James Wong (producteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Wong.
James Wong
Description de cette image, également commentée ci-après

James Wong à la Comic-Con de 2013.

Naissance (56 ans)
Hong Kong
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Scénariste
Réalisateur
Producteur
Films notables Destination finale
Séries notables X-Files
American Horror Story

James Wong (né le 20 avril 1959 à Hong Kong) est un scénariste, producteur et réalisateur américain d'origine chinoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de dix ans, James Wong quitte Hong Kong pour immigrer avec sa famille aux États-Unis. C'est au lycée El Cajon de San Diego qu'il fait la rencontre de son fidèle ami Glen Morgan, avec qui il coécrit de nombreux scénarios[1]. Passionnés de cinéma et de télévision, ils intègrent une troupe d'improvisation théâtrale à La Jolla, en Californie, avant de poursuivre des études en cinéma à l'université Loyola Marymount, dont ils sortent diplômés en 1983[2].

En 1985, James Wong et Glen Morgan rédigent leur premier script pour le cinéma, celui de De sang-froid (The Boys Next Door), un film policier de Penelope Spheeris avec Charlie Sheen[1]. Ils sont ensuite engagés par la compagnie de Stephen J. Cannell et écrivent des scénarios pour les séries télévisées 21 Jump Street et L'As de la crime. Déçus par le tour pris par cette série, ils quittent Cannell en 1993 et rejoignent l'équipe de scénaristes d'une nouvelle série, X-Files[3].

Wong et Morgan coécrivent le scénario de certains des épisodes les plus marquants des deux premières saisons de X-Files, tels que Compressions, Projet Arctique, Le Message, Le Retour de Tooms, Coma et La Main de l'enfer, leur style exerçant une influence importante sur l'évolution de la série[4]. Ils deviennent les premiers bras droits de Chris Carter et contribuent à étoffer les personnages de Mulder et Scully[5]. Ils quittent X-Files au milieu de la deuxième saison pour créer leur propre série, Space 2063[6], mais celle-ci est un échec et ne dure qu'une saison. Morgan et Wong reviennent donc sur X-Files pour la quatrième saison de cette série et signent notamment les épisodes La Meute, l'un des plus acclamés mais aussi l'un des plus controversés de la série en raison de sa violence[7], et L'Homme à la cigarette, que Wong met en scène.

Wong et Morgan deviennent ensuite les showrunners de Millennium, une autre série créée par Chris Carter, pour la deuxième saison de celle-ci. Ils donnent à cette série une toute nouvelle direction ainsi qu'une conclusion car son renouvellement est incertain. Finalement, la série est renouvelée pour une dernière saison mais Morgan et Wong la quittent pour se tourner vers le cinéma[8]. Leur premier film, Destination finale (2000), que Wong réalise, remporte un succès inattendu au box-office[9] et donne ainsi naissance à toute une série de suites, le duo signant d'ailleurs également le troisième volet (2006). Wong réalise également le long métrage de science-fiction The One (2001) dont il a coécrit le scénario avec Morgan.

Morgan et Wong décident ensuite de se consacrer chacun de leur côté à leurs propres projets[10]. En 2009 Wong met en scène le manga Dragon Ball qu'il décide de faire avec de vrais acteurs dans le film Dragonball Evolution. Mais le film est un échec public et critique retentissant[11]. Il participe ensuite à la production de la série The Event.

De 2011 à 2014, on retrouve James Wong au générique de American Horror Story, en tant que coproducteur et scénariste de deux épisodes de chacune des quatre premières saisons. En 2015, Wong revient à la série qui l'a rendu célèbre à l'occasion du retour de X-Files sous forme de mini-série. Wong scénarise et réalise le cinquième épisode[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « James Wong Biography », sur tribute.ca (consulté le 8 juillet 2015)
  2. (en) Robert Welkos, « OK, You're a Film School Grad. Now What? », Los Angeles Times,‎ (consulté le 8 juillet 2015)
  3. (en) « Glen Morgan », sur paintedsaint.com,‎ (consulté le 8 juillet 2015)
  4. (en) Adam Chamberlain et Brian Dixon, Back to Frank Black, Lulu,‎ (ISBN 0988392291), p. 111
  5. « X-Files en 20 épisodes : Ice », sur dailymars.net,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  6. (en) Brian Lowry, The Truth Is Out There: The Official Guide To The X-Files, HarperPrism,‎ (ISBN 0061053309), p. 195
  7. (en) Matt Hurwitz et Chris Knowles, The Complete X-Files, Insight Editions,‎ (ISBN 9781933784809), p. 91-92
  8. (en) Paula Vitaris, « TV's Best Kept Secret Improves in Its Sophomore Season », Cinefantastique, no 30,‎ , p. 125
  9. (en) « Final Destination », Box Office Mojo (consulté le 5 juillet 2015)
  10. (en) Jennifer Vineyard, « Glen Morgan on Intruders, The X-Files, and Why the 22-Episode Season Needs to Die »,‎ (consulté le 5 juillet 2015)
  11. (en) « Dragonball Evolution », Rotten Tomatoes (consulté le 8 juillet 2015)
  12. (en) « Glen Morgan & James Wong Revisit The X-Files », sur craveonline.com,‎ (consulté le 8 juillet 2015)