James J. Archer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Archer.

James Jay Archer
James J. Archer
James J. Archer.

Surnom Sally
The Little Gamecock
Naissance
Bel Air, État du Maryland
Décès (à 46 ans)
Richmond, État de Virginie
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Arme Battle flag of the Confederate States of America.svg Confederate States Army
Grade Union army cpt rank insignia.jpg Capitaine (USA)
Confederate States of America General-collar.svg Brigadier général (CSA)
Années de service 1847-1848 (USA)
1855-1861 (USA)
1861-1864 (CSA)
Conflits Guerre américano-mexicaine

Guerre de Sécession

James Jay Archer, né le à Stafford près de Havre de Grace et mort le à Richmond, est un officier de carrière de l'armée des États-Unis qui est devenu général de brigade dans l'armée des États confédérés pendant la guerre de Sécession.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

James Jay Archer naît à Bel air dans le Maryland[1],[note 1] fils du Dr. John Archer et de sa femme Ann[2]. Il est diplôme du College of New Jersey (université de Princeton)[1]. À l'université de Princeton, il est surnommé Sally en raison de sa belle allure[2]. Il commence à pratiquer le droit au Maryland[1].

Il participe à la guerre américano-mexicaine en tant que capitaine après s'être engagé le [3]. Il est breveté commandant le pour bravoure et service méritoire lors de la bataille de Chapultepec[3],[4]. Il quitte le service actif le .

Après la guerre, il fait un duel contre le capitaine Andrew Porter au cours duquel il est blessé[5].

Il reprend du service le dans le 9th U.S. Infantry, servant sur la côte du Pacifique après avoir obtenu une commission du secrétaire à la Guerre, Jefferson Davis[2].

Guerre de Secession[modifier | modifier le code]

James Jay Archer démissionne de l'armée de l'Union le [3] et rejoint l'armée confédérée en tant que capitaine. Il est nommé colonel du 5th Texas Infantry. Il fait ainsi partie de la brigade du Texas au côté du colonel John B. Hood et du lieutenant colonel Jerome B. Robertson[6]. Selon le capitaine F. S. Harris Archer est énigmatique, peu disert et avec de l'allure et une extrême réserve[7]. Toujours selon Harris, Archer est « l'homme le plus intensément haï par les hommes », mais les avis évoluent après la première campagne de Richmond au cours de laquelle il gagne la loyauté de ses hommes et le surnom de « The Little Gamecock » (le petit coq de combat)[7]. Un de ses hommes écrit de lui qu'il « est l'une des hommes le plus courageux, le plus sincère. Il n'a aucun sens de la peur dans la bataille »[7].

Dans son journal intime, Mary Chesnut écrit le explique qu'Archer garde sa belle allure malgré la rudesse de l'époque[2].

Le , après que brigadier général Wiigfall a rejoint le sénat confédéré, Archer en tant que colonel le plus ancien de la brigade du Texas en prend temporairement le commandement. Il cède la commandement de la brigade à John Bell Hood le qui vient d'être promu brigadier général[4].

Lors de la campagne de la Péninsule, il participe aux batailles de Eltham's Landing et de Seven Pines[7].

Commandant de brigade[modifier | modifier le code]

James J. Archer.

Lorsque le colonel Robert H. Hatton, commandant la brigade du Tennessee, est tué à la bataille de Fair Oaks le , Archer lui succède au commandement de la brigade[8]. Il est promu brigadier général le .

Dans la soirée du , lors de la bataille de Beaver Dam Creek, Archer fait monter sa brigade sur la route sous le feu intense de l'ennemi qui est retranché derrière la rivière. Au matin, l'ennemi s'est retiré[7].

Le , l'armée de Virginie rencontre l'armée de Virginie du Nord à Cedar Mountain. Après que la brigade de Samuel Wylie Crawford a mis en déroute une partie des troupes confédérée vers 18 heures sous une chaleur écrasante, et qu'une charge de cavalerie confédérée est repoussée par la brigade de George H. Gordon, la division d'A. P. Hill lance une contre-attaque d'ampleur. La brigade d'Archer et celle de William Dorsey Pender, ont le rôle le plus offensif de cette contra-attaque qui change le cours de la bataille et scelle son sort[9].

Lors de la deuxième bataille de Bull Run, le , Archer a son cheval tué sous lui sans être lui-même blessé. Sa brigade est engagé à Manassas Junction et dans les plaines de Manassas[7].

En mai, à la suite de la réorganisation de l'armée de Virginie du Nord, la brigade du Tennessee se retrouve dans la division légère d'A. P. Hill avec les brigades de Heth, de Pettigrew et de Cooke.[7]

Le , la brigade du Tennessee et Archer sont transférés dans le corps de Thomas Jonathan Jackson[7]. Le , la brigade est engagé dans une action à Hapers Ferry[7].

Le , la brigade d'Archer participe à la bataille d'Antietam au sein de la division légère d'A. P. Hill. Lorsque la brigade part pour Sharpsburg, Archer et malade et a donné son commandement au colonel Turney. Il le reprend juste avant le début des combats, les dirigeant de son ambulance[7]. Alors que les 23rd Ohio Infantry et 30th Ohio Infantry de la brigade d'Ewing avancent dans le champ de maïs d'Otto, ils rencontrent la brigade d'Archer qui attaque. Le confédérés parviennent à repousser les Ohians et la brigade d'Archer charge dans le champ de maïs sur environ 100 mètres avant d'être stoppée par les Ohians qui ont réussi à se rallier. Trois jours plus tard, la brigade d'Archer est de nouveau engagée à Sheperdstown où, avec le brigadier général Pender il disperse une force de l'Union[7]. Elle traverse alors sous un bombardement sévère de l'Union le fleuve Potomac, tient la position jusqu'à la nuit avant de se retirer vers Martinsburg[7].

Lors de la bataille de Fredericksburg, la brigade d'Archer comprend le 5th Alabama Infantry Battalion, le 19th Georgia Infantry et les 1st, 7th et 14th Tennessee Infantry[10]. La brigade d'Archer est placée dans des bois laissant environ 500 mètres de terrain inoccupés au sein de la division de Hill entre la droite de la brigade de James H. Lane et la gauche de sa brigade. Les brigades unioniste de Meade et de Gibbon lancent alors une attaque dans l'espace vacant et font une percée qui menace les positions de la division de Hill. la division de Jubal Early parvient néanmoins à rétablir la situation[11]. Après la bataille, il écrit une lettre à sa famille où il exprime son optimisme sur l'issue de la guerre : « Les perspectives je pense semble plus radieuse pour la paix depuis la bataille de Fredericksburg & que les démocrates du nord ont retrouvé leur langue »[12].

Lors de la bataille de Chancellorsville, début mai 1863, Archer participe au mouvement de flanc du corps d'armée de Jackson. Alors qu'il avance avec sa brigade sur la route de Weldon Furnace, il apprend l'attaque d'un train de ravitaillement sur les arrières par les troupes de l'Union. Sans en référer à l'échelon supérieur il fait rebrousser chemin à sa brigade et celle de Thomas. Lorsqu'il arrive sur les lieux, il constate que les troupes de l'Union ont déjà été repoussées. Le lendemain, à l'issue de combat dans les bois, la brigade d'Archer capture quatre pièces d'artillerie et 100 prisonniers. Après que les confédérés soint repoussés, Archer reçoit une série ordres contradictoires ; après l'arrivée de renforts, le général Robert E. Lee ordonne à Archer de progresser vers l'avant avec sa brigade, puis de s'arrêter. À cet instant, la brigade se retrouve sous les tirs de l'artillerie de l'Union et commence à se disperser. Finalement, le brigade parvient à repousser les troupes de l'Union et Archer reforme les rangs. Il prend la colline d'Hazel Grove qui offre un avantage tactique sur le champ de bataille. Dans son rapport, comme à son habitude, il met en valeur plusieurs de ses hommes[7].

Le , Archer et la brigade du Tennessee sont affectés dans la division de Heth dans le corps d'A. P. Hill[7].

Captivité[modifier | modifier le code]

Vue aérienne oblique du nord-ouest du fort Delaware et de Pea Patch Island. restes du mur océanique visible au premier plan et à droite de l'image.
Fort Delawe

Il est fait prisonnier lors du premier jour de la bataille de Gettysburg[13] et devient alors le premier officier de l'armée de Virginie du Nord fait prisonnier depuis la prise de commandement de Robert Lee. La brigade d'Archer ouvre les combats en tirant le premier cour de feu au cours d'une attaque à l'ouest de la ville. Alors que la brigade d'Archer se trouve dans les bois de McPherson, elle rencontre les hommes du général John Fulton Reynolds et les combats débutent. Au cours de ceux-ci, Archer est blessé et lui et la plupart de sa brigade sont faits prisonniers alors que Reynolds est tué. Dans son rapport à Jefferson Davis, Robert Lee mentionne la capture d'Archer[7].

Il est emprisonné au fort Delaware (en) quatre jours plus tard[13].

Une petite centaine de gardes surveillent un millier de prisonniers confédérés. Le commandant de l'Union, le général Albin Schoepf, autorise Archer à errer dans le camp après avoir donné sa parole de ne pas tenter de s'évader. Néanmoins, Il échafaude un plan pour prendre le contrôle du fort compte tenu de la supériorité numérique des confédérés. Mais, le plan est éventé. Le général Shoepf est affecté du manque de parole d'Archer et le condamne à plusieurs mois d'isolement dans un magasin de poudre à l'extrémité sud du fort. Après ces mois dans la pièce obscure et humide, il sort de son isolement malade[13].

Il est alors transféré sur Johnson's Island (en) où les évasions sont pratiquement impossibles. Cependant, Archer fait une tentative d'évasion en corrompant un garde ; selon les récits, soit il donne 200 dollars (3 975 dollars actuels) à un garde pour pouvoir franchir l'enceinte du camp et partir sur la glace, mais l'épaisseur de la glace l'oblige à rebrousser chemin, soit il donne 150 dollars (2 981 dollars actuels) au garde qui finalement prévient sa hiérarchie et Archer est capturé sur la glace. Il échafaude ensuite une nouvelle tentative pour prendre le contrôle du camp compte tenu du déséquilibre des effectifs entre les gardes et le prisonniers. Mais, il ne peut pas la mettre à exécution ; il est renvoyé au fort Delaware pour être envoyer avec deux autres brigadiers généraux en Caroline du Sud lors d'un échange de prisonniers[7].

Il est envoyé à Charleston en juin 1864 et est échangé au mois le [14],[7]. Les majors généraux Edward Johnson et Franklin Gardner font partie de l'échange qui concerne 50 officiers de haut rang[7].

Mort[modifier | modifier le code]

Après son échange, il reçoit d'abord l'ordre de rejoindre l'armée du Tennessee, puis dix jour plus tard de rejoindre Robert Lee. Il travaille à reformer sa brigade et demande que la brigade de Bushrod Johnson lui soit adjointe[7]. Il meurt peu de temps[13]. Il participe à la bataille de Peebles' Farm de au [7]. Il décède le et il est enterré dans le cimetière d'Hollywood de Richmond.

Mémoire[modifier | modifier le code]

Marque de Gettysburg pour Archer C. S. A.

Un marqueur a été implanté pour indiquer la résidence de Rock Run par la commission du centenaire de la guerre de Sécession du Maryland[15]. Un autre marque historique a été placé sur le champ de bataille de Gettysburg[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Randy Bishop précise que le lieu de naissance de James J. Archer est Stafford dans le Comté de Harford au Maryland.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Tucker, Spencer
  2. a b c et d Randy Bishop
  3. a b et c Francis B. Heitman
  4. a et b Williams, Edward B.
  5. Welsh, Jack D.
  6. Joseph L Owen et Randy S Drais
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Casstevens, Frances Harding
  8. Hess, Earl J.
  9. Eicher, David J.
  10. Carter, Thomas Henry
  11. Gallagher, Gary W., 1995
  12. Gallagher, Gary W., 2006
  13. a b c et d Okonowicz, Ed
  14. Campbell, Robert et Perkins, Mark W.
  15. Noll, Linda

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.