Joel Kinnaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joel Kinnaman
Description de cette image, également commentée ci-après
Joel Kinnaman au Comic-Con en 2016
Nom de naissance Charles Joel Nordström
Naissance (39 ans)
Stockholm (Drapeau de la Suède Suède)
Nationalité Drapeau de la Suède Suédois
Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Films notables Easy Money
Stockholm noir. Mafia blanche
Sécurité rapprochée
Suicide Squad
Séries notables The Killing
House of cards
Altered Carbon

Joel Kinnaman est un acteur suédo-américain, né le , à Stockholm.

Après des débuts remarqués, en Suède, il perce progressivement et se fait connaître par le rôle de Johan Westlund dans le thriller Easy Money (2010), qui lui vaut le Guldbagge Award du meilleur acteur et sa suite Stockholm noir. Mafia blanche. (2012).

Parallèlement, il convainc, à la télévision, dans le rôle principal de la série télévisée dramatique et policière, The Killing (2011-2014). Vient ensuite son interprétation du héros du film d'action RoboCop (2014) ainsi qu'un rôle récurrent dans l'acclamée House of Cards (2016).

Il accède à la notoriété internationale, grâce à son rôle de Rick Flag dans le blockbuster de super-vilains Suicide Squad (2016) qui lui permet de rejoindre la distribution principale de séries télévisées comme Altered Carbon (2018) et Hanna (2019).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Il possède la double nationalité suédoise et américaine[1]. En effet, sa mère, Bitte, est une thérapeute suédoise d'origine juive ukrainienne[2],[3],[4] et son père, Steve Kinnaman, est un soldat venant du Midwest américain[5] qui a quitté les États-Unis dans les années 1950 pour émigrer en Suède[6].

Il est le demi-frère de l'actrice Melinda Kinnaman et a quatre autres sœurs[2]. Il a des origines allemandes, anglaises, écossaises et irlandaises[2].

Durant ses études, il intègre une école publique anglaise[6]. Au lycée, il part au Texas pendant un an, sur ordre de ses parents[2] et y parfait son anglais[7]. Il intègre ensuite une école académique suédoise en art dramatique, à Malmö, lieu de prédilection pour des acteurs tels que Stellan Skarsgård et Lena Olin[7].

Débuts et révélation en Suède[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière, très jeune, en Suède, en 1990, avec la série télévisée dramatique Storstad, durant trois saisons et 22 épisodes il interprète le jeune Felix Lundström. C'est grâce à sa soeur qui sortait avec l'un des réalisateurs de la série qu'il a décroché ce rôle avant de finalement prendre la décision d'arrêter sa jeune carrière[8].

Il ne reprend le chemin des plateaux qu'en 2002, où il enchaîne les longs-métrages et les apparitions dans des séries télévisées. C'est le thriller fantastique suédois Den Osynlige qui signe son retour. Ce long métrage raconte l'histoire d'un adolescent qui a été assassiné et qui revient sur Terre pour assouvir sa vengeance.

En 2003, il enchaîne et interprète un skinhead dans le drame Hannah med H. Il poursuit sa lancée et alterne, en 2005, entre comédie musicale avec God save the king d'Ulf Malmros, qui lui permet d'attirer l'attention des médias suédois[4] et retourne au genre fantastique pour le film plébiscité par la critique, Storm de Måns Mårlind.

En 2008, il joue un second rôle dans le film d'action Arn, le royaume au bout du chemin, suite de Arn, chevalier du Temple. Mais c'est réellement, l'année d'après, grâce à son rôle dans la série de téléfilms policiers, Johan Falk, qu'il doit sa célébrité en Suède[9],[10],[11].

Passage à Hollywood[modifier | modifier le code]

Lors du Comic-Con de San Diego, en 2013.

En 2010, le cinéaste Daniel Espinosa le dirige dans le film d'action Easy Money, qui s'exporte bien à l'international, et notamment aux États-Unis. Ce rôle assoit sa réputation de valeur montante et lui permet de s'exporter en Amérique[9]. C'est aussi l'un des longs métrages suédois les plus rentables[7].

Suite à ce succès, Kinnaman se trouve un manager et un agent et déménage à Los Angeles, il va notamment passer les auditions pour des productions d'envergure comme Thor et Mad Max: Fury Road[7].

Dès 2011, il enchaîne les engagements : il fait partie de la distribution principale du thriller de science-fiction The Darkest Hour, de Chris Gorak ; tient un rôle secondaire dans le thriller Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes réalisé par David Fincher ; et décroche surtout le rôle principal masculin de l'inspecteur Holder dans l'adaptation américaine de la série danoise Forbrydelsen, intitulée The Killing, apportant une touche personnelle notamment avec ses "holderisms", son humour ou ses répliques décalées. La série est saluée par la critique et se conclut en 2014 au terme de quatre saisons et 44 épisodes.

Parallèlement, il progresse au cinéma : Daniel Espinosa lui confie un petit rôle dans son essai américain, le thriller d'action Sécurité rapprochée face à Ryan Reynolds et il continue à tourner en Suède : d'abord pour retrouver la série de téléfilms Johan Falk, et dans deux suites à Easy Money, Stockholm noir. Mafia blanche, cette fois sous la direction de Babak Najafi, et sorties entre 2012 et 2013. Il s'essaie également à la comédie romantique pour Lola Versus avec Greta Gerwig.

Percée progressive et révélation internationale[modifier | modifier le code]

L'acteur photographié en 2014.

En 2014, il se voit confier le rôle convoité de Alex Murphy/RoboCop dans le reboot RoboCop, réalisé par José Padilha. Le blockbuster fonctionne commercialement de façon modérée et ne convainc que moyennement la critique, compromettant les projets de suite, mais il lui permet tout de même d'accroître sa notoriété[9].

En 2015, il reste dans le registre du film musclé : d'abord en évoluant aux côtés de Liam Neeson dans le film d'action Night Run, de Jaume Collet-Serra, en intégrant la distribution chorale du thriller Enfant 44, seconde réalisation américaine de Daniel Espinosa, puis en étant dirigé par Terrence Malick à l'occasion de quelques scènes de son drame expérimental Knight of Cups.

L'acteur au Comic-Con 2015 de San Diego, pour la promotion de Suicide Squad.

Mais c'est l'année 2016 qui lui permet de revenir vers des rôles plus exposés : d'abord en figurant au casting de la série House of cards (pour les saisons 4 et 5), dans le rôle de William Conway, le candidat du Parti républicain à l'élection présidentielle. Puis en faisant partie des acteurs choisis pour mener le blockbuster Suicide Squad. Il y prête ses traits à Rick Flag, sous la direction de David Ayer.

Il est ensuite choisi par Netflix pour interpréter le rôle de Takeshi Kovacs, héros de la série télévisée de science-fiction, Altered Carbon inspirée du roman éponyme, dont la diffusion débute en 2018.

En début d'année 2018, il met en ligne une photo de lui en train de travailler avec Jai Courtney, co-vedette de Suicide Squad ainsi que Jay Hernández, relançant les spéculations autour d'un potentiel Suicide Squad 2[12]. La même année, il participe au thriller dramatique de l'italien Andrea Di Stefano, Three Seconds, dans lequel il incarne le premier rôle secondé des actrices Rosamund Pike et Ana de Armas. Toujours la même année, lors du Festival de Cannes, il annonce que son prochain projet s'appelle The Horse Boy où il sera dirigé par le réalisateur israélien Ari Folman et où il aura pour partenaire Léa Seydoux.

Bien qu'Altered Carbon soit renouvelée pour une seconde saison, prévue pour 2019, l'acteur surprend en se retirant du projet (il est alors remplacé par Anthony Mackie), pour tenir l'un des rôles principaux d'une série développée par Amazon Video, Hanna, un reboot télévisuel du film éponyme de Joe Wright[13], sorti en 2011.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2012, il est en couple avec l'actrice américaine Olivia Munn. Mais ils se séparent en janvier 2014.

Depuis 2015, il est en couple avec Cleo Wattenström, une artiste-tatoueuse suédoise. En avril 2016, Joel Kinnaman annonce lors d'une émission télé qu'ils se sont mariés[2].

C'est un ami de longue date de son compatriote acteur suédois Gustaf Skarsgård[2].

Il a failli devenir militaire. A l'époque, en Suède, tous les hommes devaient passer des tests militaires et l'acteur est alors à deux doigts de s'engager dans cette voie. Après avoir réussi les tests avec succès, il prend finalement la décision de passer son tour et devient serveur en Norvège puis se tourne vers la comédie[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Johan Falk : Frank Wagner (6 téléfilms)
  • 2012 : Johan Falk : Frank Wagner (5 téléfilms)

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 1990-1991 : Storstad : Felix Lundström (rôle récurrent - 22 épisodes)
  • 2006 : Vinnarskallar : Gurra (projet non retenu)
  • 2008 : Andra Avenyn : Gustav (2 épisodes)
  • 2009 : 183 dagar : Byron (saison 1, 3 épisodes)
  • 2010 : Arn : Sverker Karlsson (saison 1, épisode 6)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[14]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Ventre, « ‘Killing’ actors all hiding secrets », sur variety,
  2. a b c d e et f (en) « Joel Kinnaman Biography », sur IMDb
  3. (en) Helen Jackson, « ‘Robocop’ Joel Kinnaman’s Mom Tried to Send Him to Therapy for Walking Like a Robot », sur variety,
  4. a et b (en) « Emotions Churning Under Armor » [Marcy Rochlin], sur the new york times,
  5. (en) Larry Eichel, « Home Swede Home: Why Some Vietnam Dodgers Haven't Returned », sur The Seattle Times,
  6. a et b (en) Yanir Dekel, « RoboCop's Jewish! », sur Forward,
  7. a b c et d (en) Paige Albiniak, « In for the kill », sur New York Post,
  8. a et b Laurence Gallois, « Altered Carbon (Netflix) : 5 choses à savoir sur l'acteur Joel Kinnaman », sur Télé-Loisirs.fr,
  9. a b et c Vincent Formica, « Joel Kinnaman : Sa biographie », sur AlloCiné
  10. (sv) « – Jag fick sparka ihjäl Skarsgård », sur aftonbladet,
  11. (sv) « Joel Kinnaman nära roll i "Mad Max 4" », sur östran
  12. (en) Cooper Hood, « Suicide Squad 2 Cast Are Preparing For Shoot », sur screenrant,
  13. Elodie Bardinet, « Altered Carbon : Anthony Mackie remplacera Joel Kinnaman dans la saison 2 », sur Premiere,
  14. (en) « Joel Kinnaman Awards », sur IMDb
  15. a b c et d http://www.rsdoublage.com/acteur-19644-Kinnaman-Joel.html
  16. http://www.dsd-doublage.com/S%E9ries/The%20Killing%20%28US%29.html
  17. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 19 mars 2012
  18. Liste des comédiens sur le carton du doublage du DVD zone 2 situé après le générique de fin du film.