La Ferrière-sur-Risle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Ferrière.
La Ferrière-sur-Risle
Les halles médiévales de la Ferrière   Inscrit MH (1926).
Les halles médiévales de la Ferrière
 Inscrit MH (1926).
Blason de La Ferrière-sur-Risle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Conches-en-Ouche
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Conches
Maire
Mandat
Joël Rioult
2014-2020
Code postal 27760
Code commune 27240
Démographie
Gentilé Ferrislois
Population
municipale
230 hab. (2014)
Densité 1 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 44″ nord, 0° 47′ 12″ est
Altitude Min. 124 m – Max. 155 m
Superficie 0,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
La Ferrière-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
La Ferrière-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Ferrière-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Ferrière-sur-Risle
Liens
Site web www.laferrieresurrisle.fr

La Ferrière-sur-Risle est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune occupe 24 ha, c'est le 5e plus petit territoire communal de France, et le plus petit de Normandie[1].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans une zone de sismicité très faible[2].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Un schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) a permis de réaliser un état des lieux de La Risle.

  • La Rivière La Risle[3] prend sa source au niveau des collines du Perche dans le département de l'Orne (altitude 275 m).
  • Les ouvrages hydrauliques[4].
  • Service de l'eau[5]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type sub-océanique. Il se caractérise par une pluviométrie bien répartie tout au long de l'année et par la douceur de ses températures[6].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

  • Des transports scolaires desservent les établissements scolaires de l'ensemble des communes du pays de Verneuil[7]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune ne dispose pas d'un plan local d'urbanisme ou carte communale, c'est donc le Règlement national d'urbanisme (RNU) qui s'applique.

Vue générale du village.

Village du pays d'Ouche[8].

Communes limitrophes de La Ferrière-sur-Risle[9]
Mesnil-en-Ouche (comm. dél. d'Ajou) La Houssaye
Mesnil-en-Ouche (comm. dél. d'Ajou) La Ferrière-sur-Risle[9] Sébécourt
Le Fidelaire
Mesnil-en-Ouche (comm. dél. d'Ajou) Champignolles

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du Pays de Conches est une communauté de communes française qui regroupe 27 communes autour de Conches-en-Ouche.

L'assainissement collectif et non collectif[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Ferrariae vers 1210[12].

Mentionné plus tard que les autres Ferrières (-Haut-Clocher et -Saint-Hilaire) du pays d'Ouche, il n'est pas étonnant de trouver l'article défini. Le qualificatif -sur-Risle sert à éviter la confusion avec les deux autres communes[12].

Il signifie « lieu d'extraction du minerai de fer ». Il s'agit d'un toponyme médiéval. Les époques gauloises sont représentées par Cernay et gallo-romaines par Cernières[12], autres communes du pays d'Ouche.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'activité économique était importante, liée en partie à l'industrie du fer, et elle a permis un développement de ses infrastructures telle que la halle, qui montre l'importance d'un ancien marché, ou bien les dimensions de l'église, qui abrite entre autres, le plus beau retable de l'Eure.

La Charité de La Ferrière-sur-Risle a été fondée le 23 avril 1484[13].

La noblesse organisait de grands festins sous la halle qui servait aussi de lieu d'échange ou de divertissement.

La cure de la Ferrière s'est vue présenter ses curés par des personnages illustres :

  • l'Abbé Félix de Courteuve, le 02 juin 1528, par François 1er,
  • l'Abbé Matthieu Desfribes, le 4 septembre 1559 par Henri II,
  • l'Abbé Nicolas Leblanc, proposé le 5 avril 1572 par le François de France (1555-1584), Duc d'Alençon et d'Evreux,
  • l'Abbé Pierre de la Noé, le 16 avril 1587, par Henri III, roi de France.

La commune est bombardée le 17 août 1944[14].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1917   Gaston Roussel    
1938   Rodolphe Delanoë    
1995 7 mai 2013[15] Jean-Jacques Hubert    
2013 en cours Joël Rioult DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[16] :

  • total des produits de fonctionnement : 179 000 , soit 726 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 185 000 , soit 748 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 137 000 , soit 555 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 111 000 , soit 448 par habitant.
  • endettement : 179 000 , soit 726 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 9,20 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,83 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 30,08 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 46,33 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 11,39 %.

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Tourisme et animations[modifier | modifier le code]

La pratique du canoë kayak est importante sur la Risle.

Les potentialités en matière de tourisme lié aux techniques industrielles passées et présentes sont significatives. L'Espace Culturel des Tanneries en est un bon exemple[17].

Le riche patrimoine architectural, mobilier et naturel de la commune est un atout touristique certain.

Commerces et services[modifier | modifier le code]

La Poste (entreprise française) et quelques commerces de proximité sont présents sur la commune, dans les domaines de l'alimentaire, garage, coiffure, antiquités, brocante, parcs et jardins, taxis[18]...

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une école publique maternelle et élémentaire. Les collèges et lycées sont desservis par cars dans les autres communes[19].

Santé[modifier | modifier le code]

Services sur la commune[22]

  • Cabinet d'infirmières inauguré le 30 juin 2017 dans un nouveau local face aux halles,
  • Pharmacie,
  • Sophrologue, psychologue du travail.

Services dans les communes voisines

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[26],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 230 habitants, en diminution de -18,44 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
474 437 455 496 604 572 590 513 529
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
530 514 458 392 365 406 402 401 391
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
362 361 363 348 318 316 298 286 315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
360 385 336 309 241 247 278 244 230
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[27] puis Insee à partir de 2006[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Détail de la charpente des halles médiévales

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Ferrière-sur-Risle compte trois édifices inscrits au titre des monuments historiques :

Elle abrite divers objets mobiliers[30] dont certains sont classés au titre des monuments historiques : un retable doré à la feuille réalisé par l'école Léonard de Vinci[31]Vierge à l'Enfant[32], un groupe sculpté : Vierge de Pitié[33], une statue Saint Michel[34] ;
La cloche de 1703 est elle aussi classée au titre des objets mobiliers[35] ;
Une verrière Souvenir en mémoire de Mr Lebarde curé de la paroisse (1935-1959)[36].
  • Monuments commémoratifs :
Le monument aux morts[37] ;
Plaques commémoratives dans l'église, sur la façade de la mairie et sur le tablier droit du pont qui franchit La Risle[38].
Longues de 55 mètres lors de leur construction, les halles furent réduites à 35 mètres en 1865. En effet, le conseil municipal avait jugé l'édifice trop grand pour les besoins des marchés et des foires. De plus, il posait des problèmes de circulation au centre du village. Jusqu'en 1930, le deuxième jour de novembre, s'y tenait un marché aux pommes. Aujourd'hui, chaque troisième dimanche du mois, les halles accueillent un marché de brocanteurs et d'antiquaires[40].

À noter, par ailleurs, que :

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Natura 2000[modifier | modifier le code]

  • Risle, Guiel, Charentonne[43].

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

  • La vallée de la Risle de la Ferrière-sur-Risle à Brionne, la forêt de Beaumont, la basse vallée de la Charentonne[44].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Ferrière-sur-Risle (Eure).svg

Les armoiries de La Ferrière-sur-Risle se blasonnent ainsi[45],[46] :

Parti : au 1) de gueules à l'écusson du même aux deux léopards d'or passant l'un sur l'autre et à la filière du même, an chef à dextre et au haut fourneau d'argent maçonné de sable, la bouche ouverte du même sur un charbon incandescent du champ enflammé aussi d'or, en pointe à senestre, au 2) coupé au I de sinople au cor d'or et au II d'azur à la truite d'argent, courbée en pal, tête et queue à dextre.
Création Henry Fonquernie et André Franchet. Adopté en décembre 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes les moins étendues
  2. Didacticiel de la réglementation parasismique
  3. Schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) de la Risle, État des Lieux, 44 pages
  4. Les ouvrages hydrauliques, pages 109 à 296
  5. Service Communauté de communes du pays de Conches / eau potable
  6. I - Caractérisation générale du bassin versant, I.1.2. Le climat
  7. Horaires circuits scolaires
  8. « Le pays d'Ouche », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 21 février 2017).
  9. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  10. [1]
  11. Assainissement non collectif
  12. a, b et c François de Beaurepaire, Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, éditions Picard, 1981, p. 109.
  13. confréries dites de Charité Les confréries dites de Charité
  14. Ferrière-sur-Risle : commémoration du 70e anniversaire du bombardement du 17 août 1944
  15. Jean-Jacques Hubert, alias Mister Jack: décès d'un maire-chanteur
  16. Les comptes de la commune
  17. a et b Les Tanneries à La Ferrière-sur-Risle, Lieu d'exposition haut de gamme
  18. Vie quotidienne
  19. Niveau de diplôme et CSP à la Ferrière-sur-Risle
  20. École maternelle et élémentaire Henri des
  21. Ecoles, collèges et lycées
  22. Santé et bien être
  23. Dans l'Eure le village de la Ferrière-sur-Risle attend depuis dix ans un médecin
  24. Y a-t-il un médecin pour sauver la Ferrière ?
  25. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  29. « Église », notice no PA00099412, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  30. Base Mistral-Mémoire
  31. Notice no PM27000740, base Palissy, ministère français de la Culture retable du maître-autel et 3 statues : Vierge à l'Enfant, Saint Georges, Saint Blaise
  32. Notice no PM27000743, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Vierge à l'Enfant
  33. Notice no PM27000742, base Palissy, ministère français de la Culture groupe sculpté : Vierge de Pitié
  34. Notice no PM27000741, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Saint Michel
  35. Notice no PM27000744, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de l'église Saint-Georges
  36. Notice no IM27018150, base Palissy, ministère français de la Culture verrière : Souvenir
  37. Le monument aux morts
  38. Monument aux Morts, Plaque commémorative 1914-1918, Plaque commémorative au dessus de la porte d'accès à la mairie, Plaque commémorative, victimes civiles du bombardement du 17/08/1944, en direction de Bernay, sur tablier droit du pont qui franchit La Risle
  39. « Halle », notice no PA00099413, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  40. Christiane Lablancherie, « La Ferrière-sur-Risle : balade en nostalgie », Patrimoine normand, vol. 93,‎ (lire en ligne).
  41. La Grande Métallurgie en Haute-Normandie à la fin du XVIIIe siècle, par Guy Richard Annales de Normandie, Année 1962, Volume 12 Numéro 4 p. 263-289 : pages 266-268-269-291.
  42. « Maison du 16e siècle », notice no PA00099414, base Mérimée, ministère français de la Culture
  43. « Risle, Guiel, Charentonne », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 28 janvier 2016).
  44. « La vallée de la Risle de la Ferrière-sur-Risle à Brionne, la forêt de Beaumont, la basse vallée de la Charentonne », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 28 janvier 2016).
  45. Blazon officiel
  46. Armoiries La ferrière-sur-Risle