils terminent la saison avec un bilan de victoires à deux chiffre. Ils finissent avec 13 victoires pour seulement 3 défaites tout comme les franchises de Philadelphie, Minnesota et Pittsburgh. Ces équipes sont départagées en fonction des règles en vigueur au sein de la NFL en cas d'égalité. C'est ainsi que les Patriots terminent premier de l'AFC et peuvent ainsi jouer leurs patchs de playoffs à domicile.

Le début de saison n'est pas très bon au niveau de la défense puisque après quatre matchs (2 victoires pour autant de défaites), celle-ci est classée dernière de la ligue[29]. Il faut également ajouter que l'équipe est privée pour toute la saison du WR Julian Edelman lequel s'est gravement blessé en pré-saison.

La défense va cependant s'améliorer puisque l'équipe ne perdra plus qu'un seul match. La défense termine classée top-5 dans beaucoup de statistiques de fin de saison. Cette seule défaite survient en 14e semaine chez les Dolphins de Miami (un rival de division) mais en l'absence du TE Rob Gronkowski lequel était suspendu pour un match à la suite d'une faute méchante et non nécessaire en 13e semaine. La défense des Patriots a été améliorée par la signature de plusieurs joueurs libre en fin de saison en outre avec :

Au terme de la saison régulière, l'attaque de New England se classe première de la ligue avec un total de 6 307 yards gagnés et deuxième en nombre de points inscrits (458). Le QB quadragénaire Tom Brady termine sa 18e saison avec la première place de la ligue au nombre de yards gagnés à la passe (4577) inscrivant 32 TDs pour seulement 8 interceptions. Cela lui permet d'être sélectionné pour la 13e fois au Pro Bowl et de remporter pour la 3e fois le titre MVP de la saison. Il fut aidé dans sa tache grâce au WR Brandin Cooks acquis pour suppléer à l'absence pour blessure d'Edelman. Cooks réceptionnera 65 passes pour un gain global de 1 082 yards inscrivant 7 TDs. Le retour en forme de Rob Gronkowski (il n'avait joué que 8 matchs la saison passée) est également à souligner (69 réceptions pour un gain global de 1 084 yards et 8 TDs) ainsi que la bonne saison du WR Danny Amendola (61 réceptions pour 659 yards et 240 yards gagné en retour de punt).

Après la perte de leur meilleur RB (LeGarrette Blount) lors de la free agency, c'est RB Dion Lewis qui devient le titulaire à ce poste, gagnant, pour l'ensemble des 8 matchs qu'il aura disputé, 896 yards tout en inscrivant 6 TDs. Il réceptionne également 32 passes pour un gain de 214 yards en inscrivant 2 TDs mais gagne également 570 yards et 1 TD sur retour de kickoffs.

D'autre part, le RB Rex Burkhead compilera 518 yards, 30 réceptions, et 8 TDs.

En situation de passe, l'équipe se reposera grandement sur le RB James White, lequel réceptionne 56 passes pour 429 yards et gagnant en plus à la course 171 yards. Ces coureurs auront été aidés par les blocs du FB James Develin lequel sera sélectionné pour la première fois au Pro Bowl.

En équipes spéciales, le K Stephen Gostkowski se classe 2e de la NFL avec 156 points gagnés et 4e en conversion de FG (37 inscrits). Le vétéran Matthew Slater sera sélectionné pour la 7e fois consécutive pour le Pro Bowl[32].

La défense des Patriots ne sera classée que 29e au nombre de yards concédés (5856) mais est classée 5e au plus petit nombre de points accordés (296). Le DE Trey Flowers mène son équipe avec 6,5 sacks et 2 fumbles forcés. Le LB Kyle Van Noy a compilé 73 tacles et 5,5 sacks.

Les Patriots possèdent également une superbe secondary conduite par[33]

Les playoffs[modifier | modifier le code]

En playoffs, grâce à leur statut de première équipe de l'AFC, les Patriots sont exempté tour de Wild card et bénéficient de l'avantage du terrain.

Lors du tour de division, ils battent les Titans du Tennessee 35 à 14, Brady lançant pour 337 yards et inscrivant 3 TDs à la passe. Lors de ce match, la défense réussit 8 sacks sur QB Marcus Mariota et limite les Titans à 65 yards à la course[34].

En finale de conférence AFC, ils battent les Jaguars de Jacksonville 24 à 20. Les Patriots effectuent une belle remontée puisque les Jaguars se détachent rapidement pour mener 14 à 3, neutralisant Brady et toute son attaque pendant quasi toute la première mi-temps. Menés 20 à 10 dans le 4e quart-temps, Tom Brady n'a besoin que de deux drive pour parvenir à trouver à deux reprises Danny Amendola dans la zone d'en-but. Le cornerback Stephon Gilmore réussit le jeu défensif (un bloc acrobatique sur une passe du QB Blake Bortles) et met ainsi fin aux chances des Jaguars d'encore marquer. Au cours de ce match, TE Rob Gronkowski se blesse (commotion) mettant en péril sa participation au Super Bowl LII.

Sur l'ensemble des deux matchs de playoffs, Amendola aura été la cible favorite de son QB réceptionnant 196 yards[35].

Historique en Super Bowl[modifier | modifier le code]

Les Patriots au Super Bowl[36]
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl XX 26 janvier 1986 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Bears de Chicago P 10 - 46 Steve Grogan/Tony Eason Raymond Berry
Super Bowl XXXI 26 janvier 1997 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Packers de Green Bay P 21 - 35 Drew Bledsoe Bill Parcells
Super Bowl XXXVI 3 février 2002 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Rams de Saint-Louis G 20 - 17 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XXXVIII 1er février 2004 Reliant Stadium, Houston Panthers de la Caroline G 32 - 29 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XXXIX 6 février 2005 Alltel Stadium, Jacksonville Eagles de Philadelphie G 24 - 21 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLII 3 février 2008 University of Phoenix Stadium, Phoenix Giants de New York P 14 - 17 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLVI 5 février 2012 Lucas Oil Stadium, Indianapolis Giants de New York P 17 - 21 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLIX 1er février 2015 University of Phoenix Stadium, Phoenix Seahawks de Seattle G 28 - 24 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl LI 5 février 2017 NRG Stadium, Houston Falcons d'Atlanta G 34 - 28 Tom Brady Bill Belichick

Eagles de Philadelphie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Eagles de Philadelphie.
Nick Foles en 2014.

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Les Eagles, dirigés pour la seconde année par l'entraîneur principal Doug Pederson, terminent la saison régulière avec un bilan identique aux New England, à Minnesota et à Pittsburgh soit 13 victoires pour 3 défaites. Cependant, selon diverses règles de départage en cas d'égalité, ils sont classés no 1 de la NFC. Il s'agit d'une nette amélioration par rapport à leurs deux dernières saisons (7 victoires pour 9 défaites). Au cours de la saison 2017, ils ont inscrit 457 points (3e meilleure attaque de NFL) et n'en ont concédé que 295 (4e meilleure défense de NFL)[37].

L'attaque est emmenée par le quarterback Pro Bowler Carson Wentz. Pour sa deuxième saison en NFL, il obtient un % de passe de 101,9 lançant pour 3 296 yards et inscrivant 33 TDs à la passe pour seulement sept interceptions.

Sa cible favorite a été le Tight-end Pro Bowler Zach Ertz, lequel a réceptionné 74 passes pour un gain global de 824 yards tout en inscrivant 8 TDs. Deux autres cibles ont été les wide receiver acquis pendant l'intersaison comme agent libre :

  • Alshon Jeffery lequel a réceptionné 57 passes pour un gain global de 789 yards et 9 TDs.
  • Torrey Smith lequel a réceptionné 36 passes pour un gain global de 430 yards.

Parallèlement, la troisième saison du WR Nelson Agholor fut la meilleure de sa carrière avec 62 réceptions pour un gain global de 768 yards et 8 TDs.

L'attaque au sol des Eagles s'est également améliorée grâce à l'acquisition de deux joueurs :

  • LeGarrette Blount signé à l'intersaison, venant des Patriots et vainqueur du Super Bowl LI, a gagné 776 yards à la course et inscrit 2 TDs.
  • Jay Ajayi, acquis à la mi-saison aux Dolphins de Miami, a, au cours de la saison 2017, gagné 873 yards à la course et réceptionné 24 passes pour un gain supplémentaire de 154 yards (total combiné pour les deux équipes).

Philadelphie possède également une superbe ligne offensive dirigée d'une part par le T double Pro Bowler Lane Johnson et d'autre part par le G Brandon Brooks (en)[38].

La défense des Eagles n'a accordé que 4 904 yards et est classée 4e meilleure défense de la ligue. Le tacle défensif Fletcher Cox est sélectionné pour le Pro Bowl pour la 3e fois de sa carrière, enregistrant 5,5 sacks et 2 fumbles recouverts. Il avait à ses côtés de très bons joueurs tels[39] :

Philadelphie a survolé la Division NFC East en gagnant 10 de ses 12 premiers matchs mais pendant le match du 10 décembre contre les Rams de Los Angeles son QB titulaire, Carson Wentz se blesse (déchirure des ligaments antérieurs). Sa saison est terminée et il est remplacé par Nick Foles. Celui-ci est revenu chez les Eagles (franchise l'ayant drafté en 2012) après un passage chez les Rams de St-Louis en 2015 et les Chiefs de Kansas City en 2016. Foles gagne le match ainsi que les deux suivants. Les Eagles perdent leur dernier match contre les Cowboys de Dallas alors qu'ils alignent leur troisième QB Nate Sudfeld (en).

Les playoffs[modifier | modifier le code]

Philadelphie vu son statut de meilleure équipe de la NFC, est exempté du tour de Wild card et joue, comme New England, ses matchs de playoffs à domicile.

Ils débutent le tour du division en battant les Falcons d'Atlanta 15 à 10. Lors du dernier drive du match, la défense de Philadelphie réussira à stopper, à quatre reprises consécutives, l'attaque d'Atlanta alors que celle-ci était à 9 yards de la ligne d'en-but[40].

En finale de conférence NFC, ils battent sèchement les Vikings du Minnesota 38 à 7. Malgré le premier drive des Vikings qui leur permet de mener 7 à rien d'entrée de jeu, la défense des Eagles limitera les Vikings à 3 punts, réussissant 2 turnovers, 2 interceptions, et 1 fumble recouvert lors du reste du match. Le QB Foles effectue un grand match, complétant 26 de ses 33 passes pour un gain global de 353 yards et 3 TDs[41].

Lors des deux matchs de playoffs, Foles lancera pour 598 yards et 3 TDs sans interception[42] et qualifie les Eagles pour le Super Bowl LII.

Historique en Super Bowl[modifier | modifier le code]

Les Eagles en finale nationale (avant l'ère du Super Bowl)
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
NFL Championship 1947 (en) 28 décembre 1947 Comiskey Park, Chicago Cardinals de Chicago P 21–28 Tommy Thompson (en) Greasy Neale
NFL Championship 1948 (en) 19 décembre 1948 Shibe Park (en), Philadelphie Cardinals de Chicago G 7–0 Tommy Thompson Greasy Neale
NFL Championship 1949 (en) 18 décembre 1949 Los Angeles Memorial Coliseum, Los Angeles Rams de Los Angeles G 14–0 Tommy Thompson Greasy Neale
NFL Championship 1960 (en) 26 décembre 1960 Franklin Field, Philadelphie Packers de Green Bay G 17–13 Norm Van Brocklin (en) Buck Shaw (en)
Les Eagles au Super Bowl
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl XV 25 janvier 1981 Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Raiders d'Oakland P 10 - 27 Ron Jaworski Dick Vermeil (en)
Super Bowl XXXIX 6 février 2005 Alltel Stadium, Jacksonville Patriots de la Nouvelle-Angleterre P 21 - 24 Donovan McNabb Andy Reid

Déroulement du match[modifier | modifier le code]

Joueurs titulaires alignés en début de match[modifier | modifier le code]

Nick Foles (ici en 2012), meilleur joueur du Super Bowl LII.
Nouvelle-Angleterre Postes Philadelphie
Attaque
Brandin Cooks WR Alshon Jeffery
Nate Solder LT Halapoulivaati Vaitai
Joe Thuney LG Stefen Wisniewski
David Andrews C Jason Kelce
Shaq Mason RG Brandon Brooks
Cameron Fleming RT Lane Johnson
Rob Gronkowski TE Zach Ertz
Chris Hogan WR Nelson Agholor
Tom Brady QB Nick Foles
Dion Lewis RB LeGarrette Blount
James Develin FB / WR Torrey Smith
Défense
Trey Flowers DE Vinny Curry
Lawrence Guy DT Timmy Jernigan
Malcom Brown DT Fletcher Cox
James Harrison LB / DE Brandon Graham
Kyle Van Noy LB / OLB Mychal Kendricks
Elandon Roberts LB / OLB Nigel Bradham
Stephon Gilmore RCB / CB Jalen Mills
Eric Rowe LCB / CB Ronald Darby
Patrick Chung S Corey Graham
Devin McCourty S Rodney McLeod
Duron Harmon S Malcolm Jenkins

Résumé et évolution du score[modifier | modifier le code]

Début du match à 17 h 31 locales, joué dans un stade fermé[43].

Score Q1 Q2 Q3 Q4 Total
Eagles 9 13 7 12 41
Patriots 3 9 14 7 33
Évolution du score du Super Bowl LII
QT Temps Drive Équipe Description de l'action Score
Jeux Yards TDP PHI NE
1 7:55 14 67 7:05 PHI FG de 25 yards par K Jake Elliott 3 0
1 4:17 9 67 3:38 NE FG de 36 yards par K Stephen Gostkowski 3 3
1 2:34 3 77 1:43 PHI TD de 34 yards par WR Alshon Jeffery, à la réception d'une passe de QB Nick Foles, la conversion à 1 point est manquée par K Jake Elliott 9 3
2 8:48 6 65 3:05 PHI TD à la suite d'une course de 21 yards par RB LeGarrette Blount, la conversion à 2 points à la suite d'une passe de QB Nick Foles est manquée 15 3
2 7:24 5 48 1:24 NE FG de 45 yards par K Stephen Gostkowski 15 6
2 2:04 7 90 2:57 NE TD à la suite d'une course de 26 yards par RB James White, la conversion à 1 point est manquée par K Stephen Gostkowski 15 12
2 0:34 7 70 1:30 PHI TD de 1 yard par QB Nick Foles, à la réception d'une passe de TE Trey Burton, conversion à 1 point réussi par K Jake Elliott 22 12
3 12:15 8 75 2:45 NE TD de 5 yards par TE Rob Gronkowski, à la réception d'une passe de QB Tom Brady, conversion à 1 point réussi par K Stephen Gostkowski 22 19
3 7:18 11 85 4:57 PHI TD de 22 yards par RB Corey Clement, à la réception d'une passe de QB Nick Foles, conversion à 1 point réussi par K Jake Elliott 29 19
3 3:23 7 75 3:55 NE TD de 26 yards par WR Chris Hogan, à la réception d'une passe de QB Tom Brady, conversion à 1 point réussi par K Stephen Gostkowski 29 26
4 14:09 8 51 4:14 PHI FG de 42 yards par K Jake Elliott 32 26
4 9:22 10 75 4:47 NE TD de 4 yards par TE Rob Gronkowski, à la réception d'une passe de QB Tom Brady, conversion à 1 point réussi par K Stephen Gostkowski 32 33
4 2:21 14 75 7:01 PHI TD de 11 yards par TE Zach Ertz, à la réception d'une passe de QB Nick Foles, la conversion à 2 points à la suite d'une passe de QB Nick Foles est manquée 38 33
4 1:05 4 4 1:04 PHI FG de 46 yards par K Jake Elliott 41 33
Score final 41 33

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleur joueur (MVP) du match[43]
Nom Équipe Poste
Nick Foles Eagles de Philadelphie QB
Statistiques par équipe[43]
Statistiques PHI NE
1er down 25 29
1er down à la course 6 4
1er down à la passe 19 23
1er down suite pénalité 0 2
Conversion de 3e down 10/16 5/10
Conversion de 4e down 2/2 1/2
Jeux–yards 71 jeux pour 538 yards 72 jeux pour 613 yards
Yards à la courses 27 courses pour 164 yards moyenne de 6,1 yards/course 22 courses pour 113 yards moyenne de 5,1 yards/course
Yards à la passe 374 500
Passes: Réussies-Tentées-Interceptées 29/44 passes complétées, 1 interception 28:49 passes complétées, 0 interception
Réussite en zone rouge/chances 2/4 2/4
TD 5 4
Field Goals 3/3 2/3
Sacks (Nombre-Yards) 1 pour 5 yards adverses perdus 0
Fumbles (Nombre/Perdus) 0/0 1/1
Penalités (Nombre/Yards perdus) 6 pour 35 yards perdus 1 pour 5 yards perdus
Temps de possession 34:04 25:56
Statistiques individuelles[43]
Quaterbacks
PHI Nick Foles 28/43 passes complétées, 373 yards, 1 interception, 3 TDs, 0 sack subi, QB Rating de 106,1
NE Tom Brady 28/48 passes complétées, 505 yards, 0 interception, 3 TDs, 1 sack subi, QB Rating de 115,4
Meilleurs coureurs
PHI Legarettte Blount 14 courses pour 90 yards nets gagnés, 1 TD, moyenne de 6,4 yards/course
NE James White 7 courses pour 45 yards nets gagnés, 1 TD, moyenne de 6,4 yards/course
Meilleurs receveurs
PHI Nelson Agholor 9/11 réceptions pour 84 yards gagnés, 0 TD
NE Rob Gronkowski 9/15 réceptions pour 116 yards gagnés, 2 TDs
Meilleurs tacleurs
PHI Jalen Mills 9 tacles dont 6 en solo, 2 passes défendues
NE Patrick Chung 10 tacles dont 7 en solo

Records[modifier | modifier le code]

  • Plus grand total de yards combinés dans un Super Bowl : 1 151 yards ;
  • Plus grand nombre de yards à la passe dans un match de play-off (hors saison-régulière) : 505 yards par Tom Brady ;
  • Plus de points marqués par une équipe perdante dans un Super Bowl : 33 points par les Patriots ;
  • Plus de yards combinés à la passe dans un Super Bowl : 874 yards ;
  • Plus long field goal par un rookie dans un Super Bowl : 46 yards par Jake Elliott ;
  • Nick Foles devient le premier joueur à recevoir et lancer une passe pour touchdown dans un Super Bowl ;
  • Nick Foles devient le premier quarterback à recevoir une passe pour touchdown dans un Super Bowl.

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

La couverture médiatique à l'échelle nationale aux États-Unis était assurée par le réseau NBC.

Au Canada, la couverture était assurée en anglais par le réseau CTV et en français par RDS.

En France, la chaîne en clair W9 codiffuse l'événement avec la chaîne payante BeIn Sports, diffuseur exclusif de l'ensemble de la saison par ailleurs[44].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bergman Jeremy, « Eagles QB Nick Foles wins Super Bowl LII MVP », sur nfl.com, National Football League, (consulté le 4 février 2018)
  2. « Justin Timberlake headlines Pepsi Super Bowl LII Halftime Show », National Football League,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Philadelphia Eagles beat New England Patriots in Super Bowl XLII », sur cincinnati.com, The Cincinnati Enquirer, (consulté le 4 février 2018)
  4. (en) « Super Bowl LII Game Summary », sur nfl.com, National Football League, (consulté le 4 février 2018)
  5. (en)http://espn.go.com/nfl/story/_/id/10960506/minneapolis-awarded-2018-super-bowl-nfl-owners
  6. (en) Olson Rochelle, « NFL Super Bowl executives swarm Twin Cities to work out most 'complex' event in league history », sur startribune.com, Minneapolis Star Tribune, (consulté le 10 octobre 2017)
  7. (en) Forliti Amy, « Embrace the 'Bold North' in Minneapolis for Super Bowl », sur mprnews.org, Minnesota Public Radio, (consulté le 19 janvier 2018)
  8. (en) « New Orleans, Minneapolis, Indy finalists for Super Bowl LII », sur profootballtalk.nbcsports.com, NBC Sports (consulté le 8 octobre 2013)
  9. (en) « Three bid cities tabbed finalists to host Super Bowl LII », sur nfl.com, National Football League, (consulté le 11 février 2014) : « NFL Media's Albert Breer reported Tuesday that the three bid cities for the game are Indianapolis, Minneapolis, and New Orleans, according to sources involved with the process. NFL Commissioner Roger Goodell confirmed the news during his Tuesday news conference »
  10. (en) « NFL Commissioner Roger Goodell on future Super Bowls, expanding postseason », sur nfl.com, National Football League, (consulté le 11 février 2014) : « We will have three cities competing for Super Bowl LII: New Orleans, Minneapolis and Indianapolis »
  11. (en) « Super Bowl XLVI - New York Giants vs. New England Patriots - February 5th, 2012 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 6 novembre 2017)
  12. (en) « Super Bowls in New Orleans: All 10 of them! », sur NOLA.com (consulté le 8 novembre 2017)
  13. (en) « Super Bowl XLVII - San Francisco 49ers vs. Baltimore Ravens - February 3rd, 2013 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 8 novembre 2017)
  14. (en) « New Orleans Tricentennial - The 300th Anniversary », sur NOLA 2018 (consulté le 1er novembre 2017)
  15. (en) Mike Wells, « Minneapolis awarded Super Bowl in 2018 », sur espn.com, ESPN
  16. (en) « Stadiums by the Numbers », Minnesota Vikings (consulté le 17 août 2016)
  17. (en) Murphy Brian, « U.S. Bank Stadium: What it cost and by the numbers », sur twincities.com, St. Paul Pioneer Press, (consulté le 18 janvier 2018)
  18. (en) « Go inside U.S. Bank Stadium, the new star of the north - StarTribune.com », sur startibune.com, (consulté le 30 octobre 2016)
  19. (en) « Super Bowl LII Officials Named », sur nfl.com, National Football League, (consulté le 17 janvier 2018) : « Referee GENE STERATORE will lead the seven-person crew of on-field game officials selected to work Super Bowl LII on Sunday, February 4 at U.S. Bank Stadium, the NFL announced today »
  20. (en) Krammer Andrew, « Trading places: Eagles' LeGarrette Blount, Chris Long bring Patriots intel to Philadelphia huddles », Star Tribune, (consulté le 4 février 2018)
  21. (en) Hanzus Dan, « P!NK to perform national anthem at Super Bowl LII », National Football League, (consulté le 9 janvier 2018)
  22. (en) Walsh Paul, « Performer of 'America the Beautiful' at Super Bowl LII is chosen », sur startribune.com, Minneapolis Star Tribune, (consulté le 16 janvier 2018)
  23. (en) « Justin Timberlake headlines Pepsi Super Bowl LII Halftime Show », National Football League, (consulté le 22 octobre 2017)
  24. (en) « Justin Timberlake set for SB LII halftime show », ESPN, (consulté le 26 octobre 2017)
  25. (en) Rollins Khadrice, « Justin Timberlake performing at Super Bowl LII halftime », Sports Illustrated, (consulté le 23 octobre 2017)
  26. (en) Variety staff, « It’s Official: Justin Timberlake to Headline Super Bowl Halftime », Variety,
  27. (en) Lewis Edward, « New England Patriots to wear white in Super Bowl LII », National Football League, (consulté le 23 janvier 2018)
  28. (en) https://www.thescore.com/nfl/news/418656-why-it-s-better-to-wear-white-on-super-bowl-sunday
  29. (en) McKenna Henry, « Reviewing sad state of Patriots defense after Week 4 loss to Panthers », sur usatoday.com, USA Today, (consulté le 5 février 2018)
  30. (en) « Eric Lee Statistics », sur ESPN.com (consulté le 5 février 2018)
  31. (en) « James Harrison notches two sacks in debut as Patriots wrap up AFC home-field advantage », sur usatoday.com, USA Today, (consulté le 4 février 2018)
  32. (en) « Four Patriots Selected to the AFC Pro Bowl Squad », sur Patriots.com, (consulté le 4 février 2018)
  33. (en) Pro Football Reference, « 2017 New England Patriots Schedule & Game Results », (consulté le 23 janvier 2018)
  34. (en)http://www.nfl.com/gamecenter/2018011301/2017/POST19/titans@patriots?icampaign=GC_schedule_rr#menu=gameinfo%7CcontentId%3A0ap3000000906166&tab=recap
  35. (en) « 2017 NFL playoffs schedule, Super Bowl LII coverage », sur espn.com, ESPN, (consulté le 23 janvier 2018)
  36. (fr)http://latesthuddle.com/2017/02/super-bowl-li-gameday-series-j-4-historique-des-patriots-au-sb/
  37. (en) Wagner-McGough Sean, « 2018 Super Bowl preview: The 52 things you must know about Eagles vs. Patriots », CBS Sports, (consulté le 4 février 2018)
  38. (en) « Six Eagles Named To The 2018 Pro Bowl », sur PhiladelphiaEagles.com, (consulté le 4 février 2018)
  39. (en) Rapaport Daniel, « Watch: Eagles' Patrick Robinson Returns Interception 50 Yards for a Touchdown », sur si.com, Sports Illustrated, (consulté le 4 février 2018)
  40. (en)http://www.nfl.com/gamecenter/2018011300/2017/POST19/falcons@eagles?icampaign=GC_schedule_rr#menu=gameinfo%7CcontentId%3A0ap3000000905891&tab=recap
  41. (en) Pro Football Reference, « 2017 NFL Weekly League Schedule », (consulté le 23 janvier 2018)
  42. (en) « 2017 Philadelphia Eagles Schedule & Game Results », Pro Football Reference, (consulté le 23 janvier 2018)
  43. a b c et d (en) http://www.nflgsis.com/2017/POST/04/57500/Gamebook.pdf
  44. http://www.programme-tv.com/television/424565875/super-bowl-2018.html

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]