Sydney-Hobart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parcours de la course.

Sydney–Hobart est une course à la voile partant de Sydney chaque 26 décembre et se terminant à Hobart, pour une distance d’environ 630 milles (1 167,39 kilomètres). L’organisation est assurée par le Cruising Yacht Club of Australia en collaboration avec le Royal Yacht Club of Tasmania. Depuis sa création en 1945, sa popularité n’a cessé de croître pour devenir l’une des plus importantes courses au large, attirant chaque année de nombreux maxi IOR européens et nord-américains. Le record actuel est détenu depuis 2005 par Wild Oats XI, avec 1 jour, 18 heures, 40 minutes et 10 secondes.

Le détroit de Bass, séparant l'île principale australienne de la Tasmanie, ainsi que les eaux du Pacifique sud qui le bordent immédiatement à l’est, sont réputés pour leurs conditions de vent et de mer difficiles et bien que la course ait lieu pendant l’été austral, les abandons ne sont pas rares. De nombreux bateaux quittant la compétition relâchent à Eden, sur la côte des Nouvelle-Galles du Sud, dernier port abrité avant la traversée du détroit de Bass.

Histoire[modifier | modifier le code]

Neuf concurrents s’élancèrent lors de la première édition en 1945. Le vainqueur, Rani, mit 6 jours, 14 heures et 22 minutes pour rallier Hobart. Les premiers records tombèrent rapidement mais il fallut ensuite 21 ans pour battre celui établi en 1975 par Kiaola, un voilier américain, en 1996 par l’allemand Morning Glory, et de 29 minutes uniquement, en 2 jours, 14 heures, 7 minutes et 10 secondes. En 1999, Nokia boucla le parcours en un jour, 19 heures et 48 minutes, battu en 2005 par Wild Oats XI.

L’édition 1998 fut endeuillée par la disparition de six équipiers appartenant à trois équipages différents[1]. Cinq bateaux coulèrent au cours d’un fort coup de vent non annoncé. Seuls 44 des 115 concurrents parvinrent à rallier Hobart. Suite à cela, les limites d’âge et d’expérience pour les équipiers furent relevées. La commission chargée d’enquêter sur les causes du drame émit des critiques tant à propos de l’organisation de la course que du Bureau australien de la météorologie.

En 2005, Wild Oats XI fut le premier concurrent depuis Rani à réaliser un triplé en remportant la victoire en temps réel, en temps compensé et en établissant un nouveau record. En remportant à la fois les éditions 2006 et 2007 en temps réel, Wild Oats XI devint le premier concurrent à aligner trois victoires consécutives[2]. Il est toutefois à noter que le bateau ayant remporté le plus de victoires est Kurrewa IV (ancien Morna) qui a gagné la course sept fois entre 1946 et 1960.

Règlement[modifier | modifier le code]

Tandis que l’attention de la presse et du public se concentre sur le premier bateau (généralement le plus grand et le plus récent de la flotte) à franchir la ligne d’arrivée, le classement en temps compensé revêt une certaine importance dans le cadre de la Tattersalls Cup. Le calcul du handicap, basé sur la taille et autres caractéristiques principales de chaque bateau, a évolué au cours des années. L’International Rule Club 2000 (IRC) a succédé en 2005 à l’International Measurement System (IMS), qui lui-même remplaçait les International Offshore Rules (IOR).

Les règles de courses sont celles de l’International Sailing Federation.

Flotte[modifier | modifier le code]

La flotte est constituée en majorité de sloops, monocoques à un mât équipés d’une grand-voile et d’un seul génois auquel s’ajoute un spinnaker aux allures portantes.

L’architecte naval néo-zélandais Bruce Farr détient le record des constructeurs, avec 15 bateaux victorieux conçus dans ses bureaux.

Résultats[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur en temps réel Temps
j/hh:mm
Vainqueur en temps compensé Partants Arrivés
1945 Rani 6 j 14 h 22 min[Note 1],[Note 2] Rani 9 8
1946 Morna 5 j 02 h 53 min[Note 1] Christina 19 11
1947 Morna 5 j 03 h 03 min Westward 28 21
1948 Morna 4 j 05 h 01 min[Note 1] Westward 18 13
1949 Waltzing Matilda 5 j 10 h 33 min Trade Winds 15 13
1950 Margaret Rintoul 5 j 05 h 28 min Nerida 16 14
1951 Margaret Rintoul 4 j 02 h 29 min[Note 1] Struen Marie 14 12
1952 Nocturne 6 j 02 h 34 min Ingrid 17 17
1953 Solveig IV 5 j 07 h 12 min Ripple 23 19
1954 Kurrewa IV (ancien Morna) 5 j 06 h 09 min Solveig 17 15
1955 Even 4 j 18 h 13 min Moonbi 17 16
1956 Kurrewa IV (ancien Morna) 4 j 04 h 31 min Solo 28 26
1957 Kurrewa IV (ancien Morna) 3 j 18 h 30 min[Note 1] Anitra V 20 18
1958 Solo 5 j 02 h 32 min Siandra 22 19
1959 Solo 4 j 13 h 33 min Cherana 30 24
1960 Kurrewa IV (ancien Morna) 4 j 08 h 11 min Siandra 32 30
1961 Astor 4 j 04 h 42 min Rival 35 33
1962 Ondine 3 j 03 h 49 min[Note 1] Solo 42 40
1963 Astor 4 j 10 h 53 min Freya 44 34
1964 Astor 3 j 20 h 05 min Freya 38 31
1965 Stormvogel 3 j 20 h 30 min Freya 53 49
1966 Fidelis 4 j 08 h 39 min Cadence 46 44
1967 Pen Duick III 4 j 04 h 10 min Rainbow II 66 59
1968 Ondine II 4 j 03 h 20 min Koomooloo 67 54
1969 Crusade 3 j 15 h 07 min Morning Cloud 79 75
1970 Buccaneer 3 j 14 h 06 min Pacha 61 47
1971 Kiaola II[Note 3] 3 j 12 h 46 min PathFinder 78 76
1972 American Eagle 3 j 04 h 42 min American Eagle 79 75
1973 Helsal 3 j 01 h 32 min Ceil III 92 90
1974 Ondine III 3 j 13 h 51 min Love and War 63 58
1975 Kiaola III[Note 3] 2 j 14 h 36 min[Note 1] Rampage 102 99
1976 Ballyhoo 3 j 07 h 59 min Piccolo 85 70
1977 Kiaola II[Note 3] (ancien Kiaola III) 3 j 10 h 14 min Kiaola 131 70
1978 Apollo[Note 4] 4 j 02 h 23 min Love and War 97 87
1979 Bumblebee IV 3 j 10 h 14 min Screw Loose 147 142
1980 New Zealand[Note 5] 2 j 18 h 45 min New Zealand 102 93
1981 Vengeance 3 j 22 h 30 min Zeus II 159 143
1982 Condor of Bermuda 3 j 00 h 59 min Scallywag 118 108
1983 Condor 3 j 00 h 50 min Challenge II 173 158
1984 New Zealand[Note 5] 3 j 11 h 21 min Indian Pacific 151 46
1985 Apollo[Note 4] 3 j 04 h 32 min Sagacious 178 145
1986 Condor of Bermuda 2 j 23 h 26 min Ex Tension 123 106
1987 Sovereign 2 j 21 h 58 min Sovereign 154 146
1988 Ragamuffin (ancien Bumblebee IV) 3 j 15 h 29 min Illusion 119 81
1989 Drumbeat 3 j 06 h 21 min Ultimate Challenge 126 112
1990 Ragamuffin (ancien Bumblebee IV) 2 j 21 h 05 min Sagacious V 105 86
1991 Brindabella[Note 6] 3 j 01 h 14 min She’s Apples (IMS) / Atara (IOR) 99 91
1992 New Zealand Endeavour 2 j 19 h 19 min Assassin (IMS) / Ragamuffin (IOR) 110 102
1993 Ninety Seven 4 j 00 h 54 min Cockoos Nest (IMS) / Wild Oats (IOR) 104 38
1994 Tasmania (ancien New Zealand Endeavour) 2 j 17 h 48 min Raptor 371 309
1995 Sayonara 3 j 00 h 53 min Terra Firma 98 92
1996 Morning Glory 2 j 14 h 07 min[Note 1] Ausmaid 95 77
1997 Brindabella[Note 6] 2 j 23 h 37 min Beau Geste 114 99
1998 Sayonara 2 j 20 h 35 min AFR Midnight Rambler 115 44
1999 Nokia 1 j 19 h 48 min[Note 1] Yendys 79 49
2000 Nicorette II 2 j 14 h 02 min SAP Ausmaid (ancien Ausmaid) 82 58
2001 Assa Abloy 2 j 20 h 46 min Bumblebee IV 75 56
2002 Alfa Romeo 2 j 04 h 58 min Quest 57 53
2003 Skandia 2 j 15 h 14 min First National Real Estate 56 52
2004 Nicorette III 2 j 16 h 00 min Aera 116 59
2005 Wild Oats XI 1 j 18 h 40 min[Note 1] Wild Oats XI 85 80
2006 Wild Oats XI 2 j 08 h 52 min Love & War 78 69
2007 Wild Oats XI 1 j 21 h 32 min Rosebud 82 79
2008 Wild Oats XI 1 j 20 h 34 min 14 s Quest 100 92
2009 Alfa Romeo 2 j 09 h 02 min 10 s Two True 100 94
2010 Wild Oats XI 2 j 09 h 02 min 10 s Secret Men's Business 3.5 87 69
2011 Investec Loyal 2 j 06 h 14 min 18 s Loki 88
2012 Wild Oats XI 1 j 18 h 23 min 12 s[Note 1],[Note 2] Wild Oats XI 76
  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Nouveau record
  2. a et b Triplé : temps réel, temps compensé, record de course
  3. a, b et c Kiaola II, vainqueur en 1971, est différent de Kiaola III vainqueur en 1975 et 1977. Après sa victoire de 1975 Kiaola III fut modifié et étrangement rebaptisé Kiaola II avant de franchir à nouveau la ligne en tête en 1977.
  4. a et b L’Apollo de 1978 et celui de 1985 sont deux bateaux différents.
  5. a et b New Zealand de 1980 et celui de 1984 sont deux bateaux différents.
  6. a et b Brindabella de 1991 et celui de 1997 sont deux bateaux différents.

Records[modifier | modifier le code]

  • Temps le plus court : 1 jour, 18 heures, 23 minutes, 12 secondes (Wild Oats XI, 2012).
  • Plus grande flotte : 371 (1994).
  • Plus petite flotte : 9 (1945).
  • Plus grand nombre d’abandons : 70 % des concurrents en 1984 (sur une moyenne de 19,3 %).
  • Plus petit bateau : Klinger en 1978 (27 pieds soit 8,23 m).
  • Plus petit vainqueur en temps réel : Nocturne en 1952 et Rani en 1945 (35 pieds soit 10,67).
  • Plus grand bateau : Skandia, Zana/Konica Minolta, Wild Oats XI, Alfa Romeo et Maximus (98 pieds soit 29,87 m).
  • Plus grand vainqueur en temps réel : Skandia (2003) et Wild Oats XI (2005 et 2006).
  • Plus grand nombre de victoires en temps réel (bateau) : Morna / Kurrewa IV (7 victoires).
  • Plus grand nombre de victoires en temps réel (skipper) : Frank et John Livingstone (4 victoires).
  • Plus grand nombre de victoires en temps compensé (bateau) : Freya et Love & War (3 victoires).
  • Plus grand nombre de victoires en temps compensé (skipper) : Magnus et Trygve Halvorsen (4 victoires).
  • Plus vieux concurrent : Maluka, construit en 1932, prit le départ en 2006.
  • Plus grand nombre d’éditions (skipper) : John Bennetto, Aus et Lou Abrahams (44 éditions).
  • Triplés (victoire en temps réel, en temps compensé et nouveau record) : Rani (1945) Wild Oats XI (2005).
  • Plus petit écart à l’arrivée : 7 secondes en 1982 entre Condor of Bermuda et Apollo.
  • Plus grand nombre de victoires (architecte) : Bruce Farr (15 bateaux victorieux).
  • Première participation féminine : Jane Tate et Dagmar O’Brien (1946) ; le bateau de Dagmar O’Brien ayant abandonné, Jane Tate devint la première femme à terminer la course, un trophée lui est dédié.
  • Premier équipage entièrement féminin : Barbarian (1975 ; skipper Vicki Wilma).
  • Équipière ayant le plus grand nombre de participations à son actif : Adrienne Cahalan (15 éditions).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B.P. (avec l'AFP), « Sydney-Hobart a tourné à la tragédie », leParisien.fr,‎ 29 décembre 1998 (consulté le 28 juillet 2010)
  2. « Sydney-Hobart - Troisième victoire consécutive de Wild Oats », ouestbateaux.com,‎ 28 décembre 2007 (consulté le 28 juillet 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :