Saint-Agnan-de-Cernières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Agnan.
Saint-Agnan-de-Cernières
Image illustrative de l'article Saint-Agnan-de-Cernières
Blason de Saint-Agnan-de-Cernières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Breteuil
Intercommunalité Communauté de communes Bernay Terres de Normandie
Maire
Mandat
Jean-Luc Leperd
2014-2020
Code postal 27390
Code commune 27505
Démographie
Gentilé Agnanais
Population
municipale
148 hab. (2015 en augmentation de 8,03 % par rapport à 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 15″ nord, 0° 31′ 04″ est
Altitude Min. 150 m
Max. 211 m
Superficie 7,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte administrative de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Agnan-de-Cernières

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Agnan-de-Cernières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Agnan-de-Cernières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Agnan-de-Cernières

Saint-Agnan-de-Cernières est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Agnan-de-Cernières[1]
La Trinité-de-Réville La Trinité-de-Réville Mesnil-en-Ouche
(comm. dél. de La Roussière)
La Trinité-de-Réville
Montreuil-l'Argillé
Saint-Agnan-de-Cernières[1] Mesnil-en-Ouche
(comm. dél. de Saint-Pierre-du-Mesnil)
Saint-Pierre-de-Cernières Saint-Pierre-de-Cernières

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sarnerias en 1025, Sarneriæ en 1220, Sanctus Anianus de Sarneriis au XIIIe siècle[2].

François de Beaurepaire propose de rattacher ce toponyme à Cernay (Eure), dans lequel il identifie un élément Sarn- bien attesté dans les formes anciennes et dans Sasnières (Loir-et-Cher, Sarnerias 1081). Pour lui, Sarn- représente isarno, mot gaulois désignant le fer (avec l'aphérèse de i). Ensuite, l'évolution Sar- > Ser- (graphié Cer-) est attendue, et due à l'action fermante de [r] en syllabe initiale au Moyen Âge. Cette évolution se manifeste par exemple dans les parlers de la Seine-Maritime et de l'Eure dans les mots lerme < larme ; ergent < argent ; etc. Ce type toponymique s'explique par la présence de fer dans le pays d'Ouche, région de Normandie encore connue récemment pour son industrie métallurgique[2].

Cet élément est composé avec le suffixe -ière qui dénote un lieu ou une propriété à partir du Moyen Âge. Il s'agit d'une formation toponymique plus récente que les noms de lieu en -acum, suffixe identifié dans Cernay, d'origine gallo-romane et de sens proche.

D'où la signification globale de « lieu, endroit où il y a du fer ».

Saint-Agnan, plus généralement saint Aignan fut évêque d'Orléans[2] au Ve siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Nicole Sarazin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 148 habitants[Note 1], en augmentation de 8,03 % par rapport à 2010 (Eure : +2,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
311 343 487 392 365 377 402 404 375
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266 270 255 249 230 207 206 209 202
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
196 197 211 199 188 183 189 219 189
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
175 136 131 140 124 122 133 135 138
2015 - - - - - - - -
148 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Agnan-de-Cernières Blason Parti: au 1er coupé au I de gueules à trois besants d'or et au II d'azur à la truite d'argent posée en bande, au 2e d'or à la crosse de sable.
Détails
Création Jean François Binon. Adopté le 27 juin 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. a, b et c François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 161
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :