Destination finale 4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Destination finale 4
Titre québécois La destination ultime
Titre original The Final Destination
Réalisation David Richard Ellis
Scénario Eric Bress
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Durée 81 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Destination finale 4 ou La destination ultime au Québec (The Final Destination) est un film d'horreur américain en 3D réalisé par David Richard Ellis sorti le en Amérique du Nord et le en France. C'est le quatrième opus de la saga Destination finale. Le 5e et dernier film est sorti en 2011 et est réalisé par Steven Quale.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nick O'Bannon, étudiant à l'université, assiste à une course automobile avec sa petite amie Lori Milligan et leurs amis Hunt Wynorski et Janet Cunningham. En regardant la course, Nick a la prémonition d'un horrible accident de voiture qui envoie des débris dans les gradins, provoquant l'effondrement du stade. Lorsque Nick panique, une bagarre éclate et plusieurs personnes quittent le stade, dont Lori, Hunt, Janet, le garde de sécurité George Lanter, le mécanicien Andy Kewzer, sa petite amie Nadia Monroy, le chauffeur de dépanneuse raciste Carter Daniels et la mère de famille Samantha Lane. Alors que Nadia réprimande le groupe, un pneu s'envole soudainement hors du stade et la décapite.

Plusieurs jours après l'accident, Carter tente de mettre le feu à une croix sur la pelouse de George, qu'il tient pour responsable de la mort de sa femme, mais une réaction en chaîne l'entraîne dans la rue avant que sa dépanneuse n'explose. Le lendemain, Samantha quitte un salon de beauté lorsqu'une pierre propulsée par une tondeuse à gazon est soudainement projetée et va se loger dans son œil, la tuant sur le coup. Après avoir lu les événements dans le journal et pris connaissance des accidents des films précédents, Nick et Lori deviennent convaincus que la Mort est toujours après eux. Hunt et Janet refusent de les croire, mais ils parviennent à convaincre George de les aider. Le groupe part avertir Andy au garage où il travaille, mais celui-ci est tué lorsqu'une bouteille de gaz le projette contre le grillage, le coupant en morceaux. Après avoir eu une prémonition impliquant de l'eau, Nick tente d'avertir Hunt, qui est allé à la piscine. En même temps, George et Lori tentent de retrouver Janet, qui se retrouve coincée dans une voiture en panne, et ils parviennent à la sauver à la dernière seconde. Hunt met accidentellement le siphon de la piscine en marche et lorsqu'il plonge, il est aspiré vers le drain, où l'aspiration expulse ses organes par la tuyauterie près de la piscine. Par la suite, George admet qu'il a tenté de se suicider à plusieurs reprises, mais toutes ses tentatives ont échoué. Nick croit que sauver Janet a dû ruiner le plan de la Mort et le groupe fait la fête.

Quatre jours plus tard, Nick commence à voir d'autres présages et se souvient d'avoir demandé au cow-boy Jonathan Groves de changer de siège avant l'accident, ce qui signifie qu'il est en fait le prochain. Nick et George vont voir Jonathan à l'hôpital, où il se remet de l'accident, et ils le voient se faire écraser par une baignoire qui tombe à travers le plafond. Alors qu'ils partent, George est soudainement fauché par une ambulance et Nick se rend compte que Lori et Janet sont toujours en danger. Il les retrouve dans un cinéma et persuade Lori de partir, mais Janet refuse et est tuée lorsqu'une réaction en chaîne provoque une explosion dans le cinéma. L'incendie se répand dans le centre commercial et Nick et Lori se retrouvent pris au piège dans un ascenseur défectueux. Lori est entraînée dans les engrenages et décapitée. Tous ces événements depuis la mort de Jonathan étaient une autre prémonition, mais George est tué par l'ambulance avant que Nick puisse l'avertir.

Au centre commercial, Lori commence aussi à voir des présages. Nick court au centre commercial pour arrêter l'explosion avant qu'elle ne se produise. Il est cloué au mur par un pistolet à clous mais parvient à arrêter le feu avant qu'il ne se propage à plusieurs barils combustibles, sauvant ainsi tout le monde. Deux semaines plus tard, Nick remarque un échafaudage bancal alors qu'il se dirige vers un café et en avertit un ouvrier avant d'entrer dans le café. En parlant avec Lori et Janet, il voit d'autres présages et en conclut que ses prédictions étaient destinées à les conduire là où ils devaient être pour que la Mort frappe. Alors qu'il s'en rend compte, l'échafaudage s'effondre à l'extérieur, faisant faire un écart à un camion qui s'écrase dans le café, les tuant tous les trois : Janet est écrasée sous les pneus, Lori est décapitée par l'impact, et Nick est écrasé contre un mur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Budget Box-office Réf.
Drapeau des États-Unis États-Unis À l'étranger Alt=Image de la Terre Mondial Drapeau de la France France [1],[2]
40 000 000 $ 66 477 700 $ 119 689 439 $ 186 167 139 $ 1 109 984 entrées

Il s'agit du film le plus rentable de la saga Destination finale, il a cumulé 186 167 139 dollars de recettes mondiales, et 66 477 700 dollars en Amérique du Nord[1]. En France, il a réalisé 1 109 984 entrées, c'est le seul opus de la saga à dépasser le million d'entrées[2].

Les ventes de DVD ont rapporté au moins 10 609 400 $[3].

Critique[modifier | modifier le code]

Le film a obtenu globalement des critiques négatives, les plus mauvaises de toute la série de films. Il recueille 28 % de critiques positives, avec un score moyen de 4,2/10 et sur la base de 96 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes[4]. Sur Metacritic, il obtient un score de 30/100, sur la base de 14 critiques collectées[5].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (octobre 2014).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Le nombre 180 que l'on retrouve dans chaque épisode de la saga (le Vol 180 de Destination Finale 1, on retrouve ce nombre à la fin de ce même film lors de la scène à Paris, le panneau 180 avant l'accident de Destination Finale 2, le métro de Destination Finale 3) se retrouve ici : les tribunes où Nick et les autres victimes sont assis sont les tribunes 180. Et l'une des caméras de surveillance qui ont filmé l'accident du circuit porte aussi le numéro 180. On voit aussi le nombre 180 sur un bus vers la fin.
  • Le nom du circuit où se déroule l'accident est le "McKinley Speedway", même nom que le lycée de la classe de Wendy dans Destination Finale 3, ainsi qu'une référence à un personnage (Ian McKinley), également dans Destination Finale 3.
  • De par son titre original, Destination Finale 4 aurait dû être le dernier volet de la saga : contrairement aux autres films nommés Final Destination, 2, 3, celui-ci se nomme The Final Destination. C'est à la suite du succès du film qu'un cinquième film a vu le jour. Il s'est avéré ensuite que le cinquième volet serait un prequel du premier film.
  • Le personnage Wendy, interprété par Mary Elizabeth Winstead, aurait dû apparaître dans ce film.
  • La piscine où Hunt meurt s’appelle "Clear Rivers" (Référence au personnage de Destination Finale 1-2)
  • La musique qui s'enclenche avant que le raciste meurt est Why Can't We Be friends du groupe War, groupe composé essentiellement de noirs, ce qui est plutôt ironique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « The Final Destination », sur Box Office Mojo (consulté le 12 octobre 2016)
  2. a et b « Destination finale 4 », sur JP's Box-Office (consulté le 12 octobre 2016)
  3. (en) « The Final Destination - DVD Sales »
  4. (en) « The Final Destination », Rotten Tomatoes
  5. (en) « The Final Destination », Metacritic

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]