La Baule-Dakar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Baule-Dakar est une course à la voile qui reliait La Baule (France) à Dakar (Sénégal). Créée en 1980 elle est aussi appelée Course des Amaldies.

C'est le catamaran Elf Aquitaine de Marc Pajot qui remporte la première édition. Lui succèdent en 1983 le Charente-Maritime de Pierre Follenfant, puis en 1987 Lada Poch II de Loïck Peyron et en 1991 Laurent Bourgnon sur RMO.

Création[modifier | modifier le code]

La Baule-Dakar est une épreuve océanique ouverte aux monocoques et aux multicoques. Elle s'est courue à l'origine en équipage (1980 et 1983), puis en double (1987). La dernière édition de la course en 1991 s'est courue en solitaire.

Parcours[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, le départ de la course est donné dans la baie de La Baule et l'arrivée se fait à Dakar au Sénégal. Cependant, en l'absence de port à La Baule, les bateaux étaient amarrés au port de plaisance de Pornichet. Les concurrents ont une marque de passage aux Açores, où ils doivent passer entre les îles de Faial et Pico[1].

Classement 1980[modifier | modifier le code]

37 bateaux ont pris le départ de cette première édition[2].

  1. Elf Aquitaine de Marc Pajot, Paul Ayasse et François Boucher[3]
  2. Royale de Loïc Caradec, Philippe Facque, Jean-François Fountaine et Yann Le Coniac
  3. Paul Ricard de Éric Tabarly, Éric Bourhis et Patrick Tabarly[4]
  4. Olympus de Mike Birch
  5. Gauloise IV d'Éric Loizeau

Abandons :

Classement 1983[modifier | modifier le code]

Multicoques:

  1. Charente-Maritime de Pierre Follenfant, Jean-Baptiste Le Vaillant et Marc Guillemot
  2. Côte basque de Didier Munduteguy
  3. Jet Services II de Patrick Morvan, Serge Madec et Jean Le Cam
  4. Lada Poch de Loïck Peyron et Alain Gautier
  5. Elf Aquitaine de Marc Pajot et Jean Maurel
  6. Royale II de Loïc Caradec, Olivier Despaigne et Thierry Brault

Monocoques :

  1. Kriter VIII

Classement 1987[modifier | modifier le code]

L'édition 1987 se court en double. Elle est marquée par la tragique disparition en mer du skipper Daniel Gilard.

7 abandons sur 12 partants

  1. Lada Poch II de Loïck Peyron et Jacques Delorme en 11 j 9 h 19 m 25 s
  2. Ericsson (ex-Crédit Agricole) de Bruno Peyron et Cam Lewis en 11 j 9 h 53 m 34 s
  3. Elf Aquitaine II de Jean Maurel et Jean-Luc Nelias en 12 j 10 h 28 m 35 s
  4. Poulain d'Olivier de Kersauson et Christophe Mahé en 13 j 15 h 58 m
  5. Charente-Maritime de Jean-François Fountaine et Le Vaillant en 14 j 6 h 27 m 36 s

Abandons:

Classement 1991[modifier | modifier le code]

L'édition 1991 de La Baule-Dakar se démarque des précédentes car elle se court en solitaire.

Multicoques :

  1. RMO de Laurent Bourgnon en 11 j 22 h 41 min 33 s
  2. Fujicolor II de Mike Birch
  3. Cimaron de Jean-Luc Nélias
  4. Funambule (prao) de Lalou Roucayrol

Monocoques :

  1. Bagages Superior d'Alain Gautier en 10 j 18 h 4 min 15 s
  2. Fleury Michon X de Philippe Poupon en 10 j 21 h 44 min 26 s
  3. Looping de Giovanni Soldini en 11 j 16 h 46 min 02 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Baule-Dakar 1980 : bouée des Açores » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 30 juin 2010)
  2. « Départ La Baule-Dakar 1980 » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 30 juin 2010)
  3. « Arrivée Dakar - La Baule 1980 » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 30 juin 2010)
  4. a et b « Biographie D’Eric Tabarly », Cité de la Voile Éric Tabarly (consulté le 30 juin 2010)
  5. Stuart Rogerson, « VSD II, une légende... vivante » (consulté le 30 juin 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]