Marshawn Lynch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lynch.
Marshawn Lynch
Description de cette image, également commentée ci-après

Marshawn Lynch lors du Pro Bowl 2013.

Nom complet Marshawn Lynch
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
à Oakland, Californie
Taille 1,80 m (5 11)
Poids 98 kg (216 lb)
Surnom Beast Mode
Numéro 24
Position Running back
Carrière universitaire ou amateur
2003 - 2006 Golden Bears de la Californie
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 12e au total en 2007 par les
Bills de Buffalo
2007 - 2010
2010 - 2015
2017-
Bills de Buffalo
Seahawks de Seattle
Raiders d'Oakland
Super Bowl XLVIII
Pro Bowl 2008, 2011, 2012, 2013, 2014
All-Pro 2012
Carrière pro. Depuis 2007

(en) Statistiques sur NFL.com

Marshawn Terrell Lynch, né le à Oakland en Californie, est un joueur américain de football américain évoluant au poste de running back. Surnommé Beast Mode, il joue en National Football League pour les Bills de Buffalo et les Seahawks de Seattle. Avec Seattle, Lynch remporte le Super Bowl XLVIII contre les Broncos de Denver.

L'un des meilleurs coureurs de l'histoire des Golden Bears de la Californie, Marshawn Lynch est sélectionné au douzième rang de la draft 2007 de la NFL par les Bills de Buffalo.

Il est surnommé Beast Mode de par son style de jeu puissant avec des courses lors desquelles il casse des plaquages, rebondit sur les défendeurs et surclasse physiquement ses adversaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Marshawn Terrell Lynch naît le à Oakland en Californie de l'union de Maurice Sapp et de Delisa Lynch. La sage-femme qui réalise son accouchement découvre un second placenta mais pas de jumeau et déclare à sa mère « Ne soyez pas surprise s'il grandit et devient vraiment fort »[Note 1],[1]. Marshawn a une sœur, Marreesha, et deux frères Davonte et David. Élevé par sa mère, le jeune Marshawn ne voit pas son père qui est condamné à plusieurs reprises pour vol et purge une peine de 24 ans de prison[2]. Il grandit dans un quartier difficile d'Oakland[3]. Son oncle, Lorenzo Lynch a joué 11 saisons en NFL au poste de cornerback[4].

Au lycée technique d'Oakland, Lynch est une vedette dans quatre sports : au football américain, au basket-ball, en athlétisme et en lutte. Lors de sa saison 2003, il inscrit 33 touchdowns[Note 2] en dix rencontres. Il est utilisé principalement en tant que running back mais également aux postes de wide receiver, de quarterback et aussi en défense comme arrière défensif[5].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Lynch, s'étirant, une main sur le genou, à gauche d'une cheerleader de l'université de Californie.
Marshawn Lynch s'étirant entre des danseuses de l'équipe universitaire.
Lynch en pleine course balle en main.
Marshawn Lynch sous le maillot 10 des Golden Bears esquivant un plaquage.

Lynch opte pour à l'université de Californie à Berkeley où il étudie et joue pour les Golden Bears de la Californie. Après une première saison en tant que remplaçant de J. J. Arrington en 2004, Lynch devient titulaire pour la saison 2005 après le départ d'Arrington en National Football League[6]. Il change son numéro 24 pour le numéro 10, celui de ses années lycée[6]. Il court pour 124,6 yards par match en dix rencontres[7],[8] et progresse tout au long de la saison.

Alors qu'il attend dans sa voiture pour assister à une cérémonie de remise de diplômes de sa sœur, un tireur tire à plusieurs reprises en direction de Marshawn Lynch et de son véhicule, mais le joueur n'est pas touché[9]. Vingt minutes plus tard, la mère du joueur reçoit un appel s'excusant et expliquant qu'il s'agit d'une erreur[9].

Lors de la saison 2006, Cal enchaîne les victoires. Lors de la rencontre contre les rivaux de UCLA, l'université de Californie remporte la rencontre, notamment grâce à un touchdown à la course et un autre à la passe de Lynch. Les Golden Bears remportent la rencontre sur le score de 38 à 24[10].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bills de Buffalo (2007-2010)[modifier | modifier le code]

Sélection par les Bills[modifier | modifier le code]

Invité au NFL Scouting Combine 2007, Marshawn Lynch s'assure d'être sélectionné au premier tour avec un temps de 4,46 s sur le sprint de 40 yards[11].

Mesures pré-draft de Marshawn Lynch (NFL Scouting Combine)
Poids Sprint de 40 yards 20-yard shuttle Three-cone drill Détente verticale Détente horizontale Développé couché Test Wonderlic
97,5 kg 4,46 s 4,55 s 7,05 s 88,9 cm 317,5 cm 20 répétitions 14

Lynch est sélectionné au 12e rang du premier tour de la draft 2007 de la NFL par les Bills de Buffalo. Les Bills le recrutent afin de remplacer Willis McGahee, échangé quelques semaines plus tôt pour avoir insulter la ville[3]. Attiré par sa vitesse, ses mains sûres et sa personnalité, les Bills espèrent l'utiliser comme Marshall Faulk à Saint-Louis[3]. Lynch est le deuxième running back de sa promotion choisi après Adrian L. Peterson. Il signe un contrat de six ans pour un montant de 18,93 millions de dollars dont 10,285 garantis avec les Bills[12]. Il pense atterrir à New York et non à Buffalo dans l'État de New York[13].

Débuts réussis en NFL[modifier | modifier le code]

Lynch inscrit son premier touchdown en National Football League dès son premier match le . Il gagne 90 yards mais les Bills de Buffalo perdent 14 à 15 contre les Broncos de Denver[14]. Le 4 novembre, contre les Bengals de Cincinnati, Marshawn Lynch inscrit un touchdown à la course de 56 yards et un à la passe en position de quarterback pour Robert Royal[15]. Il court pour un total de 153 yards, son record en carrière[15]. Lors de la neuvième semaine de compétition de la saison, Lynch se blesse sévèrement à la cheville contre les Dolphins de Miami et doit manque les trois rencontres suivantes[16]. De retour sur les terrains contre ces mêmes Dolphins, le running back court pour 107 yards.

Il finit sa première saison à Buffalo avec 1 115 yards et sept touchdowns.

Des affaires au départ forcé[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 2008, alors qu'il est au volant de sa Porsche Cayenne, Lynch renverse, blesse une femme et fuit sa victime[17]. Un mois plus tard, il plaide coupable et trouve un accord afin d'éviter tout charge criminelle[17]. Il perd son permis de conduire suite à l'incident[18].

En mars 2009, Lynch est condamné à 80 heures de travaux communautaires et à trois ans de libération conditionnelle pour port d'arme illégal, un pistolet semi-automatique retrouvé dans un véhicule sans plaques d'immatriculation avec une odeur de marijuana[19]. La NFL le suspend pour trois rencontres du début de la saison 2009 pour cette affaire. Mis en concurrence avec Fred Jackson, il souffre de la comparaison avec le joueur non-sélectionné qui n'est pas moins bon que lui[20].

Le début de la saison 2010 est difficile, les Bills commencent par quatre défaites consécutives[4].

Seahawks de Seattle[modifier | modifier le code]

En 2010, Lynch est échangé par les Bills aux Seahawks de Seattle en échange d'un choix de quatrième tour de la draft 2011 et un choix de la draft 2012 dépendant de ses performances[21]. Cet échange s'inscrit dans un processus de reconstruction pour les Bills qui ont sélectionné C. J. Spiller au premier tour[21]. Les Seahawks ont saisi l'opportunité en débauchant un running back dans un secteur où ils ont un manque[21]. Lynch y retrouve Justin Forsett, son ancien coéquipier à l'université[21].

Marshawn Lynch et Mike Williams en 2011.

Contre l'équipe la plus faible de la saison, les Panthers de la Caroline, Lynch inscrit trois touchdowns pour la première fois de sa carrière, deux sur des courses d'un yard dans le troisième quart-temps et un de 22 yards dans le dernier quart-temps[22].

Le 8 janvier 2011, Lynch inscrit un touchdown de 67 yards contre les Saints de la Nouvelle-Orléans en rencontre éliminatoire. Sur cette course, il domine toute la défense des Saints pour réussir à donner la victoire à son équipe, loin d'être favorite[23]. La célébration des supporteurs du stade est si forte qu'elle crée un tremblement de terre, donnant le nom de « Beast Quake » à cette course[24],[25].

En mars 2012, Marshawn Lynch signe un nouveau contrat de quatre années avec les Seahawks d'une valeur totale de 31 millions de dollars dont 18 millions garantis[26].

Lynch termine la saison régulière 2013 en tant que meilleur marqueur de touchdown à la course de la saison à égalité avec Jamaal Charles.

En février 2014, il participe à la victoire des Seahawks lors du Super Bowl XLVIII, dans lequel il marque un touchdown. Lors de cette saison, il est réprimandé à de nombreuses reprises par la NFL, notamment pour avoir célébrer ces touchdowns en attrapant son entre-jambe[27]. À la fois de la saison régulière, il néglige les médias et reçoit une amende de 100 000 dollars[27]. Il souhaite porter des chaussures en or contre les Packers de Green Bay alors que la ligue l'interdit et est menacé de n'être pas autorisé à entrer sur le terrain s'il les porte[27]. Il participe au Super Bowl XLIX, marque un nouveau touchdown, mais perd face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Alors que Seattle est à un yard de marquer un touchdown décisif, Pete Carroll choisit de ne pas courir avec Lynch et d'appeler une passe de Russell Wilson qui est interceptée par Malcolm Butler. Ce choix est considéré comme l'un des pires de l'histoire du Super Bowl[28].

Le 7 février 2016, il annonce via Twitter sa retraite des terrains à cause de trop nombreuses blessures au niveau de la cheville. Marshawn Lynch se retire avec une bague de Champion NFL, deux titres de Champion NFC et 5 Pro Bowls.

Raiders d'Oakland[modifier | modifier le code]

Avant le début de la saison 2017, Lynch souhaite sortir de sa retraite et retrouver les terrains. Le running back a envie de rejoindre la franchise de sa ville natale, les Raiders d'Oakland. Après plusieurs semaines de négociations et de rumeurs, Marshawn Lynch signe un contrat de deux ans avec les Raiders[29] qui doit alors trouver un accord avec les Seahawks de Seattle pour obtenir les droits du joueur. Le 26 avril 2017, les deux clubs trouvent un accord — via l'échange de tours pour la draft 2018[30] — et Lynch devient un joueur des Raiders[31].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marshawn Lynch est le cousin des sportifs JaMarcus Russell et Josh Johnson (en), ainsi que du chanteur Mistah F.A.B. (en)[32].

Statistiques en saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques
Saison Équipe Matchs Course Réception Fumbles
Matchs joués Matchs débutés Tentatives Yds Moy Lng 100+ Yds TD Réc Yds Moy Lng TD Fum Perdus
2007 Bills de Buffalo 13 13 280 1 115 4 56 3 7 18 184 10,2 30 1 2 1
2008 Bills de Buffalo 15 15 250 1 036 4,1 50 3 8 47 300 6,4 42 1 2 1
2009 Bills de Buffalo 13 6 120 450 3,8 47 0 2 28 179 6,4 35 0 3 1
2010 Bills de Buffalo / Seahawks de Seattle 16 14 202 737 3,6 39 0 6 22 145 6,6 22 0 3 3
2011 Seahawks de Seattle 15 15 285 1 204 4,2 47 6 12 28 212 7,6 26 1 3 2
2012 Seahawks de Seattle 16 16 315 1 590 5 77 10 11 23 196 8,5 27 1 5 2
2013 Seahawks de Seattle 16 16 301 1 257 4,2 43 3 12 36 316 8,8 55 2 4 1
2014 Seahawks de Seattle 16 14 280 1 306 4,7 79 5 13 37 367 9,9 39 4 3 2
2015 Seahawks de Seattle 7 7 111 417 3,8 24 1 3 13 80 6,2 19 0 0 0
Total 127 116 2 144 9 112 4,2 79 31 74 252 1 979 7,9 55 9 26 14

Aspects financiers[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous récapitule les revenus en carrière de Marshawn Lynch en National Football League[33].

Revenus en carrière de Marshawn Lynch
Année Équipe Salaire fixe Bonus Total
Bonus à la signature Bonus effectif Bonus de restructuration Autres bonus
2007 Bills 285 000 $ 3 006 150 $ 735 000 $ - 1 758 850 $ 5 785 000 $
2008 Bills 375 000 $ - - - 4 500 000 $ 4 875 000 $
2009 Bills 518 823 $ - - - - 518 823 $
2010 Seahawks 885 000 $ - - - - 885 000 $
2011 Seahawks 2 140 000 $ - - - - 2 140 000 $
2012 Seahawks 4 000 000 $ 6 000 000 $ - - - 10 000 000 $
2013 Seahawks 7 000 000 $ - - - - 7 000 000 $
2014 Seahawks 6 000 000 $ - 500 000 $ - - 6 500 000 $
2015 Seahawks 4 500 000 $ 7 500 000 $ - - 5 467 $ 12 005 467 $
2017 Raiders - - - - - -
Total 25 703 823 $ 16 506 150 $ 1 235 000 $ - 6 264 317 $ 49 709 290 $

Lynch entretient une relation particulière avec les bonbons Skittles. Lors de rencontres de saison régulière en 2011, il est filmé en train de manger des Skittles sur le bord du terrain[34]. Les supporteurs célèbrent également ses touchdowns par des pluies de Skittles[34].

En 2016, Marshawn Lynch ouvre le magasin « Beast Mode » à Oakland dans lequel le joueur vend des produits de sa marque du même nom[35].

Style de jeu et personnalité[modifier | modifier le code]

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Coureur puissant de 98 kilos, Lynch combine une vitesse extraordinaire, une bonne vision et un équilibre rare[6]. Efficace entre les plaquages, il est également un très bon receveur[6]. Il a la capacité d'effectuer des crochets pour battre ses adversaires[36].

Il gagne une réputation de joueur physique qui est difficile à bloquer et donc capable de gagner beaucoup de yards après le premier contact avec un défenseur adverse, d'où son surnom de « Beast Mode ». Avec Seattle, Lynch est la principale menace offensive de son attaque, obligeant les défenses à mettre un plan pour l'arrêter avant de penser au jeu à la passe[36],[37].

Personnalité[modifier | modifier le code]

Tatouages[modifier | modifier le code]

Marshawn Lynch a un tatouage « Mama's Boy » dans son dos en hommage à sa mère[3]. Il a un grand tatouage « OAKLAND » en majuscules sur sa poitrine.

Lynch dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Image médiatique[modifier | modifier le code]

Lynch est connu pour ne pas aimer parler aux médias et il a donc reçu plusieurs amendes à chaque fois qu'il violait le règlement l'obligeant à s'exprimer devant eux. En réaction, lors de la journée des médias du Super Bowl XLIX à Glendale, Lynch a systématiquement donné la même réponse à toutes les questions des journalistes en répétant qu'il était uniquement présent pour éviter l'amende[38].

Après avoir pris sa retraite sportive une première fois après la saison 2015, Marshawn Lynch multiplie les apparences médiatiques. Il apparaît dans l'émission Running Wild with Bear Grylls tournée dans les montagnes de Corse[39].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Citation originale : Don’t be surprised if he grows up to be really strong.
  2. Cet article traite d'un joueur de football américain. Le lexique du football américain et canadien y est utilisé.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ebenezer Samuel, « For Marshawn and his mom, life now one big fairy tale », sur nydailynews.com, (consulté le 26 avril 2017).
  2. (en) Josh Peter, « The father missing from Marshawn Lynch's life », USA Today, (consulté le 26 avril 2017).
  3. a, b, c et d (en) Matt Higgins, « Bills Are Hoping Lynch Will Run the Ball, Not His Mouth », The New York Times, (consulté le 26 avril 2017).
  4. a et b (en) Danny O'Neil, « Seahawks' Marshawn Lynch ready to make most of second chance », The Seattle Times, (consulté le 27 avril 2017).
  5. (en) Rick Kimbrel, « The Best of the West RBs - Part I », sur rivals.com, (consulté le 26 avril 2017).
  6. a, b, c et d (en) Ted Miller, « Talented Lynch takes over starting role for Bears », sur ESPN.com, (consulté le 26 avril 2017).
  7. (en) « #10 - Marshawn Lynch- Bio », sur calbears.com (consulté le 26 avril 2017).
  8. (en) « Chat with Marshawn Lynch », sur ESPN.com, (consulté le 26 avril 2017).
  9. a et b (en) Chris Colston, « Marshawn Lynch: A 'mama's boy' ready for the NFL », USA Today, (consulté le 26 avril 2017).
  10. (en) Associated Press, « Lynch, Longshore lead Cal past UCLA, to 8th straight win », sur ESPN.com, (consulté le 26 avril 2017).
  11. (en) John Clayton, « Speed was on display at 2007 combine », sur ESPN.com, (consulté le 26 avril 2017).
  12. (en) Associated Press, « Bills sign first-round RB Marshawn Lynch », USA Today, (consulté le 26 avril 2017).
  13. (en) Barry Petchesky, « Marshawn Lynch Had No Idea Buffalo Was Not In New York City », sur deadspin.com, (consulté le 26 avril 2017).
  14. (en) Associated Press, « Bills play inspired defense but fall to Broncos in final seconds », sur ESPN.com, (consulté le 27 avril 2017).
  15. a et b (en) Associated Press, « Rookie Lynch has breakout game as Bills roll over Bengals », sur ESPN.com, (consulté le 27 avril 2017).
  16. (en) Associated Press, « Bills RB Marshawn Lynch likely to play Sunday against Dolphins; DE Chris Kelsay out », USA Today, (consulté le 27 avril 2017).
  17. a et b (en) Associated Press, « Bills' Lynch set to plead guilty to traffic violation », USA Today, (consulté le 27 avril 2017).
  18. (en) Associated Press, « Lynch's license revoked for Buffalo hit-and-run case », sur ESPN.com, (consulté le 27 avril 2017).
  19. (en) « Lynch gets probation for guilty plea », sur ESPN.com, (consulté le 27 avril 2017).
  20. (en) Bill Barnwell, « Marshawn Lynch: Beast Mode Evolved », Grandland, (consulté le 27 avril 2017).
  21. a, b, c et d (en) « Seahawks deal for Marshawn Lynch », sur ESPN.com, (consulté le 26 avril 2017).
  22. (en) Associated Press, « Marshawn Lynch scores 3 TDs as Seahawks bury toothless Panthers », sur ESPN.com, (consulté le 27 avril 2017).
  23. (en) Matt Ufford, « The Sound and the Fury », SB Nation, (consulté le 26 avril 2017).
  24. [vidéo] (en) « Reliving the Beast Quake », sur nfl.com (consulté le 27 avril 2017).
  25. (en) Michael David Smith, « Marshawn Lynch touchdown caused an earthquake », NBC Sports, (consulté le 27 avril 2017).
  26. (en) Associated Press, « Seahawks re-sign Marshawn Lynch », sur ESPN.com, (consulté le 26 avril 2017).
  27. a, b et c (en) Jeffri Chadiha, « The misunderstood Marshawn Lynch », sur ESPN.com, (consulté le 27 avril 2017).
  28. (en) Don Banks, « The worst play call in NFL history will continue to haunt Seahawks in 2015 », Sports Illustrated, (consulté le 27 avril 2017).
  29. (en) Will Brinson, « Marshawn Lynch to reportedly sign two-year deal with Raiders, pending physical », CBS Sports, (consulté le 26 avril 2017).
  30. (en) « Oakland Raiders Acquire RB Marshawn Lynch  » (consulté le 27 avril 2017)
  31. (en) Mike Garafolo et Ian Rapoport, « Seahawks, Raiders agree to trade for Marshawn Lynch's rights », sur nfl.com, (consulté le 26 avril 2017).
  32. (en) « 15 Things You Didn't Know About Marshawn LynchJaMarcus Russell and Marshawn Lynch are cousins », sur Complex UK (consulté le 27 avril 2017)
  33. (en) « Marshawn Lynch - Cash Earnings », sur www.spotrac.com (consulté le 27 avril 2017).
  34. a et b (en) Clare Farnsworth, « The Truth Behind Marshawn and Those Skittles », sur seahawks.com, (consulté le 27 avril 2017).
  35. (en) Matthias Gafni, « Marshawn Lynch opens Beast Mode shop in Oakland », sur lowellsun.com, (consulté le 26 avril 2017).
  36. a et b (en) Taylor Price, « Stopping Seattle Starts with Marshawn Lynch », sur 49ers.com, (consulté le 27 avril 2017).
  37. (en) Jeff Howe, « It’s simple: Stop Marshawn Lynch », Boston Herald, (consulté le 27 avril 2017).
  38. (en) Gregg Rosenthal, « Marshawn Lynch: 'I'm just here so I won't get fined' », sur nfl.com, (consulté le 26 avril 2017).
  39. (en) Mark Hinog, « Marshawn Lynch's mountainous adventure with Bear Grylls was hilarious and surprisingly profound », SB Nation, (consulté le 26 avril 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]