Ari Folman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ari Folman
ארי פולמן
Description de l'image Ari Folman.jpg.
Naissance
Haifa
Drapeau d’Israël Israël
Nationalité Drapeau d’Israël Israël
Profession Réalisateur, scénariste
Films notables Clara Hakedosha
Valse avec Bachir

Ari Folman (en hébreu ארי פולמן), né le 17 décembre 1962 à Haifa en Israël, est un scénariste et réalisateur israélien de cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ari Folman commence sa carrière en réalisant plusieurs documentaires[1] pour la télévision israélienne, dont beaucoup dans les territoires occupées de Gaza. Il collabore également sur une série télé pour enfants. En 1995, le cinéaste réalise son premier long-métrage : Clara Hakedosha. Il s'agit de l'histoire d'une jeune émigrée russe qui possède le don de prédire l'avenir. Cependant, elle perd ses pouvoirs si elle tombe amoureuse.

Six ans plus tard, le cinéaste repasse derrière la caméra pour un nouveau drame : Made in Israel.

Entre 2003 et 2008, il rédige les scripts de quatre séries télévisées israéliennes, et en réalise également quelques épisodes.

En 2008, Ari Folman dirige son troisième film, cette fois-ci d'animation, Valse avec Bachir, dont il est également l'auteur. Ce film documentaire raconte la vie d'un homme enrôlé dans l'armée israélienne à l'âge de 19 ans, qui est témoin de l'atrocité du massacre de Sabra et Chatila en 1982. Le film reçoit une acclamation critique unanime au Festival de Cannes 2008, mais ne repart avec aucun prix. Il reçoit des distinctions l'année suivante (notamment le César du meilleur film étranger et le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère). La même année il est membre du jury des longs-métrages du 43e Festival international du film de Karlovy Vary, sous la présidence d'Ivan Passer.

En 2012 il est membre du jury des longs métrages de la 69e Mostra de Venise, un jury présidé par Michael Mann.

En 2013, son nouveau film (et son premier film en anglais), Le Congrès, qui mêle des séquences animations et prises de vues réelles, ouvre la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes. Le succès est plus intimiste pour un film, tiré du roman Le Congrès de futurologie qui traite de l'avenir, de la réalité, des désirs à accomplir et dans le cas de l'adaptation, des acteurs voulant relancer leurs carrières (dont le rôle principal est Robin Wright dans son propre rôle).

Son nouveau projet est l'adaptation du Journal d'Anne Frank, qui mêle animation et stop motion[2].

En 2018, il a également un nouveau projet, qui s'intitule The Horse Boy, tiré du roman L'Enfant cheval de Rupert Isaacson. Le film sera tourné pour la première fois uniquement en prises de vue réelles. Joel Kinnaman et Léa Seydoux y incarneront les rôles principaux.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur :

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son film de fin d'études à l'université de Tel-Aviv, Comfortably Numb, en 1991, porte « sur la première guerre du Golfe et sur la manière dont les Israéliens essaient, parfois d'une manière très naïve, de se défendre contre une éventuelle attaque chimique » (Entretien avec Ari Folman, Les Cahiers du cinéma, n° 635, juin 2008, p. 29)
  2. (en) « See Ari Folman's test images for animated Anne Frank movie », sur Entertainment Weekly,

Liens externes[modifier | modifier le code]