Carbone modifié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carbone modifié
Auteur Richard Morgan
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Science-fiction
Roman noir
Postcyberpunk
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Altered Carbon
Éditeur Victor Gollancz Ltd
Lieu de parution Londres
Date de parution
ISBN 0575073217
Version française
Traducteur Ange
Éditeur Bragelonne
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 398
ISBN 2914370423
Série Takeshi Kovacs
Chronologie

Carbone modifié (titre original : Altered Carbon) est un roman noir de science-fiction écrit par le romancier britannique Richard Morgan, publié au Royaume-Uni en 2002 et récipiendaire du Prix Philip-K.-Dick en 2004.

La traduction française, signée Ange (pseudonyme d'Anne et Gérard Guéro), est parue en France chez Bragelonne en 2003. Une adaptation en dix épisodes, Altered Carbon, est diffusée sur Netflix depuis le [1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans un avenir pas si lointain, la mort n'est plus définitive : vous pouvez sauvegarder votre conscience et vos souvenirs et les réimplanter dans un nouveau corps. De fait, pour Takeshi Kovacs, mourir n'est plus qu'un accident de parcours : il a déjà été tué plusieurs fois. C'étaient les risques du métier dans les Corps diplomatiques, les troupes d'élite du Protectorat des Nations unies expédiées à travers la galaxie. Mais cette fois, on le ramène sur Terre pour mener l'enquête : un riche magnat veut élucider sa propre mort. La police a conclu au suicide. Or, pourquoi se suicider quand on sauvegarde son esprit tous les jours, certain de revenir parmi les vivants ?

Genre[modifier | modifier le code]

Carbone modifié est le premier roman des aventures de Takeshi Kovacs, le livre est un techno-thriller, du genre postcyberpunk, se déroulant sur la côte ouest des États-Unis au XXVIIIe siècle.

Le cadre[modifier | modifier le code]

  • Les « humains numérisés », ou H.D. une pile mémoire insérée à la base du cortex cervical, permet de stocker la mémoire et la personnalité des humains. En cas de décès, il suffit de récupérer cette pile mémoire et de réinjecter son contenu dans un corps humain vide ou enveloppe pour permettre à l'H.D. de ressusciter.
  • Les « enveloppes » servent de corps aux humains numérisés, elles peuvent être synthétiques, de plus ou moins haute gamme, organiques, c'est-à-dire humaines, ou être des clones de leur propriétaire. Les enveloppes coûtent très cher et tous ne peuvent se permettre de souscrire une assurance permettant de garantir une vie nouvelle après la mort. Les enveloppes peuvent se louer, s'acheter, être prises sur des prisonniers en suspension. Elles sont stockées dans des cuves jusqu'à l'enveloppement d'un H.D..
  • La « psychochirurgie » est la discipline médicale traitant les transferts d'H.D. vers les enveloppes.
  • La « suspension » : la prison est remplacée par une mise en stockage de l'H.D. pendant plusieurs années, son enveloppe, peut alors être louée ou vendue, si les moyens financiers du condamné ne lui permettent pas de la conserver en cuve.
  • Les « maths » abréviation des mathusalem est le surnom donné à ces H.D. qui sont vieux de plus de 300 ans. Grâce à des réenveloppements successifs et la sauvegarde régulière de leur pile, ils sont comme immortels.
  • Les « catholiques » refusent de ressusciter après leur mort. Leur pile est stockée, mais ne peut être réenveloppée. Ils militent contre la « résolution 653 » qui peut obliger un témoin à être ressuscité à la demande judiciaire pour pouvoir témoigner dans un procès.
  • Le « neurachem » est un ensemble d'améliorations neuro-chimiques qui permettent aux H.D. d'avoir des réflexes améliorés. Les neurachems des membres des Corps Diplomatiques ou « Diplos » sont particulièrement redoutables.
  • Certains éléments du roman comme les « orbitaux de Harlan », les « artefacts martiens », le « quellisme », paraissent décalés dans le cadre du roman Carbone modifié, mais trouvent pleinement leur sens dans la suite de la série, Anges déchus et Furies déchaînées.

Les planètes[modifier | modifier le code]

Plusieurs planètes ont été colonisées par les humains, mais les voyages à une vitesse inférieure à celle de la lumière durent des centaines d'années. De nombreux colons sont encore en route vers des planètes lointaines. Les H.D. peuvent se déplacer par « transmission stellaire » instantanée et être réinjectés dans une autre enveloppe sur une autre planète.

  • Harlan, la planète natale de Takeshi Kovacs
  • Sharya, est une planète intégriste religieuse aux mains d'une secte, les forces du Protectorat des Nations unies sont intervenues pour mettre fin à cette dictature religieuse.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Takeshi Kovacs, est un ancien « Diplo », membre des Corps Diplomatiques. Mais avant il était membre des C-TAC, brigade d'intervention d'élite du Protectorat des Nations unies. Dans le prologue, Kovacs est tué au cours d'une opération à Millsport et est mis en suspension pour plusieurs années.
  • Kristin Ortega est lieutenant de police de Bay City à la section des dommages organiques, autrement dit des meurtres physiques.
  • Le Hendrix est un hôtel, dont l'I.A. (intelligence artificielle) suit ses propres desseins, ce qui n'est pas sans surprise quand le système de défense de l'hôtel est équipé de gros calibres.
  • Laurens Bancroft, math richissime et influent. Il vient d'être victime d'un meurtre, mais la police (Kristin Ortega) a conclu à un suicide. Contestant cette décision, Bancroft a fait venir Takeshi Kovacs pour enquêter.
  • Miriam Bancroft, math et épouse de Bancroft depuis 250 ans, elle a cependant une enveloppe de jeune femme unique et dernier cri.
  • Dimitri Kadmin est un redoutable tueur à gages dont la méthode est de se dédoubler dans plusieurs enveloppes simultanément puisqu'il ne fait confiance qu'à lui-même.
  • Elyas Ryker, est un sergent de police au sein du service des vols d'enveloppes puis des dégâts organiques, condamné à 200 ans de suspension pour avoir vémé (donné la V.M., la vraie mort) deux truands. C'est dans l'enveloppe de Ryker qu'a été injecté Kovacs sur Terre.
  • Sarah Sachilowska, révolutionnaire « quelliste » abattue en même temps que Kovacs à Millsport.
  • Reileen Kawahara, math et puissante propriétaire d'une « Maison », mafia légale basée sur la prostitution et le trafic de bioware.
  • Trepp, mercenaire travaillant pour Reileen Kawahara.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]